ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Où en est la Thérapie Manuelle Orthopédique ?

Rédigé par le Dimanche 22 Janvier 2017

Les leçons de 2016 et les directions futures



http://jmmtonline.com
http://jmmtonline.com
Cet éditorial du Journal Journal of Manual & Manipulative Therapy (JMMT), en accès libre, pose la question de savoir si la thérapie manuelle orthopédique (TMO) est encore à la mode.

Cette question fait suite au congrès de l'IFOMPT de 2016, à Glasgow, qui a fait la part belle aux neurosciences de la douleur et qui a vu des cessions mettre en balance ces neurosciences et la thérapie manuelle.

Cet éditorial se fait l'avocat de la thérapie manuelle en pointant les éléments défaillant et à améliorer (plus de recherche de fondamentales par exemple) et cite quelques références montrant l'intérêt clinique de la TMO. On peut noter la publication de BialoskI sur les mécanismes d'action de la thérapie manuelle, le même Bialoski qui a fait une intervention remarquée à Glasgow (peut être considérée comme une meilleure du congrès).

Enfin, les auteurs mettent en perspectives tout cela et propose une vision de la TMO qui doit servir de socle pour l'avenir.

A noter la présence d'un français dans les signataires de l'édito !



Référence
Duncan Reid, Chad Cook, Phillip S. Sizer , Frédéric Froment, Chris R. Showalter & Jean-Michel Brismée (2017) Is orthopaedic manipulative physical therapy not fashionable anymore? Lessons learned from 2016 IFOMPT meeting and future directions, Journal of Manual & Manipulative Therapy, 25:1, 1-2, DOI: 10.1080/10669817.2017.1272817

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3838 fois

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

31.Posté par Seb le 19/02/2017 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Pommerol, celui Qui dit n'importe quoi, c'est bien à vous.Avec vos flyers vous faites de la publicité mensongère, Parce que vous n'enseignez Pas la TMO Et l'ordre n'a Pas reconnu VOTRE cursus de TMO...sans rire on dirait une de ces réclames au téléachat.
Apres avoir enseignez " l'ostéopathie cartésienne" vous changez le titre de formation Parce une celle-ci n'est pas au niveau Pour prétendre au titre d'osteopathe...Cela devient de la TM Et comme la TMO à Le vent En poupe (grâce à OMT-France Et Kpten), vous dites faire de la thérapie manuelle orthopédique...
https://youtu.be/M6SsRZ0fSNY

Buchaillot Seb

30.Posté par LUCIE P. le 19/02/2017 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vais me permettre un raisonnement déductif puisque finalement vous ne répondez pas aux questions très simplement posée.
Tout d'abord, je ne me permettrais jamais de remettre en cause vos compétences d'enseignant ou de thérapeute manuel, là n'est pas la question donc il n'est pas nécessaire de revenir longuement sur votre parcours.
Je vous ai simplement demandé quel était votre fellowship en TMO ? Cétait une question toute simple.
Pour enseigner la TMO les standards de l'IFOMPT imposent qu'au moins un superviseur dispose d'un fellowship. Il est même souvent nécessaire de refaire plusieurs fois le programme entier en tant qu'assistant avant de pouvoir l'enseigner (cela donne une idée du niveau attendu des formateurs).

Ensuite, vous déplorez le côté consumériste de l'IFOMPT... bon soit c'est votre point de vue.
Ensuite vous dite la TM/LA tmo c'est la même chose. Soit, c'est votre opinion encore une fois.

Donc pourquoi changer l'intitulé de votre cursus en TMO si c'est la même chose que la TM si ce n'est pour surfer sur la vague d'excellence portée par le terme TMO ? Excellence portée par l'IFOMPT et ces exigences auxquelles vous ne souhaitez pas répondre ?

Maintenant, c'est au kinésithérapeutes désireux de se former en TMO de faire leur propre choix et déductions. Ceux qui s'y intéressent découvrent très vite qu'il ne s'agit pas seulement d'apprendre des techniques de TM. D'ailleurs ceci explique pourquoi le terme TMO pourrait être modifié.
Je vais me permettre donc un petit conseil : n'imprimez pas trop de flyers de votre formation des fois qu'il faille à nouveau changer son intitulé ;)

29.Posté par Pommerol le 19/02/2017 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr l'anonyme il faut arrêter de dire n'importe quoi la TM la tmo cest la même chose
quand vous faite une manœuvre décrite par cyriax vous faites de l'ostéopathie ou de la tmo mais vous faites tout simplement de la thérapie manuelle point j'enseigne ce qui est le plus pertinent pour les élèves Et les stagiaires ce qui est grave cest que tout le monde peut faire de la thérapie manuelle sans diplôme il est la le problème et il n'existe pas d'exercice illégal de la thérapie manuelle voilà le problème pour les Kinés et TM ou tmo cest vraiment un débat idiot car tmo cest de la TM

28.Posté par Seb le 18/02/2017 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez l'autorisation d'enseigner Cyriax ou Maitland ? Si je comprend' l'ordre n'a jamais reconnu VOTRE cursus de TMO...votre flyer est mensongé.

27.Posté par Pommerol le 17/02/2017 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai suivi cours de cyriax à bois larris et de maitland Puis Butler en suisse avec mon ami pierre jean gros avec asptm et l ordre autorise la spécificité de thérapie manuelle pour les MK donc TM pour instant sans histoire d o voilà

26.Posté par Seb le 17/02/2017 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui m'intéresse, c'est de savoir quel cursus Vous permet de dire que vous enseignez la TMO Et comment vous avez pu faire reconnaître par l'ordre le cursus de "TMO" Que vous enseignez.
Je n'ai pas vu Cela ni sur votre site internet, ni Sur Le flyer que j'ai reçu.

25.Posté par Pascal POMMEROL le 17/02/2017 15:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pierre je t'ai repondu mais elle n'apparait pas ici
pour le dry needling pas au courant des petits suisses, pour l'acces direct et les manipulations je maintiens
je t'envoie un extrait du sou médical:les kines peuvent faire des mobilisations avec thrust y compris en cervical
es kinésithérapeutes sont autorisés à pratiquer les manipulations, mais pas les manœuvres de force
Une lecture rapide de l’article R. 4321-7 du code de la santé publique (CSP), qui détaille les techniques et actes que le kinésithérapeute est habilité à utiliser, pourrait laisser croire que les manipulations lui sont interdites. En effet, parmi les actes autorisés figure la « mobilisation manuelle de toutes articulations, à l'exclusion des manœuvres de force, notamment des manipulations vertébrales et des réductions de déplacement osseux ».
Le texte n’exclut cependant pas les manipulations de façon générale, mais seulement celles qui constituent des « manœuvres de force », dont les manipulations vertébrales qui sont les seules expressément citées. Mais l’adverbe « notamment » semble signifier que peuvent être visées d’autres types de manipulations.
C’est d’ailleurs ce qu’a conclu le Conseil national de l’Ordre des Masseurs-kinésithérapeutes. Dans un avis n°2014-06 du 18 décembre 2014 relatif aux manipulations articulaires, il rappelle la définition officielle de la manipulation par l’International Federation of Orthopaedic Manipulative Physical Therapists : « poussée passive, de haute vélocité et petite amplitude, appliquée à une articulation dans les limites anatomiques, dans le but de restaurer un mouvement et une fonction optimale et/ou réduire une douleur ». Puis il conclut qu’il ne ressort de cette définition aucune notion de « manœuvres forcées » et que, de ce fait, le kinésithérapeute est donc bien habilité à pratiquer les manipulations non forcées de toutes les articulations.
C’est aussi en ce sens que se prononcent les juges. Ainsi, un tribunal de grande instance a jugé, par décision du 18 novembre 2011, qu’il appartenait bien à l’assureur de garantir un sinistre consistant en une tétraplégie à la suite de mouvements de rotation appuyés et prolongés par un kinésithérapeute. Les juges ont relevé qu’une confusion avait été à tort introduite entre mobilisation forcée et manipulation.
Une autre décision du 28 août 2014 va dans le même sens. Il s’était produit une dissection de l’artère vertébrale gauche dans les suites d’une manipulation cervicale par un kinésithérapeute. A la question de savoir si l’acte réalisé entrait ou non dans le champ de compétence du kinésithérapeute, les juges ont répondu qu’il « ressort des textes que ce sont les manœuvres dites “de force” qui sortent du champ de compétence des kinésithérapeutes, ce qui ne leur interdit nullement de pratiquer des actes de kinésithérapie cervicale ». En l’espèce il ne ressortait pas des pièces produites que le kinésithérapeute aurait pratiqué une manœuvre de force sur les vertèbres du patient, même si ce dernier a fait état d’un “craquement”, insuffisant à caractériser une manipulation « en force ».
Pour les protection , tu ne m'as pas bien lu je parlais de la propriété intellectuelle qui vise à protéger des marques (en l'occurence ici des techniques), alors que le copyright vise à protéger les auteurs et le monde de l'édition ce n'était pas mon propos et je ne vise pas du tout la crédibilité internationnal puisque je publie qu'en Francais et c'est déjà difficile pour moi

Melle ou Mme lucie, j'ai envoye mes diplômes à OMT qui ne m'a jamais répondu d'ailleurs si ce n'est oralement par son président qui a été malheureusement un des mes élèves au temps ou j'enseignait une ostéopathie dite "cartésienne" . Effectivement j'ai fait partie des gens qui ont voulu garder l'ostéopathie pour les Prof de santé. et maintenant j'enseigne la thérapie manuelle parce que l'ostéopathie est désormais une autre profession (du bien être et commercial) .
Pour Mr Seb il trouvera toute les infos sur mon site: htpp: // www.pascalpommerol.fr sur le cursus .
Plus 30 ans de syndicalisme , on se bat , on a des convictions et puis la roue tourne mais le monde de la thérapie manuelle est tellement petit que ces querelles nuissent à la profession et sa défense . voila le message que je voulais faire passer . De la tolérance .A bientôt

24.Posté par Seb le 17/02/2017 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, j'aimerai bien que Mr Pommerol nous parle de son "cursus de thérapie manuelle reconnu par l'ordre".
Merci d'avance.

23.Posté par LUCIE P. le 15/02/2017 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous.

Monsieur Pommerol serait-il possible de connaître le fellowship en TMO (quel cursus dans quel pays membre ?) que vous avez effectué car je ne le vois mentionné nul part dans votre cv ? (ceci en réponse à "on me demande de ne plus enseigner la tmo car je n'ai pas fait les cours de révision".)

Par ailleurs, l'IFOMPT s'est crée initialement dans le but de développer les compétences musculo-squelettique des physio/kiné et donc de veiller à ce que les programmes des pays membres restent aux plus proche des standards établis, avec une réévaluation régulière pour rester en accord avec les nouvelles données scientifiques (c'est un sous-groupe de la WCPT comme il en existe pour d'autres domaines de spécialisation de la rééducation). Le terme TMO bien que très proche du terme général thérapie manuelle implique donc qu'on suive ses standards (en perpétuelle évolution) pour prétendre "faire de la TMO". On ne peut donc pas, il me semble, revendiquer enseigner la TMO sans répondre aux exigences minimales requises par l'association qui l'a développé initialement.

22.Posté par Pierre TRUDELLE le 15/02/2017 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Pascal,
Concernant le dry needling, c'est de la désinformation. L'examen est porté par une association indépendante (OMT-France) qui donne accès à tout ceux qui sont formés à l'examen de l'association nationale suisse de Dry needling (qui est l'association qui permet la reconnaissance du droit d'exercice du dry needling à toute la Suisse). Le format de formation doit comporter quelques caractéristiques qui sont faciles à mettre en place par les organismes de formations. Ce sont les standards de formation de toute la Suisse, où le droit d'exercice a été obtenu par l'association et non l'ordre des physios...
Concernant la TMO et l'élitisme. Je prends note que tu trouves cela sectaire. Dans quelques mois, la France sera doté de kiné qui peuvent recevoir des stagiaires et on verra sans doute des organismes (dont le tien?) qui sera bien contents de venir demander de terrains de stages chez ces personnes formées pour faire reconnaître ton programme de TMO.
Pour conclure, merci de nous dire ce que la France à apporter à la TMO et qui est reconnu au niveau international. Pour le moment, seul le programme cervical de reprogrammation du Pr Revel est dans les cursus et a été développé et amélioré par nos confrères. le discours de l'herbe plus verte est une généralité. Nous cherchons à progresser c'est tout. Concernant les citations d'amélioration de formation c'est juste une quatrième année dans des écoles privés et il n'y a pas de reconnaissance internationale universitaire pour l'heure. Les IFMKs sont contentes de facturer une année de plus. Concernant l'accès direct dont tu parles, je pense que tu ne te rends pas compte de ce que tu écris. Concernant le droit de manipulation ce n'est pas non plus dans notre décret d'actes et je pense que tu ne te rends pas compte non plus de ce que tu écris. Concernant le copyright, ce n'est pas anglo-saxons, c'est une réglementation internationale qui concerne aussi la France. Concernant "le label", je pense que tu ne sais pas ce qu'est un label car ce n'est pas ce que défend l'IFOMPT.
En fait, cet email est une preuve éclatante des mauvaises représentations que détiennent une partie de la profession et qui l'empêche d'être crédible à l'international.

21.Posté par Pascal POMMEROL le 15/02/2017 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous avez raison sur la démarche clinique et le raisonnement clinique d'ailleurs j'ai écrit un article sur la démarche diagnostic kinésithérapeute avant les texte légaux car c'était un frein à notre anticipation et à l'époque la revue KS avait hésité de laisser le titre
cela est un apport indéniable par contre ne mélanger pas nouvelles compétences légales et TMO . le kiné ou le physio c est pas un problème
Notre profession doit se défendre mais faite attention l'herbe semble toujours plus verte dans les autres prés mais elle est pas toujours aussi bonne . la kiné en france est en train de profondément évolué je trouve qu'elle avance beaucoup : en deux ans nous avons une reforme des études , un droit à l'accès direct (en urgence et en absence de médecin) le droit de réaliser des manipulations vertébrales y compris cervicales si vous avez une prescription de rééducation cervicale, c'est un bon début . chacun veut imposer un label, un droit à l'image, une propreté intellectuelle (très forte chez les anglo saxons). c'est cela dont je parle :
pas de dry needling sans un certification de la simmond academy, pas de TMO si nous n'êtes pas IFOMPT c'est ridicule . c'est notre ordre qui doit définir tout ceci et si le barème est de 75 ECT de formation en TM je serai pour .

20.Posté par Lambert Romain le 15/02/2017 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"un lobbying se met en place pour imposer ce style anglo-saxons [...] Des luttes intestines qui empêchent la défense de la profession en France"

Moi j'aimerai bien que le lobbying anglo-saxons se mettent un peu plus rapidement en place, l'accès direct, les thérapeutes manuels orthopédiques aux urgences, les thérapeutes manuels orthopédiques à même de pouvoir poser un diagnostic (parce qu'avec tout le raisonnement clinique qu'on trouve dans un cursus agrée IFOMPT on est bien plus à même de poser un bon diagnostic neuro-musculo-squelettique en en ayant écarté tout red flags que tout autre profession; et ce raisonnement clinique là je ne l'ai encore vu proposé dans aucune autre formation)

Je ne crois pas que ce soit des choses comme ça qui empêchent la défense de la profession en France mais plutôt les personnes qui tiennent encore et toujours à l’appellation ô combien désuète et péjoratif de masseur-kinésithérapeute et qui pensent encore et toujours avec un chauvinisme certain que c'est en France que le kinésithérapie est la plus évoluée...
Je suis bien content de voir qu'OMT France se développe de plus en plus et espère un jour voir des collaborations avec MATHERA ici en Belgique

19.Posté par Pommerol le 12/02/2017 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est compliqué de répondre cela mériterait un repas avec quelques verres j'ai été très longtemps partisans de l'iFompt j'ai enseigné La TMO dans les établissements de formation Depuis 1988 Et je continue. mais un lobbying se met en place pour imposer ce style anglo-saxons c'est comme le vin pour Mondovino on importe le boisée le goût pour tout le monde
On crée Des luttes intestines qui empêchent la défense de la profession en France entre les différents courants de thérapie manuelle On me demande de ne plus enseigner la tmo car je n'ai pas fait les cours de révision stop trop de contraintes À 55 ans on n a pas que de la thérapie manuelle dans les yeux et pourtant on continue à publier mais en français Et vive la kine gauloise Bonne journée

18.Posté par Nicolas Savouroux le 11/02/2017 22:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Pascal Pommerol
"L'IFOMPT est devenu une usine à à gaz et à sous". On peut en savoir un peu plus ?

Il faut faire confiance à notre ordre et l'IFOMPT veut imposer des règles qui ne sont pas de sa prérogative"

A qui l'IFOMPT impose t-elle des règles ? Personne n'oblige personne à suivre cette voie, merci encore une fois de précisez votre affirmation.

17.Posté par seb Buchaillot le 10/02/2017 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Pommerol est directeur (je crois) d'un organisme de formation continue qui prodiguait un enseignement "d'ostéopathie cartésienne" devenu depuis peu thérapie manuelle...d'ailleurs j'ai reçu il y a peu un flyer de cet organisme...présentant leur soit disant cursus de TMO...ceci expliquant cela.

16.Posté par Arnaud DURAND le 10/02/2017 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'IFOMPT est devenu une usine à à gaz et à sous . S'engagez dans cette démarche est très couteuse pour le kine non seulement dans la formation mais aussi dans le maintien des connaissances .

L'IFOMPT ne dispense pas de formation en TMO; leur coût est déterminé par les organismes de formation. Je suis curieux de savoir ce qui vous a conduit à cette opinion au sujet de l'IFOMPT.

Les kines ont suffisamment d'obligation . Il faut faire confiance à notre ordre et l'IFOMPT veut imposer des règles qui ne sont pas de sa prérogative .

L'IFOMPT a défini des standards de formation qu'elle estime être le minimum pour assurer un enseignement théorique, pratique et clinique de qualité en TMO. L'obligation de les respecter ne concerne que les organismes de formation qui souhaitent proposer un cursus en TMO. Ce n'est donc une contrainte indirecte que pour les physiothérapeutes qui souhaitent suivre une formation post-graduée en TMO.
On peut être d'accord avec ça ou pas, mais il semble que 22 pays adhèrent à cette démarche et que d'autres souhaitent la rejoindre.
Bien sûr, les décisions de l'IFOMPT n'ont pas force de loi en France. L'Ordre aura certainement un rôle à jouer pour que la législation définisse un cadre à la formation et à la pratique de la TMO en France : le niveau d'exigence sera-t-il plus bas que celui fixé par l'IFOMPT ? Rien ne l'interdit, mais je trouverais dommage de jouer encore à l'exception française. Ça serait dommageable pour la qualité des soins et la sécurité des patients.

J'ai quitté l'IFOMPT en 1998 je crois .

J'avoue ne pas comprendre : l'IFOMPT est une fédération d'organisations/associations, on ne peut y adhérer à titre individuel. Peut-être voulez-vous dire que vous avez fait partie d'une organisation étrangère membre de l'IFOMPT (aucune association française n'ayant été membre ou RIG de l'IFOMPT avant OMT-France), ou que vous avez fréquenté ses congrès, et que vous avez pris vos distances avec ses orientations ?

la Thérapie manuelle n'est pas en soi une spécificité de la kiné ,il faut donc changer les termes mais c'est pas simple .

Le terme "thérapie manuelle" renvoie en effet à un large groupe de pratiques hétérogènes aux fondements divers, et n’est e pas exclusif à une profession. En revanche, la TMO est une spécificité de la kinésithérapie, selon la définition de l’IFOMPT.
Le changement de terminologie de « thérapie manuelle orthopédique » vers « physiothérapie musculo-squelettique » (ou qqchose comme ça) est un sujet de débat au sein de l’IFOMPT.

Une des problématiques réside dans le fait que les kinésithérapeutes français montrent un intérêt pour un mouvement qui a avancé sans eux durant 40 ans, pile au moment où la TMO doit repenser son paradigme : quelle place pour les explications biomécaniques par rapport au neurosciences ? Quelle implication pour le raisonnement clinique ? Quelle place pour les traitements « hands-on » et ceux « hands-off » ? Qu’est-ce qu’on dit au patient, alors ?

Pas simple, dans ces conditions, de raccrocher les wagons. Il serait tentant de tracer une voie spécifique franco-française, mais ne serait-ce pas répéter les erreurs du passé ?

15.Posté par Pascal POMMEROL le 09/02/2017 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis d'accord avec JLE il faut rester constructif et ne pas opposer les kine entre eux .la TMO a été crée pour créer un courant vers une démarche pragmatique par rapport à des doctrines plus philosophiques . on doit aller vers une simplification de la thérapie manuelle mais avec une véritable expertise manuel et de l'acte manipulatif. L'IFOMPT est devenu une usine à à gaz et à sous . S'engagez dans cette démarche est très couteuse pour le kine non seulement dans la formation mais aussi dans le maintien des connaissances . Les kines ont suffisamment d'obligation . Il faut faire confiance à notre ordre et l'IFOMPT veut imposer des règles qui ne sont pas de sa prérogative . J'ai quitté l'IFOMPT en 1998 je crois . L'ordre des MK a crée une spécificité et c'est très bien et c'est à lui de définir les compétences nécessaires et la formation minimale . la Thérapie manuelle n'est pas en soi une spécificité de la kiné ,il faut donc changer les termes mais c'est pas simple . pascal P

14.Posté par Antoine h le 30/01/2017 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Nicolas

13.Posté par JL E le 26/01/2017 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"j'ai l'impression que, pour le moment, les données scientifiques iraient plutôt dans le sens d'une simplification de l'enseignement des thérapies manuelles que vers leur complexification. Des avis là-dessus ? "

+1 évidemment. J'estime que l'irruption des neurosciences dans notre petit monde conduira à une redéfinition transversale du métier, toutes pathologies et domaines confondus. Cela peut conduire à faire du passé table rase pour certaines pratiques.

La TMO s'est (à mon avis) construite au moins en partie en réaction d'autres disciplines manuelles. Elle a fait un véritable travail salutaire d'analyse de tests et techniques manuelles de ces autres professions. Elle s'applique la même règle, mais cela n'ira pas vers une inflation des temps de formation.

12.Posté par Jerome Riera le 25/01/2017 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Simplification des techniques manuelles surement (et encore attention, la recherche montre des choses sur de groupes particulier dans des conditions particulières etc... l'expertise clinique et les attentes du patients font aussi parti de l'EBP) mais beaucoup d'autres champs de la TMO se développent, neurosciences évidemment mais pas seulement , et leur enseignement aussi.
Pour les américains je ne sais pas ce qui est contenu dans l'enseignement du bachelor mais est ce qu'il y'a de la kinésithérapie dedans ou est ce seulement pendant leurs 3 ans de PT qu'ils font de la kinésithérapie, mais dans ce cas là trois ans reste juste pour approfondir tous les domaines. D'ailleurs ils proposent maintenant des sortes d'internats de 6 mois après leur DPT pour passer les examens de spécialités (OCS, SCS etc...)

1 2
Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base







accès direct acide hyaluronique acromio-claviculaire acte individuel acupuncture AINS anti-inflammatoires antétorsion fémorale assurance maladie biostatistiques calcanéus camptocormie canal carpien canal lombaire étroit capsulite retractile Cervical. Abord préliminaire Cervical. Bilan actif Cervical. Bilan passif Cervical. Généralités Cervical. Neurodynamique Cervical. Traitement actif Cervical. Traitement passif chicago technique chiropractique chirurgie coiffe des rotateurs conflit sous-acromial contrôle moteur contrôle postural course à pied coxalgie coxarthrose coxo-fémorale Diagnostic différence de longueur des membres inférieurs disque inter-vertébral douleur chronique drainage lymphatique manuel drapeaux jaunes droit femoral Dry needling dégénérescence discale entorse de cheville entorse du genou essai controle randomise etirements EVA evidence based practice Examen du sujet exercices thérapeutiques fasciathérapie fasciite plantaire Fibromyalgie fléau cervical fuseau neuro-musculaire gainage Genou gonarthrose goniométrie GROC hallux valgus hernie discale IFMK inclinométrie incontinence urinaire IRM kappa kinesiotaping kinesitherapie ligamentoplastie Lombaire. Abord préliminaire Lombaire. Généralités Lombaire. Traitement passif Lombalgie lombo-sciatique Maitland manipulation vertébrale massage McKenzie MDT Membre inférieur. Abord préliminaire Membre inférieur. Généralités MRP Mulligan multifide nerf médian nerf radial nerf sciatique nerf tibial nerf ulnaire neuro-sciences neurodynamique nociception oedème Oldies but goldies ondes de choc ostéopathie ostéoporose palpation pelvis Physiotherapie pied piriforme Placebo plagiocéphalie podalgie podologie podomètre poignet points-gâchettes posture posturographie posturologie professions de santé proprioception psoas PSR PTG PTH quadriceps questionnaire rebouteux recommandations de pratique clinique red-flags regle de prediction clinique renforcement musculaire rythme crânio-sacré réflexothérapie rééducation posturale globale sacro-iliaques sacrum scapulalgie sciences de l'éducation scoliose semelles orthopédiques SFP SLR slump-test stabilométrie Start Back Screening Tool strain et counterstrain stretching symphyse pubienne syndrome des jambes sans repos syndrome douloureux regional complexe syndrome du canal carpien syndrome du canal tarsien talagie tapis roulant Temporo-mandibulaire. Bilan actif tendon achilléen tenségrité Test testing therapie manuelle therapie miroir Thoracique. Généralités Thoracique. Traitement passif thrust torticolis Traitement Épaule. Traitement passif épicondylalgie équilibre