ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Lombales

Quel est le meilleur traitement pour la sciatique ?

Rédigé par le Mardi 26 Août 2014



Les auteurs de Minerva, revue belge d’Evidence Based Medecine ont décortiqué une revue systématique et méta-analyse portant sur le sujet.

Ils concluent que « ... dans le traitement de la sciatique, la chirurgie discale, les injections épidurales, les médicaments non opioïdes, les interventions peropératoires, la manipulation et la chimionucléolyse sont efficaces, par comparaison avec d’autres traitements, en termes de récupération globale. Aucune preuve n’est disponible en faveur des médicaments opioïdes, le repos au lit, la thérapie par exercices, la discectomie percutanée ou la traction.»

Référence bibliographique :

Lewis RA, Williams NH, Sutton AJ, et al. Comparative clinical effectiveness of management strategies for sciatica: systematic review and network meta-analyses. Spine J. Available online 3 October 2013.

[Lire l’analyse francophone de Minerva]url:http://www.minerva-ebm.be/fr/article.asp?id=2497

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3410 fois

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

43.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 03/09/2014 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Cool, les gars…"

Henri a raison, pas trop adulte tout ça. Comme je suis l'auteur de l'article, je siffle la fin de la partie. Commentaires fermés.

42.Posté par Bernard DELALANDE le 03/09/2014 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
somasimple
D'autre part, vous écrivez, Monsieur NEPHTALI
tout en dénigrant les points de vue et les pratiques qui ne vous conviennent pas, que vous le gagnerez ici.

Je souhaite que vous m'indiquiez où ai-je dénigré la MDT ? Dans le cas contraire je vous invite à me présenter vos excuses pour les propos diffamatoires que vous tenez à mon égard.
Confraternellement.

41.Posté par Bernard DELALANDE le 03/09/2014 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
somasimple
Espérons maintenant que la Science, la Connaissance et la neuroscience trouvent un jour une solution à la forme mineure de confusion mentale dont semblent souffrir les génies incompris.

Je vous souhaite une prompte guérison.

40.Posté par Jean-Luc Nephtali le 03/09/2014 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hé bien merci, Bernard, pour ce morceau de bravoure... Espérons maintenant que la Science, la Connaissance et la neuroscience trouvent un jour une solution à la forme mineure de confusion mentale dont semblent souffrir les génies incompris.

Pour en finir, vous devez sans doute savoir que le respect ça se mérite, et que ce n'est pas en multipliant les interventions lapidaires et les commentaires pédants, sur un ton dogmatique, professoral et méprisant, tout en dénigrant les points de vue et les pratiques qui ne vous conviennent pas, que vous le gagnerez ici.
Florilège rien que sur ce post :

Incroyable mais faux =>


Monsieur Plantin,
Comment peut-on encore parler de douleur mécanique au XXI em siècle ?


La méthode est alors peut-être mal appliquée ou mal enseignée depuis la même durée ?


… lorsque nous apportons une connaissance actualisée...


...

Ciao

39.Posté par Bernard DELALANDE le 03/09/2014 07:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
somasimple
Bonjour Monsieur Nephtali,
Avez-vous essayé d'avoir un propos intelligible voire intelligent ? Je reconnais que je n'ai pas aperçu d'argument de valeur dans votre réponse.
Je comprends votre animosité à l'encontre des neurosciences. J'ai eu la même, il a plus de dix, déjà.
Le modèle biomécanique a vécu et semble entrainer une animosité chez ses défenseurs, ce qui est compréhensible mais la Science et la Connaissance avancent.
Je crois que je vais vous faire plaisir ; Je ne prends pas en charge de sciatiques. Il est aussi vrai que je ne soigne pas de bouts de viande ou de nerfs. Je suis plus humble et essaye d’apprendre à des patients le peu de savoir que j’ai retenu.
J’ai aussi retenu que ma technique pouvait être mineure face aux attentes du soigné et il ne m’est pas toujours facile de l’admettre.
Vous vous méprenez aussi quand vous supposez que je rejette McKenzie. Je reconnais les résultats mais refuse l’hypothèse biomécaniste où vous voulez l’enfermer. Vouloir retenir un modèle où le patient n’existe pas m’est en effet insupportable.
L’ère où le patient n’avait pas un mot à dire et subissait le « bon » traitement est enterrée. Trépigner et avoir un langage peu respectueux à l’égard de ses confrères, Monsieur Nephtali, n’y changeront rien.
Désolé de pas vouloir répondre à votre attente de joute verbale.

38.Posté par Marc LECOINTE le 02/09/2014 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sciatica Fear

Sciatica fear is a huge factor in the expressions of this epidemic neuropathy syndrome.

Most cases of chronic sciatica are either caused, worsened or perpetuated by psychoemotional issues, despite the many spinal causes which exist and the structural scapegoats typically unfairly blamed for causing pain.
...
Sciatica Facts
The diagnostic nocebo effect is a major contributor to the escalation and perpetuation of sciatica symptoms.

37.Posté par Marc LECOINTE le 02/09/2014 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une traduction de Yannick qui ne fera pas de mal]url:https://www.youtube.com/watch?v=9qJuARzD9d4

36.Posté par Marc LECOINTE le 02/09/2014 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment prenez vous en charge les sciatiques ? Avec quels résultats ? "

Quelles sciatiques? aigues? Chroniques?
Chez quels patients?
Encore une fois vous voulez appliquer des "recettes" à des patients qui sont tous différents, qui ont tous leur histoire, leurs problèmes.
Ma prise en charge commence par un bilan, une différenciation structurelle, un raisonnement clinique qui permettra de proposer un traitement adapté (information sur la douleur, flashcards, miroir, neurodynamique, biofeedback ...) avec un patient acteur de son traitement le plus tôt possible, et non pas comme c'est trop souvent le cas une démarche essais/erreurs.


Encore faut il accepter que nous ne sommes pas des "gourous", que nous ne soignons rien, mais que nous ne pouvons qu'aider nos patients dans leur démarche de guérison.

You can’t slip a disc, spinal herniation probably doesn’t really matter, and your alignment doesn’t mean as much as you think

35.Posté par Jean-Luc NEPHTALI le 02/09/2014 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est surtout votre intelligence qui pourrait être insultée, Marc Delalande... Votre insistance à manier le hors sujet et à chercher à retomber sur vos pieds est impressionnante.

Quant à Bernard Lecointe, votre grandiloquence indignée est grotesque, je ne suis pas plus cadre de santé que vous n'êtes Prix Nobel de neurosciences kinésithérapiques.

Faites nous plutôt part de vos expériences cliniques au lieu de chercher à jouer les scientifiques et dénigrer tout ce qui ne rentre pas dans votre cadre de pensée.

En revenant au sujet, MDT propose une démarche structurée qui fait l'objet d'essais et de publications avec des résultats qui peuvent être analysés, discutés, critiqués.... Et vous ?... Comment prenez vous en charge les sciatiques ? Avec quels résultats ?
Et n'allez pas chercher sur Google pour répondre, hein !

34.Posté par Henri LAMBERT le 02/09/2014 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bon, j’ai écrit à Minerva pour leur dire de lever le pied dans leurs conclusions ; ile ne se rendent pas compte du risque cardio-vasculaire qu’ils font courir à certains d’entre nous !
Cool, les gars…
Ah, j’ai la réponse de Minerva ; dès maintenant, ce sera seulement en flamand, pour préserver la tension artérielle des francophones…
Bonne rentrée à tous

33.Posté par Seb le 02/09/2014 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Amusant...de dire : "Cependant, les praticiens bien informés savent qu'ils génèrent des effets thérapeutiques dès lors qu'ils sont eux mêmes persuadés du bien fondé de leur démarche: cela se nomme "effet placebo". Et ce phénomène est "central"!" Et de reprocher dans le même temps à JLN de dire: " Or, en l'absence d'un groupe témoin de patients qui ne feraient rien, ou qui feraient d'autres exercices, on ne peut rien conclure. Et de toutes façons, il me semble que ce n'était pas l'objectif de cette étude."...et franchement où est l'insulte?

32.Posté par Marc LECOINTE le 02/09/2014 08:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
This study explores the immune responses

vos propos, monsieur Nephtali, sont une insulte aux scientifiques qui ont mené cette étude, répondant à une norme internationale de bioéthique. Cette étude est publiée dans "Acta Medica Academica", journal référencé dans Medline/Pubmed. Elle a donc été sélectionnée par un comité de lecture, lequel, à vos yeux, n'aurait aucune idée de ce qui fait la valeur d'une étude? Qui êtes vous monsieur Nephtali pour juger d'une étude en basant votre critique sur la seule lecture d'un résumé.
Quant à l'intérêt de la citation, il ne réside pas dans une quelconque preuve de l'efficacité de la "métode" McKenzie, mais
- 1) dans le fait qu'actuellement il n'existe aucune preuve de cette efficacité
- 2) que des chercheurs s'intéressent à la démonstration de son (in) efficacité
- 3) que des phénoménes centraux sont effectivement retrouvés. Reste bien entendu à démontrer qu'ils sont liés à la méthode.

Cependant, les praticiens bien informés savent qu'ils génèrent des effets thérapeutiques dès lors qu'ils sont eux mêmes persuadés du bien fondé de leur démarche: cela se nomme "effet placebo". Et ce phénomène est "central"!

"la conviction du médecin dans l'efficacité du traitement qu'il prescrit augmente la probabilité de son efficacité."

Douleur et Analgésie n°1 , 2004.

Placebo et effet placebo dans le traitement de la douleur

31.Posté par Bernard DELALANDE le 02/09/2014 07:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Nephtali, devons nous avoir un mode de pensée unique et interdire toute déviance qui ne rentre pas dans le cadre de l'élite des cadres de santé ?
Est-il interdit de donner un autre but à des données ?
Est-il désordonné d'échafauder d'autres hypothèses ?

Alors il est vrai que mon cas est désespéré mais je rejette le dogmatisme et refuse la dictature des masteurisés.
Vive la curiosité : Les théories et hypothèses sont faites pour être bousculés et je me contrefiche de savoir que le but d'un article était autre.
Je vous renvoie au raisonnement scientifique, il semble que vous l'oubliez dès qu'un kiné plébéien ose l'ouvrir sur votre site.
Vous rejetez le kiné de base mais ne l'avez-vous jamais été ? C'est possible.

30.Posté par Jean-Luc NEPHTALI le 01/09/2014 21:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, mais la réponse de Marc Lecointe concernait l'intérêt de MDT dans la lombalgie aiguë, sous entendu, je suppose, l'intérêt clinique, pas biologique. Or, en l'absence d'un groupe témoin de patients qui ne feraient rien, ou qui feraient d'autres exercices, on ne peut rien conclure. Et de toutes façons, il me semble que ce n'était pas l'objectif de cette étude.

Vous, qui prétendez apporter des "connaissances actualisées", il faudrait vous résoudre un jour à ordonner vos idées, analyser correctement une publication, ne pas confondre hypothèses et théories, ne pas cherchez à imposer vos points de vue, et avoir un peu de recul sur les résultats de lectures que vous ne faites apparemment que survoler.

Et si vous trouvez que c'est de "l’argumentation ad hominem", c'est que votre cas est désespéré... vous pouvez continuer à chouiner dans votre coin et à lever le doigt pour vous plaindre à la maîtresse.

29.Posté par Bernard DELALANDE le 01/09/2014 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jean-Louis,
L'étude de Marc pointe simplement une réponse centrale immunitaire.
Toutes les thérapeutiques en ont certainement car le patient demeure conscient (?).

28.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 01/09/2014 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"McKenzie exercise sessions induced an immune activation state and simultaneously up regulated anti-inflammatory IL-4 cytokines that boost pain relief. "

C'est un extrapolation, ton étude préliminaire non randomisée, Marc. Il est possible que l'exercice physique joue sur ces facteurs biologiques, mais cette étude ne montre pas que MDT ait un avantage sur d'autres formes d'exercices.

27.Posté par Marc LECOINTE le 01/09/2014 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
qtPS : Je n'avais pas gardé comme notion que la méthode MDT avait un intérêt notable dans les lombalgies aiguës ?qt[

-[ Immune responses following McKenzie lumbar spine exercise in individuals with acute low back pain: a preliminary study.
:www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24893635
McKenzie exercise sessions induced an immune activation state and simultaneously up regulated anti-inflammatory IL-4 cytokines that boost pain relief.

26.Posté par Marc LECOINTE le 01/09/2014 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est parce que tu n'as pas vu le profil Facebook de ton compère :-)))
Amicalement
JL

MDR


24.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 01/09/2014 15:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
i[
@ JL
Je suis très étonné de voir que lorsque nous apportons une connaissance actualisée (comme le veut notre profession), nous soyons traités systématiquement de Dupond.
]i

C'est parce que tu n'as pas vu le profil Facebook de ton compère :-)))
Amicalement
JL

1 2 3

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



DisKiné