ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Divers

Ostéopathie ou thérapie manuelle ?

Rédigé par JL E le Jeudi 22 Juillet 2010

Une alternative universitaire



DR Actukiné
DR Actukiné
A chaque fin de scolarité, la même sempiternelle question, lors du dernier TP : « m’sieur, vous connaissez une bonne école d’ostéopathie ? » suscite la même réponse embarrassée : l’ostéopathie est un dogme peu ou prou développé de façon similaire dans l’ensemble des écoles ; donc, à part indiquer aux élèves le moyen de le faire en 2 ans au lieu de 5…

Une alternative universitaire se développe timidement pour les frais diplômés ne souhaitant qu’augmenter le nombre de cordes de leur arc (bizarre comme expression, comme s’il ne valait pas mieux augmenter le nombre de flèches ?) et non devenir « docteur en médecine ostéopathique »:
le D.U. de thérapie manuelle – ostéopathie.

Lille et Bordeaux proposent chacun leur module ouvert à des degrés divers aux professions de santé non médecins.

Pour Bordeaux, les kinésithérapeutes peuvent être admis à s'inscrire, à titre dérogatoire, à condition qu'ils soient moniteurs cadres d'une école de masseurs kinésithérapeutes ou titulaires du D.U.Anatomie de l'appareil locomoteur et du D.U. Pathologie rachidienne délivrés par l'Université Victor Segalen Bordeaux 2.
L’apport de connaissances de ces D.U. préparatoires ne peut pas nuire ; il est dommage qu'un paquet global regroupant ces trois D.U. ne puisse être proposé.

Pour Lille le titre de kinésithérapeute suffit.

Un peu plus de thérapie manuelle orthodoxe, un peu moins de crânio-sacré, c’est un choix personnel.

N’hésitez pas à nous faire parvenir d’autres pistes francophones universitaires…Ces initiatives ne sont pas à même de faire face à l'ensemble des demandes. Et restent estampillées "ostéopathie", seule voie ouverte à la pratique légale en première intention dans notre beau pays.


pour_djef.doc Pour Djef.doc  (123 Ko)


Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 9296 fois


1.Posté par Antoine ZACZYK le 22/07/2010 08:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
antoine_zaczyk
La Haute Ecole de Santé de Genève propose une formation post-grade en thérapie manuelle :

"Les Diplômes postgrade, Diploma of advanced studies (DAS) HES-SO, sont des formations ≥ 30 crédits ECTS.

Plaquette d'information : http://www.heds-ge.ch/fc/das/plaquettedastm2010.pdf

Fiche d'inscription : http://www.heds-ge.ch/pg/2008/DAS-tm-inscription.pdf

Conditions d'admission :
• Etre titulaire d’un diplôme de physiothérapeute de niveau HES ou équivalent – cf. article 2 directives cadres relatives à la Formation
Continue HES-SO du 19 mai 2006 ;
• Avoir une pratique professionnelle d’au minimum 50 % dans le domaine musculo-squelettique.

• Pour les non bénéficiaires des titres requis, un dossier de candidature peut être déposé. Celui-ci sera étudié par le comité pédagogique sur la base d’une analyse de type démonstration de compétences minima et avalisé par le comité de pilotage. Les candidat-e-s pouvant être admis dans ces conditions particulières ne doivent pas dépasser 20% des participant-e-s d’une volée de la formation.
Des frais d’analyse de dossier spécifiques à ces candidatures sont exigés.

Source : http://www.heds-ge.ch/portail/welcome.nsf/pages/formations_postgradeF "

2.Posté par thomas le 22/07/2010 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DU d'ostéopathie à Lille, le DU que vous citez est de thérapie manuelle, l'apport légal étant nul:

http://w3med.univ-lille2.fr/format/du/osteopathie.pdf

DU d'ostéopathie à Rennes:

http://www.dfmc.univ-rennes1.fr/spip.php?article110



un autre est prévu à Strasbourg par le professeur Vautravers (directeur des DIU de MMO), mais pas de nouvelle pour le moment:

http://www.kelformation.com/formation/formation-diplome+duniversite+dosteopathie-105430.htm


pour info sur le DIU de MMOO de Bordeaux, l'enseignement suit le programme officiel des DIU où n'est abordé que l'enseignement des manip et mob neuro-orthopédique de l'appareil locomoteur

3.Posté par courraud le 23/07/2010 08:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'École Supérieure de Fasciathérapie de Point d'appui-IAA/UFP qui dispose d'un partenariat académique avec une université portugaise de Physiothérapie (Université Fernando Pessoa - Porto) propose aux kinésithérapeutes français des formations universitaires orientées vers la thérapie manuelle et la fasciathérapie.

Le Diplôme d'Université de Fasciathérapie intégré à la formation professionnelle de fasciathérapie délivre 30 ECTS. Ce diplôme est délivré conjointement par Point d'appui et l'Université Fernando Pessoa.

En octobre prochain, Point d'appui-IAA/UFP ouvre un Diplôme Universitaire de Kinésithérapie Sportive qui délivre 60 ECTS offrant un accès direct en Master 2 de Kinésithérapie Sportive. Ce programme est orienté vers la prise en charge globale du sportif à travers la thérapie manuelle. Les étudiants reçoivent également une formation à l'épistémologie et à la méthodologie de la recherche. Ce master recherche adossé au CERAP (Centre d'Études et de Recherche Appliquée en Psychopédagogie - www.cerap.org) est une initiative qui s'inscrit dans une volonté de valoriser et de valider la kinésithérapie manuelle et ses impacts sur les différentes phases de la prise en charge du sportif (blessure, préparation, récupération).

Tous ces programmes s'inscrivent dans une logique de formation continue permettant au kinésithérapeute d'enrichir sa pratique dans des domaines de spécialisation tout en élevant son niveau académique.

4.Posté par michel gourgues le 23/07/2010 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces dispositions mesurent, le peu de crédit que l'université porte, à la formation initiale des MK.

5.Posté par Pierre Trudelle le 23/07/2010 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PierreTru
Le meilleur conseil serait de leur demander de lire Maitland (les 2 ou 3 tomes) et le Grieve.
Après, ils pourront aller voir les marchands du temple et constater le niveau.
Pour le Grieve, c'est ici.
http://www.elsevier.com/wps/find/bookdescription.cws_home/692775/description#description

6.Posté par Djef le 23/07/2010 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, ou les Kamina et les trois volumes de Upledger.
Pourquoi dénigrer le cranio-sacré alors qu'il contient-pour peu que l'on dépoussière les concepts dépassé des os du crâne qui bougent-des outils palpatoires qui peuvent rendrent le MK d'une redoutable précision?
In fine, il manquerait cette dimension palpatoire aux réflexions sur la réforme des études.

7.Posté par thomas le 24/07/2010 06:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on peut affiner sa palpation tout en restant dans des concepts et paradigmes scientifiques propre à la MK...
sans parler du concept, quelles validations du cranio-sacrées (RCT, études de cohorte ou cas...) proposes-tu?

8.Posté par Pierre Trudelle le 24/07/2010 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PierreTru
Je ne dénigre pas. Je propose de lire des livres de références pour développer un certain esprit critique. Les "outils palpatoires d'une redoutable précision" est une opinion. Où sont les publications qui justifient la reproductibilité inter ou intra-observateurs. Quels coefficients de Kappa ?

Beaucoup de formations vendent de la "soupe" en parlant de "correction de lésion" et tout le toutim. C'est considéré par le monde de la Thérapie manuelle orthopédique comme de la "vieille thérapie manuelle". On ne parle même pas du cranio sacré que Sutherland le créateur de l'ostéopathie n'a jamais décrit une seul fois (ou j'attends la référence).

Soit on reste dans la "magie" et "le thérapeute qui sent et qui sait" et qui ne veut pas chercher à démontrer que ce qu'il fait et valide soit on cherche à avancer et à voir ce qui fonctionne ou pas.
Lisez la préface à la troisième édition du Grieve et vous sentirez que cet ouvrage mondialement reconnu par ceux qui font de la thérapie manuelle a parcouru du chemin depuis sa première édition de 1985.

9.Posté par Djef le 24/07/2010 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne critique pas le Grieve. et le propos sur le cranio-sacré était en référence à l'auteur de l'article ("Un peu plus de thérapie manuelle orthodoxe, un peu moins de crânio-sacré").
Pour ce qui est de la palpation:
- Il est dommage de dénigrer une palpation par le simple fait qu'elle est soutendue par un concept incomplet ou léger.
- le concept qui convient, pour ma part, le mieux au mécanisme de cette palpation se retrouve:
1-ici deux études ( http://www.osteopathie-france.net/essai/therapeutique/osteo-cranien/636-cranien09) sachant que je n'adhère pas aux mots et à la conclusions de Sergueff puisque si le mécanisme est d'origine vasculaire (secondaire) alors, justement le MRP n'existe pas.

Nul mouvement d'os, mais des déformations tissulaires ( selon les directions des fibres qui les composent) sous l'impact de la dilatation du réseau capillaire.

Ce concept me convient et correspond à la palpation, finalement de tous les tissus vascularisés, d'où une utilisation quotidienne.

Maintenant, le propos était simplement de dire qu'il est dommage que la kinésithérapie n'intègre pas cela simplement comme un outil supplémentaire.

La recherche ou des études sur le sujet dans notre champ de compétence seraient à faire.


10.Posté par JL E le 24/07/2010 23:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"La recherche ou des études sur le sujet dans notre champ de compétence seraient à faire."

Nous n'allons pas ferrailler 107 ans sur des croyances, mais je vous propose de vous baser sur des faits. Je vous ai glissé en téléchargement les 10 articles en accès libre pêché dans medline en recherchant "craniosacral".

Celà fait un bon début. Il y a en plus, à l'aide des "related citations" la possibilité d'accéder aux 53 autres articles traitant du sujet. Je suis à votre disposition si vous rencontrez des difficultés.

La recherche ou des études sur le sujet obligent de prendre connaissance de ce que les autres ont trouvé dans le domaine. Celà fonctionne comme çà habituellement.

11.Posté par Djef le 25/07/2010 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ok, merci pour cette compilation de références. Je vais regarder ça à tête reposée. On en souhaiterait autant faites par des MK en gommant les termes cranio-sacré ( qui n'ont pas de sens moderne sinon "facialement") et sans référence à l'ostéopathie. Une transposition, uniquement en terme anatomo-physiologique, des études sur la palpation de cette onde vasculaire accessoire. Ainsi, nous démystifierions le cranio-sacré et nombre de praticiens se l'approprieraient . En somme, enrichir la profession de kiné.

D'ailleurs, je note que dans le numéro 100 de kinésithérapie la revue, se trouve un article de M.Messina " kinési thérapie manuelle vs ostéopathie" où la figure 1 montre un praticien MK utilisant cette palpation ( je connais le dit praticien).

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Divers | Technologie | Formations spécifiques | Gériatrie | Incontinence et Santé de la femme | Oncologie | Pédiatrie | Domaines spécifiques (Vidéos)




Inscription à la newsletter