ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Proprioception cervicale et cervicalgies ?

Rédigé par Francis GRONDIN le Mardi 23 Août 2016

Revue systématique



Cette revue systématique (Vries et coll, 2015) a analysé les études comparant les résultats de tests de proprioception cervicale à partir du « joint position sense error (JPSE) test » chez les sujets cervicalgiques. Ce test est utilisé cliniquement et très décrit dans la littérature chez les cervicalgiques. Il évalue la capacité d’un patient à venir repositionner la tête le plus précisément possible dans la position neutre initialement définie après avoir effectué un mouvement actif cervical dans le plan orthogonal. Le sujet a les yeux fermés et le mouvement ne doit pas être douloureux. La différence entre la position initiale et la position d’arrivée de la tête dans le plan orthogonal est définie comme le joint position sens error (JPSE).

            A partir de cette revue systématique, il apparaît que les moyens (capteurs) et méthodologies (nombre de répétitions du test) utilisés ne sont pas homogènes entre les 14 études retenues. Les auteurs concluent à une réponse équivoque à la question de savoir si le JPSE est plus élevé chez les personnes atteintes de cervicalgies traumatique ou non en comparaison à des sujets sains. Seules les 4 études qui ont réalisé au moins 6 essais moyennés pour calculer le JPSE ont montré des erreurs de repositionnement significatives en comparaison à un groupe contrôle (Revel et coll, 1991; Heikkilä et Wenngren, 1998; Rix et Bagust, 2001; Chen et Treleaven, 2013).

  de Vries J, Ischebeck BK, Voogt LP, van der Geest JN, Janssen M, Frens MA, Kleinrensink GJ. Joint position sense error in people with neck pain: A systematic review. Man Ther. 2015 Dec;20(6):736-44. doi: 10.1016/j.math.2015.04.015. Epub 2015 May 2. Review. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25983238
  Heikkilä HV, Wenngren B-I. Cervicocephalic kinesthetic sensibility, active range of cervical motion, and oculomotor function in patients with whiplash injury. Arch Phys Med Rehabil 1998;79:1089e94.
  Rix GD, Bagust J. Cervicocephalic kinesthetic sensibility in patients with chronic, nontraumatic cervical spine pain. Arch Phys Med Rehabil 2001;82:911e9.
  Chen X, Treleaven J. The effect of neck torsion on joint position error in subjects with chronic neck pain. Man Ther 2013;18:562e7. 
 

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1412 fois


1.Posté par Anthony Halimi le 23/08/2016 19:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour.

Est-ce qu'il s'agissait de cervicalgies aiguës ou chroniques ?

2.Posté par Francis GRONDIN le 23/08/2016 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Merci pour cette question ! Les auteurs de la revue systématique (de Vries et coll, 2015) précisent que parmi les 14 études retenues, une étude portait sur des "Continuous neck pain > 7Wk" (Rix et Bagust, 2001) et une autre sur des "Insidious NP: Idiopathic neck pain of insidious onset" (Sjolander et coll, 2008). En lisant ces deux études, elles semblent avoir inclus toutes les deux des cervicalgiques chroniques (>3mois). Donc pour répondre à la question, sauf erreur de ma part, malgré cette incohérence entre la revue et les études, je dirais que toutes portaient sur des cervicalgiques chroniques idiopathique sou traumatiques.
Cordialement.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires