ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Organisations des soins

Passage à la catégorie A pour les infirmières: protocole d'accord

Rédigé par P T le Vendredi 5 Février 2010



Passage à la catégorie A pour les infirmières: protocole d'accord
Cela entraînera 2000 euros d'augmentation nette par an pour les infirmières d'ici 2015. Le changement de catégorie dans la grille des salaires est lié à la réingéniérie des études infirmières lancé à la rentrée 2009. En 2012 les premières infirmières reconnues à un niveau licence (180 ECTS/ ans d'étude) seront diplômées et pourront pleinement accéder à des masters dans leurs "parcours professionnels et développer la recherche en soin". Il faut donc raisonner non plus en terme de Diplôme d'Etat mais en terme de "niveau d'exercice" à la profession (le niveau licence) et la possibilité de "pratique avancée" ou "spécialisée" (le niveau master).
Les kinésithérapeutes sont également cités, eux, qui devraient entrer dans le format licence de 180 ECTS à la rentrée 2011 et bénéficier de l'augmentation des revenus indiqués également.
Le discours de Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la santé et des sports

Le niveau d'exercice de la profession pour certaines professions paramédicales, dont les kinésithérapeutes, est donc implicitement fixé à 3 ans d'étude dans le discours du 3 février, et les niveaux masters pour se spécialiser sont à organiser dans la foulée des premiers "licenciés".

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2463 fois


1.Posté par Jean-Louis Boutin le 05/02/2010 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A lire le communiqué et le protocole, on a l'impression que tout le monde est d'accord. Or, il n'en est rien et les syndicats d'infirmiers sont loin d'avoir l'optimisme de Mme Bachelot. Je cite :

"En effet, en dehors du syndicat national des cadres hospitaliers (SNCH) qui a adopté l’intégralité de l’accord, la CFE-CGC, la CFTC, FO et l’UNSA n’ont choisi de ratifier que les trois derniers volets, c'est-à-dire ceux qui ne concernent pas cette reclassification des infirmières. La partie du texte adoptée par ces syndicats concerne les personnels administratifs, techniques et socio-éducatifs qui au terme de cet accord pourront accéder à un « nouvel espace statutaire de la catégorie B ». Les autres organisations, la CGT (qui ne s’est pas encore prononcée), la CFTD et SUD (qui ont rejeté l’ensemble du texte) étaient absentes de cette réunion, qui apparaissait plus certainement comme le symbole d’un échec des négociations que comme l’entrée de la profession infirmière dans une nouvelle ère." Source JIM : http://www.jim.fr/en_direct/pro_societe/e-docs/00/01/BE/44/document_actu_pro.phtml

Qu'attendre pour les MK ?
D'autant que cet accord vaut pour les infirmiers (infirmières) salariées. Quid des libéraux/libérales ? Leur statut changera-t-il aussi ? et l'augmentation de l'AMI suivra-t-il ?

Alors, cet accord, une avancée ou un leurre ? Je n'ai pas la réponse. Peut-être que d'autres...

2.Posté par Nicolas S. le 05/02/2010 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cela veut il dire que ce n'est valable que pour les nouvelles infirmières (et donc kinésithérapeute)?

3.Posté par djef le 05/02/2010 22:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tentative d'intervention politicienne pour intimider les ambitions naissantes d'une reconnaissance niveau master qui fait jour de plus en plus fortement ( rapport de l'ordre) dans le discours de groupe de travail et de la profession.

4.Posté par JL E le 06/02/2010 00:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eh oui, l'Ordre souhaitait que tous les MK passent en bac +5 en créant une filière d'exécutants en bac +2 (il fallait vraiment que le cochon soit dans les maïs pour qu'ils se résignent à en arriver là..). Le gouvernement a statué : les MK sont des exécutants en bac +3 et s'ils sont gentils, ils pourront se spécialiser en bac +5. La cabane est tombée sur le dos du chien.
Est-ce que le diplôme de cadre permet ce niveau master ? celui d'ostéo ? faut-il créer un diplôme de physiothérapeute ? Il est temps de définir les spécialisations de ce foutu métier, au moins pour préparer d'hypothétiques lendemains qui chantent en 2015.

5.Posté par jyga le 09/02/2010 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà une info d'importance capitale :

Si, comme le discours le précise, l'avenir des kinés est déterminé par Roselyne par simple copié-collé sur les infirmières (taille unique pour tous les para...), cela voudra dire que les réflexions sur le sujet étaient pour partie inutiles, tout comme le travail de notre cher ordre.
Je suis déçu mais pas surpris de constater que pour la ministre, le premier plan de la réforme infirmière concerne le statut et la rémunération. Ceci montre que peu importe le contenu des études pourvu qu'on ait la maîtrise financière. Ceci me laisse songeur qu'en à l'avenir des compétences médicales partagées.
Je suis aussi stupéfait que l'on propose aux infirmières spécialisées et à leurs cadres le même "choix" entre le statu quo et la revalorisation accompagné d'un allongement de carrière (la peste ou le choléra?)

Face à la sombre hypothèse de statuts et d'études équivalents entre toutes les professions de santé dites "non médicales", il convient de prévoir toutes les options possibles pour sortir de l'ornière kinésithérapique : l'exode hors de France, la création d'un nouveau métier hors sécu...
J'ai l'impression que tout cela n'avance que face aux menaces, sous les pressions et obligations.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires