ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Enseignement

Pourquoi les étudiants paramédicaux ne sont pas soumis à la loi Cherpion

Rédigé par Thomas le Mercredi 8 Février 2012

1. Les étudiants paramédicaux en stage sont exclus du champ de la gratification
2. Les étudiants paramédicaux en stage ne sont pas soumis au respect du délai de carence entre deux stages



Les terrains de stage sont l'objet de discussions régulières. Voici une circulaire qui devrait faire réagir.
A vous de commenter.

http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2012/02/cir_34554.pdf

Mise à jour du 10/02/2012 : La FNEK (Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie) a publié un communiqué de presse suite à la parution de cette circulaire.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2212 fois


1.Posté par François-Régis SARHAN le 08/02/2012 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne comprend pas bien l’intérêt de cet article, étant donné que les indemnités de stages sont régies par l’arrêté du 10 mai 2007, en ce qui concerne les étudiants en kinésithérapie. (http://www.fnek.fr/sites/default/files/Indemnites_de_stage_et_de_transport.pdf)

Ainsi les étudiants ne sont pas indemnisé au bout de 2 mois, mais dès la 1ère semaine de stage de K2 ou K3.

2.Posté par thomas le 08/02/2012 18:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quel montant ?

3.Posté par Thibault J le 08/02/2012 19:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
20 euros par semaine en K2 et 30 euros en K3 si mes souvenirs sont bon.
De quoi se payer le self du midi

4.Posté par François-Régis SARHAN le 08/02/2012 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
30 et 40.

5.Posté par JL E le 08/02/2012 20:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"La loi n° 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et de la sécurisation des parcours professionnels, dite loi Cherpion, destinée notamment à favoriser le développement de l'alternance afin d'améliorer la situation et l'insertion des jeunes sur le marché du travail, introduit dans le code de l’éducation des dispositions relatives aux stages en entreprise dans le cadre des études supérieures au sein des articles L. 612-8 à L. 612-13. Ces dispositions prévoient notamment que les stages en entreprise d’une durée supérieure à deux mois font l’objet d’une gratification et qu’un employeur ne peut accueillir consécutivement plusieurs stagiaires sur un même poste."

Cette loi évoque la rémunération des stagiaires, pas l'indemnisation forfaitaire de leurs frais de transport. Si les hôpitaux rémunéraient chaque stagiaire en alternance à 1000 € / mois çà se saurait... J'ai cru comprendre que cette loi évite que des employeurs malveillants n'embauchent QUE des stagiaires à 1000 €, ce qui explique le délai entre deux stages sur un même poste et oblige de rémunérer les stagiaires au bout de 2 mois de stage.

J'aime bien le : "Afin de répondre aux revendications des étudiants et des professionnels qui s’étaient massivement mobilisés sur le sujet de la gratification et opposés à celle-ci, la loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires a introduit dans le code de la santé publique l’article L. 4383-1 qui dispose que les stagiaires paramédicaux « peuvent bénéficier de l'indemnisation de contraintes liées à l'accomplissement de leurs stages, à l'exclusion de toute autre rémunération ou gratification au sens de l'article 9 de la loi n° 2006-396 du 31 mars 2006 pour l'égalité des chances. »

C'était quand la manif à Ségur avec des pancartes réclamant "Pas de sous ! Pas de sous !" ?

6.Posté par Michel GOURGUES le 10/02/2012 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi ? Parce que lesdits paramédicaux sont considérés depuis longtemps comme une sous catégorie négligeable . De la même manière les étudiants des filières sanitaires et sociales,secteur encore plus vaste n'ont pas, en droit, le statut étudiant .
Cette discrimination,cette injustice sociale flagrante n'a jamais empêché leurs décideurs professionnels: syndicats, ordres, instituts de formation etc. de dormir sur leurs deux oreilles. Aux "étudiants" maltraités d' en tirer les conséquences : ils ne peuvent compter que sur eux même.

7.Posté par thomas le 10/02/2012 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://fnek.fr/gratification_stage_02_12

une réaction de la fnek sur le sujet

8.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 25/02/2012 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

9.Posté par thomas Rulleau le 25/02/2012 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à lire, vraiment...

10.Posté par Pierre MOITRY le 27/02/2012 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le système des stages est une belle escrocrerie dans laquelle les étudiants et les tuteurs se font pigeonner. Les instituts de formations délèguent 50% de leur travail aux terrains de stages sans pour autant baisser le prix des études en K2 et K3. Peut être que la rémunération des stages pourrait s'envisager sous la forme d'une baisse du prix à l'année de la 2 eme et 3 eme année...

Par ailleurs le tuteur de stage doit gérer un étudiant en plus des patients ce qui malgré tout représente une charge de travail en plus. Il est à mon sens nécessaire d'envisager les tuteurs de stages comme des formateurs, ce qui nécessite une formation et des compétences qui ne s'improvisent pas.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires