ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Lombales

Pas de relation entre l’amélioration de la lombalgie et la force des abdominaux

Rédigé par le Vendredi 10 Février 2012



Pas de relation entre l’amélioration de la lombalgie et la force des abdominaux
Encore un sujet à la mode : quid des abdominaux dans une lombalgie ?
Voici en infra ce que l’on peut comprendre du résumé.
N’hésitez pas à compulser les articles en rapport avec ce sujet : les physio-échographistes ont trouvé une autre façon de quantifier la force musculaire (bizarrement, ils n’évoquent pas la possibilité d’utiliser une adaptation du testing comme nos étudiants...)

---------------------------------------

Avant et immédiatement après 9 semaines de traitement rééducatif, l’EVA et le questionnaire Eifel de 32 lombalgiques chroniques (de 44.0 ± 12.3 ans) ont été recueillis.

Aux mêmes moments, une évaluation échographique du transverse de l’abdomen et des obliques a été réalisée, lors d’une tâche de rentrée de ventre ainsi qu’en étudiant leur anticipation lors de mouvements rapides.

Résultats :

Le score de Eifel a diminué de 8.9 ± 4.7 à 6.7 ± 4.3, et la douleur de 4.7 ± 1.7 à 3.5 ± 2.3.
A la marge, la capacité contractile du transverse a augmenté (p = 0.045), ce qui ne fut pas le cas des obliques (p > 0.05).
Il n’y avait pas de corrélations significatives entre les valeurs du score Eifel et les capacités abdominales, que ce soit pour les activités volontaires ou anticipatrices au départ de l’étude (r = 0.24, P = 0.20 ; r = 0.04, P = 0.84), ou après thérapie (r = 0.08, P = 0.66 ; r = 0.16, P = 0.40).

Lors d’une analyse multivariée, seules les diminutions des comportements catastrophistes (P = 0.0003) et de la distance doigts-sol (P = 0.0006) pouvaient expliquer les dispersions dans la réduction du score Eifel.

Donc :

L’évaluation de la fonction abdominale comme son amélioration par la kinésithérapie ne sont pas de bons indicateurs prédictifs de la lombalgie.

Références bibliographiques

Mannion AF, Caporaso F, Pulkovski N, Sprott H. Spine stabilisation exercises in the treatment of chronic low back pain: a good clinical outcome is not associated with improved abdominal muscle function. Eur Spine J. 2012 Jan 24.

Résumé de l’article disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2391 fois


1.Posté par jeanbat le 10/02/2012 01:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OK.. quelqu'un a t il accès au type de reeducation proposé? tous les lombalgiques n'ont pas des transverses dans les choux.. Donc a t on accès à l'éventuelle capacité contractile de départEt l'échographie n'est pas un outil fiable pour l'évaluation de quoi que ce soit, il est trop inter pro dépendant.. Peut on dire que seuls, ils ne sont pas un bon indicateur.. Quelqu'un a t il des études sur les corrélations entre différents bilans locomoteurs et psychologiques sur la lombalgie?

2.Posté par JLE le 10/02/2012 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'ai pas l'accès à l'article, mais vous disposez de 101 références sur Medline pour répondre au moins partiellement à vos questions, dont un ancien article de Mannion qui décrit un mode de renforcement potentiellement réutilisé par l'auteure :
le lien "articles en rapport avec le sujet" reste une source extraordinaire de bibliographie complémentaire...

3.Posté par Jean-baptiste DUAULT le 10/02/2012 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci pour l'info !!!

4.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 10/02/2012 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je viens de mettre le nez dans l'article : le traitement n'y est pas explicitement décrit...

5.Posté par jeanbat le 10/02/2012 20:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tester un transverse en rentrant le ventre... c'est pas très spécifique non? ça peut aussi bien etre une synergie musculaire (intercostaux.. diaphragme etc...) qu'un reel travail analytique du transverse.. J'ai pas trouvé d'études fiables sur ce bilan et sa sensibilité par rapport a l'activité des autres muscles pouvant participer a ce mouvement observé.. Est il seulement fiable pour indiquer la capacité contractile du muscle concerné?

6.Posté par Pierre Trudelle le 10/02/2012 20:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est l'échographie et l'EMG qui est utilisé pour trouver les exercices sollicitant les muscles. Hodges sera bientôt en France et vous pourrez lui demander.
Bonne journée

7.Posté par Arnaud le 10/02/2012 22:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Paul Hodges bientôt en France ? Tu peux nous en dire davantage, Pierre ?

8.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 10/02/2012 23:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@jeanbat : à consulter l'article du Journal of Physiotherapy dont nous vous avions parlé en 2010

9.Posté par JLN le 11/02/2012 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

bien qu'il ne soit pas explicitement décrit dans l'article, le traitement reposait en effet sur des exercices de "stabilisation" (co contractions transverse/multifides) tels que décrit dans l'ouvrage de Hodges et ses copines cité en référence et auquel est renvoyé le lecteur

Richardson C, Jull G, Hodges P, Hides J (1999) Therapeutic
exercise for spinal segmental stabilization in low back pain:
scientific basis and clinical approach. Churchill Livingstone,
Edinburgh


La publication princeps de la relation [tests cliniques/ tests de labos] concernant l'évaluation du transverse semble être celle-ci (à vérifier...)

Hodges, P., Richardson, C., Jull, G., 1996. Evaluation of the
relationship between laboratory and clinical tests of transversus
abdominis function. Physiotherapy Research International
1 (1), 30–40.


Enfin, en plein cagnard du mois juillet, JLE avait évoqué un article récent sur le sujet dans Manual Therapy. Cette note avait d'ailleurs déclenché quelques commentaires déchaînés...


10.Posté par Gaston le 12/02/2012 04:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut, merci pour tout ces infos, c'est vraiment intéressant

Pour obtenir des mes abdominaux j'ai essayer le programme d'entraînement sur le site http://www.mesabdominaux.com

Je le recommande à tout ceux qui voudrait perdre un peu de poids et avoir des abdominaux rapidement.

11.Posté par Stephan le 12/02/2012 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les exercices sont bien decrits dans l'article (en acces libre) de mannion aussi publié dans spine (pour ceux qui n'ont pas le livre). Les exercices sont adaptés en fonction de l'evaluation manuelle du physio realisé auparavent, et sont divisés en 3 phase:
Recrutement du transverse seul (ce n'est pas juste un rentré du ventre qui est demandé mais un rentre le ventre controlé par le dispositif pressure biofeedback qui controle le maintien de la lordose)
Co-contraction transverse/multifide et périné si c'est jugé necessaire
Integration de cette co-contraction dans les activites fonctionnelles douloureuses

Corrige moi si je me trompe JeanLouis mais actuellement des correlations positives(pas forcemment des liens de cause a effet...) ont ete retrouvé entre le temps d'activation du transverse et la lombalgie chronique, l'evaluation du transverse est jugee comme relativement fiable et les exercices proposés permettraient de reduire la douleur et d'ameliorer la fonction chez les lombalgiques chroniques mais rien ne garantit que cette efficacité serait du a la reactivation du transverse, les auteurs suggerant meme un mode d'action sur la sensibilisation centrale. C'est a peu pres ca ?

12.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 12/02/2012 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'étais pas sûr qu'il s'agissait des mêmes exercices dans l'article en accès libre du BMC et celui du ESJ... Dans ce dernier, je n’ai pas trouvé d'indications très claires.

Pour la question des corrélations, elles peuvent être positives ou négatives selon qu'elles soient proportionnelles ou inversement proportionnelles, ne permettent jamais un jugement de causalité à elles seules, sont fortes lorsqu'elles se rapprochent de 1 ou -1.

Pour le rôle des abdominaux dans la lombalgie, il y a peu d’études se prononçant sur leur rôle préventif dans la lombalgie. Il faut pouvoir isoler leur rôle et non les cumuler avec le travail des spinaux.

Il y a une vieille étude dans Spine, qui ne se prononce pas en leur faveur :

Helewa A, Goldsmith CH, Lee P, Smythe HA, Forwell L. Does strengthening the abdominal muscles prevent low back pain-a randomized controlled trial. J Rheumatol. 1999 Aug;26(8):1808-15.

On sait par contre que certains exercices provoquent plus de lombalgies que d’autres...

John D. Childs, Deydre S. Teyhen, Patrick R. Casey, Kimberly A. McCoy-Singh, Angela W. Feldtmann, Alison C. Wright, Jessica L. Dugan, Samuel S. Wu, Steven Z. George. Effects of Traditional Sit-up Training Versus Core Stabilization Exercises on Short-Term Musculoskeletal Injuries in US Army Soldiers : A Cluster Randomized Trial. Physical Therapy October 2010 90:1404-1412.

Quant à l’évaluation du transverse en rentré de ventre à l’aide du coussin gonflable, je suis perplexe ; les fiabilités inter-examinateurs n’apparaissent pas au top et quand on lit la notice de l’appareil, on n’est pas plus rassuré...

Tout çà m’a l’air un peu cheap...Vivement l’échographie...

13.Posté par Stephan ROSTAGNO le 13/02/2012 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Spinal segmental stabilisation exercises for chronic low back pain: programme adherence and its influence on clinical outcome. Mannion AF, Helbling D, Pulkovski N, Sprott H. Eur Spine J. 2009 Dec;18(12):1881-91. Epub 2009 Jul 17.
C'est de cet article dont je parle, en access libre et du meme auteur, on parlait du meme ?
Pour ce qui est de la fiabilité du coussin gonflable:
The studies found moderate to good reproducibility (intra-class correlation coefficients from 0.47 to 0.82) and acceptable construct validity (intra-class correlation coefficients from 0.48 to 0.90).
Physiotherapy. 2011 Jun;97(2):100-6. Epub 2010 Oct 23. Measurement properties of the pressure biofeedback unit in the evaluation of transversus abdominis muscle activity: a systematic review.de Paula Lima PO, de Oliveira RR, Costa LO, Laurentino GE.
Tu as raison quant a la fiabilité mais ça reste quand meme moins cher ...

14.Posté par jeanbat le 13/02/2012 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'acord avec jean louis pour l'évaluation par coussin gonflable.. et en plus, il est presque impossible d'évaluer les compensations qui peuvent etre effectuée lors de cette exercice... (diaphragme, intercostaux, etc...).
L'echo sera certainement plus précise, mais ne pourra pas valider, car trop inter-examinateur dépendant..

15.Posté par Jean-baptiste DUAULT le 15/02/2012 03:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ gaston: la publicité pour venir s'inscrire sur le site fait tout de meme un peu peur la..

16.Posté par Pouyau Léa le 11/11/2014 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Je suis étudiante en troisième année de formation à l'IFMK de Bordeaux.
Je vais faire mon mémoire de fin d'études sur le travail hypopressif des abdominaux chez les lombalgiques chroniques.
Pour objectiver l'effet de l'hypopressif, j'aimerai utiliser un stabilizer biofeedback. Mais en lisant les articles ici je me demande si c'est un moyen "objectif" (mais en même temps qu'existe t'il d'autre ?)... Car pour un travail de fin d'étude il faut quelque chose d'objectivable, je ne peux pas me contenter de filmer mes patients ou de décrire leur état clinique.

J'aimerai en savoir davantage sur cet article concernant le lien lombalgie - abdominaux.

Est-ce trop culotté de vous demander le texte intégral ... ?

Merci d'avance,
Cordialement,
Léa

17.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 11/11/2014 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Est-ce trop culotté de vous demander le texte intégral ... ?"
La oui, franchement, vous exagérez.

Conseils : Quand vous ne trouvez pas un article, tentez le coup sur Google, avec le titre, on a parfois des surprise. Là il suffisait d'aller jusqu'au bout du lien ;-)

18.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 11/11/2014 17:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Juste 2 remarques sur l'objectivation du travail des abdominaux :

1°- comme vous pourrez le constater en lisant les références biblio citées dans les commentaires divers, vous observerez qu'une objectivation de l'intérêt d'un travail abdominal demande des mois voire des années. Si vous débutez votre thèse de doctorat en K3, c'est un bon plan ; pour juin 2015, ce peut être un peu juste.

2°- Si vous avez déjà utilisé un Stabilizer vous avez pu vous rendre compte du côté un peu cheap de l'engin. C'est fait pour rééduquer, pas pour mesurer. Il me semble pas que la littérature conseille d'aller plus loin avec ce joujou.
Vous aurez peut être plus de fiabilité avec un mètre-ruban pour mesurer un rentré de ventre...

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Si tu es trop ouvert d'esprit, ton cerveau risque de tomber par terre

Info Éric Arnaud.