ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Quinze euro & trente centimes II

Rédigé par JL E le Vendredi 13 Mai 2011

Comment font les kinésithérapeutes pour s’en sortir ?



Quinze euro & trente centimes II
Depuis des années maintenant, l’acte moyen de kinésithérapie (une région, une articulation) est nomenclaturé AMS 7,5 soit 15.30 €.
Il y est écrit que pour ce tarif, le patient doit bénéficier d’environ 30 minutes de prise en charge individuelle (un patient / un praticien).
Il peut bénéficier d’une prise en charge d’une durée de 1 heure (2 patients / un praticien) voire 1h30 lorsque 3 patients sont suivis simultanément par un kinésithérapeute.

Vous avez une bonne mutuelle ?

Sur la carte mutuelle de certains patients, il y a marqué « 150 » au dessous de « tarifs AUXMED » : comprenez 150 % du tarif sécu.
Ce pourcentage rétablit la vraie valeur d’un acte de kinésithérapie aujourd’hui. Mais sa généralisation n’est pas pour demain.
Ce qui ne veut pas dire que les dépassements « non systématiques / pratiqués avec tact et mesure » d’hier ne soient pas la règle de demain : les assureurs privés affûtent leurs crayons : la prise en charge du petit risque, ils adorent : que des classes moyennes et CSP+, plus de cas soc’ non solvables… le bonheur libéral à l'américaine.

Le parisien

Il était dit que la meilleure situation pour un cabinet de kiné intra-muros, c’était les anciennes loges de concierge désaffectées.
Un peu de mal pour faire le tour de la table, quelques traumatismes crâniens signalés lors du test de flexion antérieure sujet debout mais compatible avec la munificence des honoraires conventionnels, et encore plus avec les dépassements.
Surtout depuis que la CPAM75 a fait machine arrière pour combattre ces derniers devant la fronde des praticiens. La CPAM de Martinique, ingénuement, avait aussi essayé en son temps avec les dépassements des chirurgiens-dentistes !

Le clinicien

Je vous ai apporté des béquilles ! Demain c’est le premier lever au fauteuil ! Après-demain on marchera dans le couloir ! Si vous n’êtes pas trop fatigué…La semaine prochaine, nous descendrons voir mon plateau technique ; il y a collé "kiné" à côté de la touche sous-sol de l'ascenseur du service. Vous trouverez facilement.

La chasse aux "grosses" cotations

En théorie, rééduquer une lombalgie sans travailler les membres inférieurs, une épaule sans libérer le rachis, un Pouteau-Colles sans travailler l’équilibre, une gonarthrose sans prendre en compte le membre inférieur controlatéral seraient des fautes passibles d’une très mauvaise note en IFMK : prenez le patient dans sa globalité, voyons Mademoiselle !
Pour le médecin-conseil du RSI moins. Si c’est pas marqué sur l’ordonnance, c’est pas marqué sur l’ordonnance. Surtout lorsqu'il occasionne une dépense supplémentaire de 4 euro par séance.
Le BDK est un formulaire supplémentaire, anecdotiquement demandé (ce kinésithérapeute facture des bilans, c’est louche, vérifions) mais dont les conclusions sont lues d’un derrière distrait.

Les pratiques sacerdotales

Prendre plus de deux patients par heure, laisser un patient seul dans une pièce n’est tout bonnement pas concevable pour ces praticiens. Plutôt adeptes de thérapie manuelle et de techniques passives, ils sont vite surbookés, les patients adôôrant se laisser câliner.
Les plus méritants d’entre eux font faire des exercices actifs contre résistance manuelle (extrêmement rare, mais nous en avons rencontré), malgré :
- les prières insistantes de la clientèle (oh non, pas encore VOS exercices, le docteur il a marqué "massage" sur l'ordonnance et mes douleurs me reprennent)
- la douce quiétude du massage post-prandial d’un patient mollement endormi lors de l’écoute attentive de Daniel Mermet.
La pratique manuelle va de pair avec la flagellation : 30.60 € de l’heure en brut cela fait réellement 15.30 € en net, Nous restons dans le registre monastique.

Vive la Fonction Publique !

Blanchi sous le harnais et les infra-rouges, le vieux praticien (45 ans aux prunes) se dit qu’il ne va pas pouvoir continuer ainsi jusqu’à l’âge normal de la retraite soit 65 (voui Madame, 65 ans). Et si les petits nouveaux sont payés au lance-pierres dans la fonction publique, un hôpital peut prendre en charge dans une certaine mesure l’ancienneté libérale. Un bref calcul du taux horaire effectif une fois assimilés de nouveaux concepts (RTT, congés payés, congés formations, jours fériés, heures supplémentaires forfaitisées, prime chaussures, …) et notre candidat se rend vite compte que sa paie est comparable avec l’activité sacerdotale décrite en supra… si le médecin-chef de service n'est pas surnommé Ceausescu et que l'Infirmière-Chef ne veut pas tout régenter.

Rien de parfait en ce bas monde.

....Une autre façon de faire ? A vos plumes !


Grosse tournée de domiciles en milieu rural 2 à 3 fois par semaine :

Ben oui, ce n'est pas très à la mode mais c'est pourtant tellement concret de découvrir des patients ayant une problématique d'autonomie en situation écologique. Sans parler du service de santé rendu... évidemment.
Et en plus, si une tournée reste une tournée et pas une constellation de rendez-vous disséminés dans le temps et l'espace... C'est encore économiquement assez réaliste.
Bizarrement votre SNIR ne sera pas dans la moyenne de votre région.

Exemple concret: En fonction de l'endroit et donc du moment de la journée où je dispense une séance de kinésithérapie respiratoire par exemple, celle-ci varie de 16.32 à environ 50 euros tarif conventionné sécu.Est-ce une solution et quel aspect de la pratique est mis en valeur?

Jean Mougel





Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 4741 fois


1.Posté par raslesp le 13/05/2011 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi ne pas ajouter la facturation d'un acte non-remboursable à l'acte nomenclaturé?genre acte de prévention?

2.Posté par JLE le 13/05/2011 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis pas sûr qu'un acte HN soit cumulable avec un acte nomenclaturé réalisé consécutivement (genre 1 AMS7,5 d'une demi-heure à 15,3 € + un acte ostéo de 5 minutes à 35 €...) ...

3.Posté par raslesp le 13/05/2011 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et pourquoi pas?
"L'article 3.3.4 de la convention stipule :
"lorsque le masseur-kinésithérapeute réalise des actes ou prestations non remboursables par l'assurance maladie, ce dernier n'établit pas de feuille de soins ni d'autre support en tenant lieu, conformément à l'article L. 162-8 du code de la sécurité sociale ;
- dans les situations où le masseur-kinésithérapeute réalise des actes ou prestations remboursables (y compris le DE) et non remboursables au cours de la même séance, il porte uniquement les premiers sur la feuille de soins."

4.Posté par Djef le 14/05/2011 06:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'acte complementaireHN est faisable( c'est d'ailleurs la seule de façon systématique), même si dernièrement ( et pour les ambulanciers surtout) l'uncam a fait une interprétation erronée des texte visant cette pratique. Attitude des caisses qui ne tiendrait pas devant un TA.

5.Posté par LM le 17/05/2011 20:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La seule possibilité de faire un HN en plus de la cotation NGAP est pour une rééducation de type Mezière (méthode Mézière ou apparantée) et pour des scéances d'une durée supérieures à 1/2 et en fixant le HN avec tact et mesure!!!

6.Posté par raslesp le 17/05/2011 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi cela?

7.Posté par Djef le 17/05/2011 22:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Parce que chacun voit midi à sa porte et subit son petit formatage.
L'acte complémentaire HN peut aussi bien être un acte de prévention, un acte de relaxation neuro-musculaire, un acte d'éducation thérapeutique. ou de mézière. En somme, un acte de notre compétence non nomenclaturé, comme son nom l'indique.

8.Posté par jch le 17/05/2011 23:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cela est bien beau de faire un HN pour un acte "supplémentaire" décrit plus haut mais comment faire concrètement avec les patients ? : "Je vous propose de vous soigner de façon plus complète ou mieux mais il faut payer en plus et ce de votre poche ",... : ( Moyen
Quand pensez vous ?

9.Posté par jch le 17/05/2011 23:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

10.Posté par Djef le 18/05/2011 07:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pas la peine de raconter des salades dans lesquelles tu te prendrais le pied. Il suffit d'indiquer le tarif de la séance à l'affichage. Je précise pas systématiquement qu'il y a un acte complémentaire dans la séance.
Après la première séance, les gens s'aperçoivent qu'il y a une différence et comprennent qu'ils ne peuvent être remboursé complètement, encore que il y a peu une patiente a pu se faire rembourser de l'acte complémentaire par sa mutuelle.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires