ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Quinze euro et trente centimes I

Rédigé par JL E le Jeudi 12 Mai 2011

Comment font les kinésithérapeutes pour s’en sortir ?



Quinze euro et trente centimes I
Depuis des années maintenant, l’acte moyen de kinésithérapie (une région, une articulation) est nomenclaturé AMS 7,5 soit 15.30 €.
Il y est écrit que pour ce tarif, le patient doit bénéficier d’environ 30 minutes de prise en charge individuelle (un patient / un praticien).
Il peut bénéficier d’une prise en charge d’une durée de 1 heure (2 patients / un praticien) voire 1h30 lorsque 3 patients sont suivis simultanément par un kinésithérapeute.

Les pratiques collectives

15.30 € par patient ce n’est pas beaucoup, mais comme l'énonçait Einstein à propos de la relativité,tout dépend du nombre et de la vitesse de la lumière. Si l’on s’affranchit du temps passé, si l’on dispose d’un plateau technique permettant à chaque patient de trouver en autonome son atelier…l’émulation entre patients permet une rééducation festive (petits gâteaux, anniversaires), et prolongée (nouvelles prescriptions encouragées par les rééducations collectives – des liens se créent entre patients).

Tous à la pistoche !

La balnéothérapie permet une augmentation de la nomenclature, mais entraine une augmentation des charges. La dimension du bassin ou de la piscine sera directement en rapport avec le nombre de patients gagnés et le nombre de kWatts/heure dépensés. Là encore, l’acte individuel, taillé sur mesure, ne sera pas la règle immuable.

Pas 30 mais 20 minutes

C’était l’ancienne méthode, avant 2000. Un AMK6 (les vieux comprendront) devait durer 45 minutes, dont la moitié du temps en individuel. C’était l’époque des bouillottes (ne pas oublier de faire mijoter à feu doux le patient, ne pas oublier de brancher l’infra-rouge avant l'application de crème rubéfiante) et des pédalages à vide en décubitus.
Les vieilles habitudes ont la peau dure, les installations ont été conçues pour çà, on ne change pas une équipe qui gagne. C'est le "sans les mains de Roger, je deviens folle" que nous avons pu voir un temps sur les abribus.
.
Autonomiser le patient

Variante de la précédente, la nomenclature du BDK étant passée par là. Elle permet une première séance de 40 minutes pour prendre connaissance du patient et du logiciel de bilan (clic ! clic ! clic !) suivie d’un nombre indéterminé de séances de 20 minutes.
Les traitements multimodaux étant à la mode, une ou deux séances de passif suivies de séances de contrôle des exercices actifs par le patient permet de se rapprocher de l’evidence-based-practice, où les traitements sont souvent standardisés.
Une fiche épaule, une fiche ligamento, une fiche lombalgie, … et hop !

Je suis désolé, je ne fais plus que de l’ostéopathie, voyez mes confrères

Cabinet cosy (ça se dit encore, ça ?), lumière tamisée, voix feutrée, honoraires affichés, le patient CMU comprend vite que ses 30 séances pour rééducation du poignet fracturé devront se faire ailleurs.
Mais il sait que si sa rééducation traîne en longueur, ce praticien pourra lui faire bénéficier d’une ou deux séances de déblocages ostéopathiques.
Malheureusement, la Sécu ne prend pas en charge l’ostéopathie. Oui 50 euros. Bien sûr vous pouvez payer par chèque. Non, laissez, j’ai un tampon.

Suite au prochain numéro...

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3250 fois


1.Posté par thomas le 12/05/2011 08:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
intéressant, ça me rappelle mes années d'assistanats-remplacements où j'ai fait dans le désordre chacune des méthodes ci-dessus...

j'attend avec impatience le prochain numéro pour savoir où voulez-vous en venir ?

2.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 12/05/2011 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si je savais comment tout celà va se terminer....

3.Posté par Jean MOUGEL le 12/05/2011 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kineplanete
Je me permet d' ajouter encore une solution positive (mais toujours bidouillante, rassurez-vous!) à cette situation conjoncturelle, même si le constat des pratiques développées par JLE est indéniable:

Grosse tournée de domiciles en milieu rural 2 à 3 fois par semaine

Ben oui, ce n'est pas très à la mode mais c'est pourtant tellement concret de découvrir des patients ayant une problématique d'autonomie en situation écologique. Sans parler du service de santé rendu... évidemment.
Et en plus, si une tournée reste une tournée et pas une constellation de rendez-vous disséminés dans le temps et l'espace... C'est encore économiquement assez réaliste.
Bizarrement votre SNIR ne sera pas dans la moyenne de votre région.

Exemple concret: En fonction de l'endroit et donc du moment de la journée où je dispense une séance de kinésithérapie respiratoire par exemple, celle-ci varie de 16.32 à environ 50 euros tarif conventionné sécu.

Est-ce une solution et quel aspect de la pratique est mis en valeur?

4.Posté par Michel GOURGUES le 12/05/2011 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tarif scandaleusement bas! Mais qu'ont fait les MK et leurs syndicats depuis des décennies? Scandaleusement pas grand chose.

5.Posté par JLE le 12/05/2011 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Jean Mougel : Je rajoute aux bidouillages prévus pour demain...

6.Posté par LUCIE P. le 15/05/2011 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A afficher dans tous les cabinets où les patients se plaignent d'être pris à deux par demi-heure (à très juste titre par ailleurs mais que faire !) peut-être que si la population commence à se plaindre activement l'état comprendra la nécessité de s'intéresser à nous.... dans 10 ans..... avec une augmentation d'un euro trente cinq, soyons fous !

7.Posté par Charlie le 15/05/2011 14:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peut être peut on envisager ne pas mériter de gagner plus ? Combien de praticiens agissent par protocoles, sans réflexion sur la singularité du patient, combien de praticiens pratiquent un massage qui "soulage" le patient une demi heure mais qui sorti de la voiture chez lui a de nouveau mal. Bref, quel praticien ose se dire soignant ? Et en ce sens, les patients atteints de pathologies musculo-squelettiques chroniques ne viennent plus chez nous, mais chez l'ostéopathe. Nous sommes pénalisés par toute une génération de kiné qui ont abusés du système de santé, qui nous a bloqué toute possibilités de revalorisation par ses abus pour pouvoir se payer un mode de vie plus proche du médecin que de l'infirmier.
Accepter d'être payer à la valeur du service que chacun propose, voilà une réalité que beaucoup de praticien refuse. Et peut être accepter de ne gagner que 1800E au lieu de 3000E, mais essayer de soigner ses patients.

8.Posté par thomas le 15/05/2011 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pour rappel Charlie, as-tu les chiffres des revenus des praticiens libéraux médecins généralistes-infirmiers-kinésithérapeutes ?

as-tu les chiffres du taux horaire de professions comme plombier, charpentier, serrurier ou encore garagiste dont le niveau de qualification est loin du notre ?

9.Posté par LUCIE P. le 17/05/2011 01:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout d'abord je proposerais d'arrêter de ramener le bon vieux coup du plombier qui gagne plus qu'un kiné, ça ne fait pas avancer le schmilblick et c'est surtout pas très valorisant pour les artisans qui font un boulot difficile et ne compte pas leurs heures non plus. Bref arrêtons de comparer les choux et les carottes.
Par ailleurs, Charlie a raison dans le sens où certains ne mériteraient pas forcément de gagner plus. Le soucis c'est que les professionnels libéraux sont dans un cercle vicieux : charges qui augmentent sans cesse que ce soit celles du cabinet ou de l'état, la tarification qui stagne depuis des années, une patientèle de plus en plus importante et exigeante, et au milieu de tout ça et avec la meilleure volonté du monde un kiné qui succombe vite à la loi du 4patientshoraire minimum et en reste aux "soins" de bases qui font plaisir aux patients qui s'imaginent encore qu'un kiné c'est un masseur avant tout (merci l'ordre, merci aussi les médecins prescripteurs) c'est facile et reposant. Puis à la longue quand il s'aperçoit qu'à moins de faire 60h par semaine il ne rentrera pas dans ses frais tout en conservant le train de vie auquel il estime avoir droit (je suis KINE mon bon monsieur, c'est pas n'importe quoi, je suis pas n'importe qui!) il finit par se persuader que l'électro peut tout soigner.
Bref il faut très certainement réévaluer nos actes, valoriser le fait que vous avez fait une formation dans tel ou tel domaine et que vous estimez devoir être reconnu pour ça, c'est une évidence, mais il faut aussi que les kinés arrêtent de prendre tout comme acquis, la période de gloire où l'on nous mettait sur un piédestal est révolue (pour preuve cet article!).
Au Canada un physio dans le privé se fait payer une séance 70 dollars en moyenne, dans le public la grille salariale commence à 2200 dollars net. Pourquoi une telle injustice me direz vous!? Leur études ne seraient-elles pas universitaires? Leurs niveau de formation ne serait-il pas de plus de 4 ans? Ne s'efforcent-ils pas d'appliquer une pratique basée sur les preuves? Et en plus ils font de la recherche ??? C'est le pompon on aura tout vu ! Bref, battons nous avant tout pour la revalorisation de notre profession et l'amélioration de nos pratiques, essayons de faire comprendre à l'état que nous valons quelque chose et ensuite revendiquons un plus haut salaire. Ca ne pourra se faire que dans cet ordre....

10.Posté par thomas le 17/05/2011 08:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
" Bref, battons nous avant tout pour la revalorisation de notre profession et l'amélioration de nos pratiques, essayons de faire comprendre à l'état que nous valons quelque chose et ensuite revendiquons un plus haut salaire."

l'amélioration de nos pratiques... l'exemple de l'homéopathie, toujours remboursé, montre que ce n'est pas seulement la qualité des pratiques qui compte.
et oui je pense que mon niveau de formation-responsabilité mérite plus qu'un taux horaire de plombier ou de coiffeur

11.Posté par KRIS le 17/05/2011 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le tour du sujet me parait bien entrepris, je note que chacun est volontariste pour ameliorer ses propres pratiques, ce qui au regard de l'histoire de notre profession est une évidence, nos successeurs travailleront mieux que nous, qui sommes tenus de proposer des soins en conformité avec les données de la science...
j'entends parler de reconnaissance, d'état, de revalorisation, je m'autorise deux remarques : jamais il n'a été promis de nous revaloriser en fonction de nos compétences ou de nos résultats, deuxième point, ne restera-t-il pas dans notre profession que les plus modestes praticiens en terme qualité de pratique et ou en terme de revendication financière...les autres allant chercher ailleurs par le biais universitaire une reconnaissance ou par le biais d'une "spécialité" une plus confortable rémunération non plus remboursable (par la sacro sainte Sécu) mais justifiable auprès du patient.

12.Posté par ANDREW le 18/05/2011 00:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lorsque vous remplissez quelques formulaires administratifs, vous remarquez qu' en tant que MK, vous devez cocher la case " Auxilliaire médical ".
Allez chercher dans le dico la définition d' auxilliaire ( qui n'est pas indispensable, que l' on peut supprimer ! )
On comprend mieux le pourquoi de notre situation très bien résumée par les confrères précédents.

13.Posté par Valy Anne Marie le 28/05/2011 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est vrai que nous sommes très mal payés ! "Avant" notre acte moyen était 60 F égal à la consultation de 10' du médecin ! et maintenant 15€ contre 23 !
Mais le plus grave est qu'on manque cruellement de kinés . Avant on était 110 en 1ère année à Montpellier, maintenant : 75 ! Alors que la population a fortement augmentée . Ce qui veut dire qu'il n'y aura pas assez de kinés pour payer les retraites !!! Et que notre profession va être de +en+ "grignotée" par les Coachs sportifs, les sages femmes, les infirmières, les osteo ni-ni....
Il est temps de REAGIR !

14.Posté par raslesp le 28/05/2011 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelques uns commence à réagir :je vous invite à venir sur le forum de physio où pour une fois nous ne faisons pas QUE râler...

15.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 28/05/2011 16:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu vois quand tu veux...;-))
Il est où ce forum ?

16.Posté par thomas le 28/05/2011 19:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PHYSIO rama ?

17.Posté par raslesp le 28/05/2011 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
physiorama.com

18.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 29/05/2011 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'y ai tapé "Actukiné" dans la case recherche, par curiosité...Il y a un vieux proverbe sur les caravanes qui passent, expliquant pour quelle raison je ne vais pas mettre ce site dans mes favoris. Il y en a un autre qui dit en substance : "qu'importe si l'on parle en bien ou en mal de moi, pourvu qu'on en parle". J'aime bien aussi.

19.Posté par raslesp le 29/05/2011 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bah on parle souvent d'actukine..certains ont la dent dure ok.Vue la position de ce site sur le net ,on peut être sur que vous lui devez probablement beaucoup de vos lecteurs!
Vous trouverez ici: http://physiokine.eu/mcmkl ,le courrier destiné aux députés.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires