ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Genou

Quel exercice pour quelle contrainte dans une ligamentoplastie du genou ?

Rédigé par le Jeudi 1 Mars 2012

Pratique basée sur les preuves



Quel exercice pour quelle contrainte dans une ligamentoplastie du genou ?
Le dernier numéro du JOSPT est consacré au genou traumatique. Parmi les articles, un guide clinique sur la meilleure façon de prendre en charge les genoux après ligamentoplastie, sur des bases factuelles.

Un lecteur branché ligamentoplastie pourrait en faire un digest de pratiques basées sur les preuves pour la communauté ?

Ce qu’en dit le résumé :

Les contraintes sont généralement plus importantes en chaine ouverte qu’en chaîne fermée

Le croisé antérieur subit plus de contraintes entre 10 et 50° de flexion (généralement avec un pic entre 10 et 30°) qu’entre 50 à 100°

Les squats avec des mouvements antérieurs trop importants (genoux en avant des orteils, talons décollés du sol) majorent les contraintes ligamentaires.

Ceux s’accompagnant de mouvements antérieurs du tronc tendent à les diminuer lorsqu’ils sollicitent les ischio-jambiers

Lors du travail du quadriceps en position assise, les contraintes sur le ligament décroissent lorsque le point d’appui de la résistance a un moins grand bras de levier, à distance de la cheville (c’est une évidence mais encore fallait-il l’écrire ...)

Référence bibliographique

Rafael F. Escamilla, Toran D. MacLeod, Kevin E. Wilk, Lonnie Paulos, James R. Andrews. Anterior Cruciate Ligament Strain and Tensile Forces for Weight-Bearing and Non–Weight-Bearing Exercises: A Guide to Exercise Selection. J Orthop Sports Phys Ther 2012;42(3):208-220. doi:10.2519/jospt.2012.3768

Article disponible en ligne

Un article traitant de l'électromyographie du quadriceps en chaîne fermée et venant de paraître :

Ekstrom RA, Osborn RW, Goehner HM, Moen AC, Ommen BM, Mefferd MJ, Bergman TR, Molencamp TB, Kelsey SA. Electromyographic normalization procedures for determining exercise intensity of closed chain exercises for strengthening the quadriceps femoris muscles. J Strength Cond Res. 2012 Mar;26(3):766-71.

[Accès à l’article (payant)]url:http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22310511

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 5650 fois

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

24.Posté par Jean Louis PELLET le 29/03/2012 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nouvel abonné ,je prends cette discussion en cours de route pour vous signaler que depuis 25ans (clinique du sport Bordeaux),je me bats pour défendre la chaîne ouverte pour le travail du quadriceps
En effet au tout début nous avons été accusés de tension sur le transplant du LCAE ,or avec une résistance au niveau de la TTA nous avons montre ,sous radio,que le tibia partait en tiroir post....donc absence de danger
De plus la plupart des patients opérés son testés sur appareil Cybex et les résultats montrent inévitablement pour les patients reeduques en CCF des déficits importants du quad contrairement à ceux traités en CCO
Bien entendu nos programmes comportent de la CCF mais notre première partie du protocole étant de redonner le meilleur tonus musculaire possible ,l'essentiel du traitement se fait en CCO avec les restrictions d'usage concernant les douleurs rotuliennes ,trop souvent présentes en CCF
Bravo à votre forum:esprit et connaissance sont au RV

23.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 05/03/2012 21:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dont le site se situe à l'adresse www.reeducationgenou.com

22.Posté par pierre moitry le 05/03/2012 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Ceux s’accompagnant de mouvements antérieurs du tronc tendent à les diminuer lorsqu’ils sollicitent les ischio-jambiers"

Il est intéressant de noter que l'article précise que, si les contraintes sur le LCA diminue lors d'un squat tronc incliné en avant, par augmentation de l'activité des IJ, en revanche l'activité du quadriceps diminue.

De plus, "WB exercises are more
functional multijoint, multimuscle exercises
that are effective in developing
important hip and thigh musculature.
However, NWB exercises can also be effective
when employed correctly and at
the correct time, and are often selected
for their ability to isolate training of individual
muscles, such as the quadriceps."

Enfin, je n'ai pas accès à l'article sur l'électromyographie du quadriceps en CCF proposé au dessus, mais cet article (vieux certes...) rapporte bien que l'activité EMG du quadriceps est plus de trois fois supérieure lors d'une extension de genou sur chaise à quadriceps VS un quart de squat. (ref: Electromyographic evaluation of closed and open kinetic chain knee rehabilitation exercises.
Graham VL, Gehlsen GM, Edwards JA. J Athl Train. 1993 Spring;28(1):23-30).

Par ailleurs je ne cherche pas à polémiquer ni à remettre en cause les compétences de qui que ce soit, je trouve juste la discussion intéressante et finalement constructive. Pour stéphane, j'apprécie beaucoup votre site par ailleurs.

21.Posté par martine stéphane le 05/03/2012 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'aime bien appuyer là où ça pique...vous etes chauds comme un genou gonflé les gars.
dans ma pratique je ne fais pas de la CCO en tant que telle surtout sur un post op frais, cependant je me lache un peu pour dé-sidérer un quadriceps (à l'inverse d'une co-contraction qui ne remonterait pas la patella)
les ordo montrent encore du TSI alors je sais bien sûr faire une double lecture
j'imagine que les lecteurs de ce blog intelligent le sont aussi dans leur pratique, c'est mon cas je confirme

20.Posté par Shahmaei le 05/03/2012 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

19.Posté par Jo le 05/03/2012 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Je persiste : à la question quand fais je de la CCO, moi jamais (ne serait ce que pour respecter l'ordonnance) "

est-ce que l'ordonnance se base sur les croyances du chirurgien ou sur une actualisation des données récentes?

Il est temps que les kinés prennent en main la totalité de la kinésithérapie...Que l'on soit totalement responsable de notre rééducation. Que de chemin à parcourir...

18.Posté par Shahmaei le 05/03/2012 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ JL Estrade : j'entends bien que le quadriceps n'a qu'un role minime à la marche mais c'était pour désacraliser la polémique

@ martine stéphane : je pense tant que l'on veut cliver CCO/CCF, cela est révélateur d'un principe de précaution rendant aveugle la pratique efficace du thérapeute

@ tout le monde : je voudrais insister sur un point qui me parait important, je suis d'accord avec toi Vergnault : rien n'a été prouvé sur le fait que CCF ou CCO serait plus contraignant. La solution du problême ne serait pas dans le mode de recrutement du quadriceps mais bien dans l'intensité du mouvement ainsi que dans la disposition anatomique du genou (pente tibiale, laxité pré acquise).

A savoir que beaucoup de chirurgiens préconise de la CCO en post-op. immédiat pour éviter les problêmes de sidération chronique du Quadriceps, argumentant que les accroches sont les plus solides à cette période (à l'image d'un clou ou un verrou fixé au mur en primo intension)

17.Posté par Martine stéphane le 05/03/2012 09:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah le cycle de marche. Un fondamental pourtant.
Je persiste : à la question quand fais je de la CCO, moi jamais (ne serait ce que pour respecter l'ordonnance) et pour répondre à la question qui m'était posée.
Sacré gérar

16.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 05/03/2012 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"on marche (phase oscillante = CCO certes excentrique mais CCO quand même)"
Des ischio-jambiers assurément, mais du quadriceps ???

15.Posté par Shahmaei le 05/03/2012 00:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ tout le monde : le GERAR a bossé sur cette polémique
mais aucun consensus scientifique est encore à inventer
des appareils de mesure du tiroir antérieur permettent d'objectiver les effets de tel ou tel mouvement comme le KT 1000 ://le-gerar.blogspot.com/2011/09/quadriceps-et-cco-quelle-posologie.html

@JJ : la question "à partir de combien de temps post-op pour CCO" n'est pas bonne, la question devrait être "pour J+?? post op ligamento quelle CCO est à indiquer "
La CCO a plusieurs avantages notamment qu'on est sûr de travailler la Quadriceps et pas de faire des compensations en cocontraction ;)
et avant 3 mois un patient fait au moins 10/15 CCO par jour en isométrique contre pesanteur en dehors de la kiné
bien évidemment ça fait 1000 CCO....
à priori le transplant aime bien une mise en tension ;) mais progressive
le renforcement doit allier fonctionnel (CCF) et analytique (CCO) : la complémentarité inspiré du cross training (entrainement croisé) a fait ses preuves particulièrement en terme de .... proprioception !!!

@ martine stéphane : on ne fait pas que marcher dans la journée
on se lève de son lit (CCO),
on enfile son pantalon, chaussettes, chaussures (CCO),
on met ses jambes sous la table pour manger au moins trois fois (CCO),
pour faire le kiné avec table de traitement (CCO)
on se dégourdi les jambes debout (CCO),
on marche (phase oscillante = CCO certes excentrique mais CCO quand même)
on enjambe un obstacle (CCO)


14.Posté par Mathieu Vergnault le 03/03/2012 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour avoir lu l'article, il ne fait pas mention du futur de ces activité concernant la laxité du genou. C'est beau de savoir que tel ou tel exercice impact plus le LCA mais si au final ceci n'a aucune répercussion (laxité, douleur, force musculaire) chez le patient à quoi ça sert? D'autant plus que la CCO est quand même privilégié lors de période de réathlé ou de préparation physique pour renforcer le Q et les IJ.
De plus, au vu des dernières publications sur ce thème, même en post-op immédiat le travail en CCO ne provoque pas de différence de laxité antérieur significative par rapport au travail en CCF.
Face à ces affirmations, je vous conseille les quelques articles que nous avons écrit sur le blog du GERAR. L'utilisation de la CCO vs CCF a été notre premier thème sur lequel nous avons travaillé. http://le-gerar.blogspot.com
Je tiens à souligner l'accès libre d'une revue systématique de 2010 de Glass R sur ce thème dans le NAJSPT.

13.Posté par moitry le 02/03/2012 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si la CCO ne présente pas d'intérêt, il n'y a effectivement pas de question à se poser sur les contraintes qu'elle peut imposer au LCA. Si elle présente un avantage, le débat reste d'actualité.
Même si la CCO devait être antiphysiologique la rééducation doit elle être uniquement fonctionnelle ?
En ce qui me concerne la réponse est non.
Enfin en nouvelle nomenclature il y a trois vastes (ex crural = vaste intermédiaire), donc si l'article est récent cela fait trois chefs :).

12.Posté par martine stéphane le 02/03/2012 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
deux temps pour la réponse.
1) la prépa physique est un temps ultérieur à ce qui nous intéresse dans ce débat à savoir quelles et comment appliquer les contraintes sur un LCA opéré. effectivement une danseuse et un athlète de vitesse vont avoir une première phase identique dans le respect du matériel, du protocole et de la trophicité générale (oedème, hématome, contractibilité..) puis une prise en charge plus spécifique force, souplesse et plein d'autres caractéristiques
2) la CCO est quand meme une part ultra minime de notre vie bipodale normale. le shoot sollicite la CCO, le kick du karatéka/boxeur idem. je ne vais pas jusqu'à cette spécificité dans les quelques séances que nous autorise la sécu en post opératoire. pour le sportif en réadaptation c'est parfois le cas.
dans mon souvenir de lecteur je croyais que seuls les vastes étaient préférentiellement sollicités lors de la CCO...il manque alors 2 chefs musculaires. dites moi si j'ai assez répondu.

11.Posté par Pierre MOITRY le 02/03/2012 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Stéphane et JJ,
Sans entrer dans le "détail" de la place de la chaine ouverte et du délais avant de la mettre en place, je m'interroge sur l'argument qui consiste à écarter le travail en CCO du quadriceps sous le prétexte qu'il n'est pas physiologique. La rééducation et la préparation physique se mélangent au fur et à mesure du temps apres une opération du LCAE. L'objectif reste de préparer le patient à reprendre une activité et pas nécessairement de lui faire faire uniquement des dérivés de cette activité. Dans cette optique, et si déficit du quadriceps il y a, ne pensez vous pas que le travail en CCO du quadriceps, qui à priori sollicite plus le quadriceps, puisse être nécessaire ? Merci de votre réponse

10.Posté par Martine stéphane le 02/03/2012 12:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oups. Oui bipèdes. En pratique je n'en fais pas. Je ne suis pas sûr d'ailleurs qu'il existe un consensus fort sur quand peut on et surtout selon quel matériel (métal/os, vis résorb, TLS, KJ) belle question

9.Posté par JJ le 02/03/2012 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes bipèdes oui, bipodes un peu moins !

Je ne fais jamais de cco non plus, sauf sports concernés. Ma question portait plus sur la résistance de la plastie, à partir de combien de temps pour vous est-il raisonnable de pouvoir contraindre l'implant en chaine ouverte ? Personnellement jamais avant 3 mois.

8.Posté par Martine Stéphane le 02/03/2012 10:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chaine ouverte ce n'est pas mon genre ni physiologique. Quel est l'intérêt si ce n'est stimuler plus les vastes (de ce que j'en sais) et de déprogrammer la contraction (article de S. FABRI des EMC). Nous sommes bipodes pas tous footeux et shooteur.

7.Posté par JJ le 02/03/2012 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A partir de combien de temps post-op commencez-vous une rééducation en chaine ouverte ? Simple curiosité

6.Posté par Martine stéphane le 01/03/2012 23:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai l'article mais je souhaitais "posséder " le mensuel complet voire le conserver
Kine.genou@gmail.com pour l'adresse mail

5.Posté par Jo le 01/03/2012 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JOSPT est un petit bijou de kiné du sport. Il faut compter plutôt 200€ par an.
En tout cas, c'est ce que je paye ;-)

Stéphane, si tu donnes ton adresse e-mail, je peux t'envoyer l'article.

1 2
Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Christian Barton sur les déficits retrouvés chez les patients avec syndrome femoro-patellaire