ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Domaines Spécifiques

Pathologies chroniques de la coiffe des rotateurs : kinésithérapie vs placebo. Qui est le plus efficace ?

Rédigé par RH le Mercredi 30 Juin 2010

2 questions subsidiaires : Quel est le vainqueur à court terme ? A long terme, le résultat est il identique ?



Pathologies chroniques de la coiffe des rotateurs : kinésithérapie vs placebo. Qui est le plus efficace ?
Vous le saurez en lisant l'article du BMJ de juin 2010 téléchargeable ici

Une équipe de Melbourne a comparé les 2 traitements selon une méthodologie extrêmement détaillée, déjà testée avec succès précédemment.

54 patients étaient traités par kinésithérapie active et des exercices à réaliser à domicile, 58 autres recevaient un traitement placebo, délivré par un kinésithérapeute, consistant en une simulation de traitement par ultrasons et application de gel neutre sous une lumière.

Le traitement durait 10 semaines et était évalué à 11 puis à 22 semaines...

Alors vaut t-il mieux être placebothérapeute ou physiothérapeute ?

Bennell K et coll. : Efficacy of standardised manual therapy and home exercise programme for chronic rotator cuff disease: randomized placebo controlled trial. BMJ 2010;340:c2756

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2640 fois


1.Posté par gouyon le 12/07/2010 21:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'aurai aimé comprendre cet article, malheureusement je suis français !

2.Posté par JLE le 12/07/2010 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est possible d'en comprendre les grandes lignes avec Google Traduction :
---------------------------------
Objectif Étudier l'efficacité d'un programme de thérapie manuelle
le traitement et l'exercice par rapport au traitement placebo rendu par
physiothérapeutes pour les personnes ayant des maladies chroniques coiffe des rotateurs.
Design randomisés, participant et seul évaluateur aveugle, contre placebo
essai contrôlé.

Mise en Région métropolitaine de Melbourne, Victoria, Australie.

Participants 120 participants chronique (> 3 mois) coiffe des rotateurs
maladie recrutés par des médecins et de la communauté.

Interventions Le traitement actif comprenait une thérapie manuelle et la maison
programme d'exercice, le traitement par placebo comprend échographie inactifs
traitement et l'application d'un gel inerte. Les participants des deux groupes
a reçu 10 séances de traitement normalisé individuels de plus de 10 semaines.
Pour les 12 semaines suivantes, le groupe actif a poursuivi l'exercice à la maison
programme et le groupe placebo n'a reçu aucun traitement.

Principaux critères de jugement des mesures Les principaux résultats ont été la douleur et fonction
mesurée par l'indice de douleur à l'épaule et invalidité, la douleur moyenne sur
mouvement mesuré sur une échelle numérique de 11 points, et
participants note perçue globale du changement global.

Résultats 112 (93%) des participants ont terminé l'essai 22 semaines. À 11 semaines
Aucune différence n'a été observée entre les groupes pour le changement dans la douleur et l'épaule
indice d'incapacité (3,6, intervalle de confiance 95% de -2,1 à 9,4) ou de changement de
la douleur (0,7, -0,1 à 1,5); deux groupes ont montré des améliorations significatives.
Plus les participants dans le groupe actif rapporté un résultat positif
(Défini comme étant «beaucoup mieux»), même si la différence n'était pas statistiquement
significative: 42% (24/57) des participants actifs et 30% (18/61) des
participants sous placebo (risque relatif 1,43, de 0,87 à 2,34). Le groupe actif
ont montré une amélioration significativement plus importante dans la douleur d'épaule et
indice d'invalidité que fait le groupe placebo à 22 semaines (entre le groupe
différence 7,1, de 0,3 à 13,9), bien qu'aucune différence significative existait
entre les groupes pour le changement dans la douleur (0,9, de -0,03 à 1,7) ou pour le
pourcentage de participants qui ont déclaré un résultat un traitement réussi
(Risque relatif 1,39, de 0,94 à 2,03). Plusieurs critères d'évaluation secondaires favorisées
le groupe actif, y compris douleur à l'épaule et la fonction indice d'invalidité
Évaluation de la force musculaire, l'interférence avec l'activité et la qualité de vie.

Conclusion Un programme normalisé de la thérapie manuelle et exercices à la maison
ne confère pas d'autres avantages immédiats pour la douleur et la fonction
par rapport à un placebo réaliste que contrôlée pour
thérapeutes en contact d'âge moyen aux personnes âgées avec rotateur chroniques
brassard de la maladie. Cependant, de plus grandes améliorations ont été visibles à de suivi,
en particulier en fonction de l'épaule et de la force, ce qui suggère que les avantages
avec un traitement actif prendre plus de temps à se manifester.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter