ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Déontologie Ethique

Ostéopathie crânienne du nourrisson

Rédigé par le Lundi 8 Août 2011

Une voix dissonante



Ostéopathie crânienne du nourrisson
Jean-Michel Pedespan, neuro-pédiatre au CHU de Bordeaux, réagit à l'article de Pascale Santi et apporte des commentaires pondérés, sans anathèmes, sur ce sujet.

Il rappelle que tout ceci doit être validé, vérifié, avant d'être énoncé et considéré comme acquis, ce que la grande presse à aujourd'hui de plus en plus tendance à oublier.

Prendre le temps de communiquer avec les parents est pour lui l'une des solutions ; nous en faisons partie.
Il semblerait que des études soient en cours au sein de l'AP-HP pour examiner la portée de ces pratiques. Quelqu'un est au courant ?

Lire l'article


Voir le reportage de France 2 sur le sujet
. C'est vrai qu'elle a bien tendance à accentuer la flexion rachidienne la dame.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 7520 fois

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

23.Posté par Chloé le 17/03/2013 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi braquer vos fusils contre les ostéopathes, simplement parce que vous n'en comprenez / ne cherchez pas à en comprendre le concept??
A ma connaissance, un seul accident létal de ce genre est survenu (les autres étaient survenus suite à des traitements de 'médecins ostéopathes', 'kiné ostéopathes' ou manipulateurs autoproclamés).
Rappelez-moi s'il vous plait, combien de personnes meurent tous les ans à cause de traitements médicamenteux? (atteintes cardiovasculaires, phlébites secondaires gravissimes, atteinte irréversibles du foie par excès de 'simple' doliprane, ...), à cause de retards diagnostiques alarmants de certains médecins, .... ???, sans compter tous les effets secondaires propres à chaque médicaments!
Alors posez-vous les bonnes questions avant de critiquer gratuitement des thérapeutes ayant suivis pour la plupart 5ans minimum de formation, y compris médicale.
Et, s'il vous plait, renseignez-vous sur les avancées des recherches scientifiques en ostéopathie, vous serez surpris de voir que les os du crâne bougent en effet et que l'ostéopathie a des effets réels
Merci

22.Posté par Kamil F. le 15/08/2011 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour moins cher on peut aussi apprendre à soigner l'aura des bébés, non? ;-)

On peut, du cote des professionnels essayer d’améliorer les pratiques existantes, non? Et du coté des parents aussi on peut se poser des questions et ne pas tout laisser entre les mains des professionnels de la santé.

Je donne l'exemple le plus répandu: celui du bébé qui pleure sans arrêt et cela depuis plusieurs mois. En absence de raisons biologiques cela se finit tout seul en moyenne dans les 6 premiers mois. Il existe aussi deux autres options quand les autres ne marchent pas:
1. le serrement du bébé dans une sorte de vêtement spécial qui lui permet de ne plus se réveiller par ses propres mouvement de bras autonomes.
2. L'autre solution consiste à mettre le bébé dans une pièce isolée pour le bruit afin de permettre aux parents de pouvoir avoir un minimum de calme - cette option est souvent difficile pour les parents qui se sentent coupable de le faire, c'est donc une des raisons pour leur acharnement a trouver une solution et n'importe quelle solution, et c'est malheureusement ce qui fait le pain de nombreuses thérapies alternatives.

A ce sujet, l'effort des ostéopathes devrait être de mesurer l'efficacité de ces pratiques, car tant qu'il ne peuvent prouver ni théorie ni efficacité, les arguments anti-'scientisme' ne risquent pas de les rendre plus crédibles en face d'étudiants et de patients qui, lentement mais sûrement, deviennent de plus en plus sensibles a la démarche scientifique.

21.Posté par thomas le 15/08/2011 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
empêcher les gens d'apprendre ce qu'ils veulent, certes non, mais augmenter d'un ou deux ans les années d'études pour se prétendre bac+5 ET donner 2*9000 euros en plus... sur un concept très... discutable

20.Posté par Kamil F. le 15/08/2011 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne pense pas non plus qu'il faut empêcher les gens d'apprendre ce qu'ils veulent, que cela soit validé ou pas. La question du remboursement des médecines douces ou alternatives est bien sur une autre question dans un pays qui rembourse homéopathie et autres trucs fumeux.

En revanche, les étudiants, si on leur demande de croire au mouvements des os crâniens, on devrait aussi leur faire 'croire' aux effets physiologiques de certains mouvements sur les structures assez fragiles des nourrissons.

A défaut de validation des théories ou de preuves de l'efficacité du cranio-sacral, ces faits divers prouvent au moins ses dangers.

19.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 15/08/2011 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet. Elle semble avoir été révoquée pour le traitement inapproprié d'un enfant qui a développé une septicémie ?
http://www.quackwatch.org/11Ind/frymann2.html
Je ne connaissais pas le fait-divers évoqué par Kamil.
Mais je persiste ; il ne me semble pas convenable de considérer que l'ostéopathie crânienne telle qu'elle est enseignée dans les écoles françaises puisse avoir des effets secondaires potentiellement létaux.

18.Posté par thomas le 15/08/2011 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il me semble me souvenir d'un procès contre viola frymann pour ce motif, non ?

ps : kamil :
en effet, je n'avait pas pris le temps de lire l'ensemble ;-)

17.Posté par Kamil F. le 15/08/2011 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dutch - detected to French translation

Bébé mort après avoir visité un thérapeute
27 mai 2009
Les poursuites à Arnhem suivant une enquête criminelle sur la mort d'un bébé qui est mort après un traitement par un thérapeute craniosacrale. Le bébé de trois mois est mort après le traitement après un malaise et a dû être réanimé sur place. La victime est décédée peu de temps après à l'hôpital de Radboud à Nimègue. L'incident a eu lieu en Octobre 2007. Selon l'attaché de presse Arnhem S. M. Wiarda une telle enquête criminelle peut prendre du temps. Ce n'est pas une tâche facile. "



la colonne vertébrale courbée

Selon les médecins de Nimègue la thérapie crânio-sacré devraient être découragés pour autant que les preuves scientifiques font défaut. Selon les parents du bébé néerlandais, le thérapeute a courbé le cou, et le dos de la fille pendant des minutes. Il est devenu incontinent et l'enfant a fait un arrêt respiratoire et cardiaque. L'autopsie a révélé que la victime était décédée de complications survenues à cause de la flexion du cou.



suspendus

La thérapie Cranio sacrée proviennent de l'ostéopathie. Le Président de l'Association néerlandaise Steltenpool Gitika Craniosacrale dit de préciser: «Nous n'avons aucune idée qui est ce thérapeute. Par ailleurs, nous ne nous reconnaissons absolument pas dans sa façon de faire. "S'il apparaît que le thérapeute est connecté au club, il sera immédiatement suspendu", selon le porte-parole.



poursuites

Selon l'attachée de presse, M. Wiarda ne sait pas quand une décision est prise si le thérapeute va être poursuivi pénalement.



Source: Telegraaf

Source: support en ligne de la rédaction de la maternité

16.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 15/08/2011 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi prétendre, sans preuves aucune, que l'ostéopathie peut tuer des nourrissons ?
Les praticiens s'adonnant à cette thérapie le font avec empathie envers leurs petits patients et un fort désir de les voir s'améliorer.
Celà cache peut être une empathie surdimensionnée envers leurs propres capacités curatives, mais ils ne se livrent pas à des homicides involontaires.
Tout ce qui peut être énoncé aujourd'hui, c'est que l'ostéopathie crânienne n'a pas fait la preuve de son efficacité, que ce soit pour soigner des maladies ou pour empêcher leur apparition.
Il faut savoir raison garder, non ?

15.Posté par Herve ROBIN le 15/08/2011 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
voyez aussi ;-P
Journal of Negative Results in BioMedicine IF (unofficial) : 1,10 http://www.jnrbm.com/

14.Posté par Kamil F. le 15/08/2011 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Incertitude bien sur, mais vu le nombre de nourrissons qui sont morts de ce genre de trucs et autres thérapies du 'syndrome Kiss', je dirais que jusqu'ici c'est plutôt les certitudes des ostéopathes qui devraient être évaluées, par la question de savoir si un jour on établira la véracité de leurs intuitions.
Je ne me permets certainement pas d'affirmer détenir une vérité supérieure à la leur, je pense juste qu'en l'absence de preuves et en la presence de décès (in-)directement imputables à un traitement ostéopathique du nourrisson, on devrait juste déconseiller certaines techniques s'en réclamant cf.: les mobilisations des cervicales en flexion.

ps: je ne crois pas que tu ai compris le site que j'ai mis en lien, c'est pas grave, j'aurais mieux fait de rester sérieux itout.

13.Posté par thomas le 15/08/2011 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"mieux vaut une incertitude mesurée qu'une fausse certitude" Cucherat
es-tu certain que les os du crane ne bouge pas ?
est-ce une incertitude sur une mobilité éventuelle ou une certitude d'immobilité ?



tu prefères donner un lien vers des articles qui n'ont pas passé le cap du commité de lecture, même dans une revue de basse qualité ???????????

12.Posté par Kamil F. le 14/08/2011 21:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est comme parler à un mur, il n'y a pas de dialogue possible avec les gens aux croyances irrationnelles genre 'on a pas encore prouvé le mouvement des os crâniens'. Oui bien sur, ni la mémoire de l'eau, ni l'existence de Dieu etc etc

Je propose donc plutôt un intermède de détente: une revue scientifique créée par des chercheurs qui, lassés de ne pas voir leurs articles publiés, ont lancé ce journal qui est spécialement dédié aux autres chercheurs dans la même situation:

http://www.universalrejection.org/

11.Posté par Stephan ROSTAGNO le 12/08/2011 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes entièrement d''accord, le débat portait (comme toujours) plus sur le fait que l''ostéopathie soit considérée (par le grand public et plus malheureusement par certains professionnels de santé) comme une science alors qu''elle ne répond pas a cette définition. Maintenant bien entendu l''empirisme est a la base de tout développement des techniques (surtout dans la thérapie manuelle) mais n''en est que le commencement est doit absolument etre confronté a la réalité par la démarche expérimentale.
D''ailleurs l''EBP qui différencie avec le raisonnement clinique et le modele biopsychosocial l''Osteopathie et la Therapie Manuelle Orthopédique, intègre les preuves de la science a l''experience clinique du thérapeute ainsi que les besoins du patient.

10.Posté par Alan LHOSTIS le 12/08/2011 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous,

Toujours ce même vieux débat: Validation scientifique contre empirisme clinique..

J'ai deux remarques :
- les adeptes de l'empirisme ne peuvent-ils pas admettre que dans une profession (para)-médicale, la valeur de l'empirisme ne peut pas être apportée comme vérité, encore plus maintenant que les protocoles de validation sont standardisés. Le fait qu'un traitement fonctionne sur un patient n'a pas pour moi valeur d'argument.
- les adeptes du "tout-validé-par-la-HAS" ne peuvent-ils pas admettre que dans toute discipline scientifique, il faut aussi des démarches empiriques pour faire avancer la machine...

Pour répondre à la fin de l'article, pour l'AP-HP je ne sais pas, mais sur le site de la HAS, je n'ai pas encore trouvé de recommandations professionnelles sur le sujet, ni de projet en cours.

Cdt.

9.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 10/08/2011 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne voudrais pas donner l'impression de crier haro sur le baudet et n'ai aucune raison de considérer Luc Maillard comme un âne du Poitou, du Berry ou d'ailleurs.
J'ai plutôt du respect pour les kinésithérapeutes qui vivent de leur pratique et non de celle des autres.
Simplement, je trouve dommage qu'il ne saisisse pas la chance qu'il a de pratiquer un métier qui n'est pas un dogme.
Les faits lui donnent plutôt raison sur un point : quand on touche un patient, il est plutôt plus amélioré que lorsqu'on y touche pas. Simplement, quand le geste technique a son intérêt, les résultats sont encore plus efficaces que le simple toucher.
Il faut combattre sa routine quotidienne pour privilégier les faits acquis, et non les croyances, qui ne doivent être que de mauvaises habitudes, faute de mieux.

8.Posté par Stephan ROSTAGNO le 10/08/2011 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Maillard vous avez raison, d''ailleurs vous avez oublié de parler aussi de la saignée, la terre plate ou bien des magnétiseurs qui jusqu’à preuve du contraire soignent les cancers aussi bien que la medecine classique ... ma grand mere m''en parlait quand j''etait petit

7.Posté par thomas le 10/08/2011 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Luc, sur quelle(s) source(s) te bases-tu pour toutes ses affirmations (sectes maçonniques, destruction de famille ou encore économie de la sécurité sociale) ?

6.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 10/08/2011 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le MRP est la virginité de Marie de la religion ostéopathique. Si tout ce passe convenablement, un schisme ne devrait pas tarder à voir le jour. Il n'a jamais été énoncé qu'il fallait renoncer à aider son prochain.

5.Posté par luc maillard le 10/08/2011 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah ! Les associations anti-secte : polices de la pensée capables de détruire une famille entière, si prompte à inquiéter, par des procédés dignes de l'Inquisition, des praticiens holistiques honnêtes et rigoureux ; et bizarrement si indulgentes envers de vraies sectes maçonniques.

Ce que dit ce pédiatre, c'est que les mouvements du crane n'existent pas puisqu'ils n'ont jamais été prouvés. C'est comme dire au XVIè siècle avant Newton que les lois de la pesanteur n'existent pas car elle n'a pas été prouvée ! Ca n'a pas de sens évidemment. Combien de savants ont été inquiétés pour leurs découvertes ?!

Quant à l'ostéopathie en EHPAD, que je pratique au quotidien, elle s'adresse à des personnes dont les tissus et les articulations sont sérieusement figés, contrairement aux personnes prise en charge en maternité : mieux vaut intervenir avant l'ossification des os, donc avant 3 ans, pour éviter des désordres liés à la croissance surtout. La Sécurité Sociale ferait beaucoup d'économies en généralisant l'ostéopathie dans les maternités. Je n'ai hélas pas la chance d'habiter près d'un CHU, mais dans le fin fond du Berry-Nivernais...

4.Posté par Paul MERCY le 10/08/2011 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Parfaitement d'accord.
Petit proverbe :
"médecine douce pour maladie douce"

1 2
Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires