ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Recherche

RCT késako ?

Rédigé par JL E le Jeudi 18 Mars 2010



RCT késako ?
Un mien ami est toujours très critique envers les différents écrits que nous commettons : kinésithérapeute blanchi sous le harnais, rebelle à la formation continue tant que de nouveaux degrés de liberté n'auront pas été trouvés au genou, limitant ses principes de traitement à "si tu vois le bossu tu lui dira qu'il se redresse", il a cependant passé sa vie à soigner ses congénères sans compter son temps. Il ne comprend pas notre verbiage, forcément hermétique au commun des mortels puisqu'adopté par les cadres de santé. Alors Actukiné à décidé de lui faire un cadeau : un article en français sur les RCT euh veux-je dire ... les études contrôlées randomisées, provenant de la Revue Sage-Femme. Qu'il en profite : l'année prochaine, l'article sera payant.

C. Blanchot-Isola. L’essai contrôlé randomisé. La Revue Sage-Femme. Volume 9, Issue 1, February 2010, Pages 47-49

La vérité vraie sur les études randomisées et controllées
Et en plus, il est simple et bien fait.



Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2436 fois


1.Posté par Herve Robin le 09/07/2010 16:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NPT Non-pharmacological treatments
Bonjour
La PREMIERE ligne de cet article parle de "médicament"... Recentrons-nous sur les les "NPT" (chirurgie, physiothérapie, psychothérapie par exemple, où le "placebo" n'est pas éthique [faux acte chirurgical ? faux entretien avec un un psy])
voir CONSORT :
http://www.consort-statement.org/extensions/interventions/non-pharmacologic-treatment-interventions/

2.Posté par Herve Robin le 09/07/2010 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NPT Non-pharmacological treatments (suite)
bonsoir
les essais contrôlés, randomisés en double-aveugle des thérapeutiques non-pharmacologiques :
http://jamafr.ama-assn.org/cgi/content/abstract/290/2/a10

RCT

3.Posté par JLE le 10/07/2010 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://jamafr.ama-assn.org/cgi/content/abstract/290/2/a10 ne passe pas.
La terminologie RCT est toujours employée quelque soit le type de soin.
Je n'avais pas la notion que le placebo n'était pas éthique, mais simplement très difficile à réaliser dans nos pratiques.

4.Posté par JPR le 10/07/2010 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'est pas éthique de délivrer un placebo lorsqu'un traitement standard existe car c'est priver le patient d'un soin qui aurait pu lui être bénéfique... Le placebo se justifie lorsqu'il n'existe aucun traitement reconnu.

5.Posté par thomas le 10/07/2010 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
dire que le placebo n'est pas éthique quand un TTT standart existe est une affirmation inexacte, certains "TTT standarts" ont été utilisés sans niveau de preuve et ont été montrés plus tard comme délétères... on a un bel exemple dans notre profession en kiné respi...

aurait-il été éthique de comparer le clapping a un placebo?
non selon vos dire puisque le clapping était le TTT strandart, et pourtant....

6.Posté par Herve Robin le 12/07/2010 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci pour votre lecture attentive et vos réponses rapides et pertinentes !
@JLE : voir
http://jamafr.ama-assn.org/cgi/reprint/290/2/518
ou
http://jamafr.ama-assn.org/content/vol290/issue2/index.dtl
en cherchant Boutron sur la page [ou "jama-fr Boutron" dans Google]
voir aussi
Giraudeau B. L'essai clinique randomisé par grappes. Médecine Sciences 2004 ; 20 (3) : 363-366.
sur http://www.erudit.org/revue/MS/2004/v20/n3/007859ar.html
@JPR thomas et JLE : je ne voulais pas me placer sur le plan éthique (j'ai écrit le Post trop vite) mais plutôt méthodologique : obtenir le "double-aveugle" dans une thérapeutique non-pharmacologique (chirurgie, psychothérapie, massokinésithérapie) est un défi pour ceux qui publient (auteurs, rédacteurs en chef) et leurs lecteurs à la recherche de résultats probants.
Les articles cités sont bcp plus clairs que mon post ;-P

7.Posté par JPR le 12/07/2010 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Thomas: Il existe de nombreux ouvrages qui traitent de l'ulitlisation du placebo soit comme traitement soit comme comparateur dans un essai clinique. Voici quelques ressources internet qui exposent ces informations: http://wij.free.fr/ethique.htm ou bien http://www.amub.be/rmb/download_pdf.php?article=303&filename=RMB27N6.Placebo2.pdf
On peut y lire: par exemple "...quand on connaît des traitements efficaces autres que celui qui est testé ou quand le traitement censément expérimental a prouvé son efficacité, l’utilisation du placebo est contraire à l’éthique". Cela me semble assez clair, non?

8.Posté par thomas le 12/07/2010 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@jpr,
oui sauf si le TTT standard n'a pas lui même été testé, c'était le sens de ma précédente intervention qui n'a pas été comprise semble-t-il ;-)

9.Posté par JPR le 13/07/2010 00:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que faites-vous des traitements en chirurgie, la plupart n'ont pas été évalués, vous autorisez une chirurgie placebo ??? Le discernement du traitement standard est plus complexe, me semble-t-il et dépend de la nature des interventions (accessoire ou principale), de la possibilité d'un double insu. Au final de toute façon, c'est le comité d'éthique qui rendra son avis pour savoir s'il accepte ou non la délivrance d'un placebo, mais ils sont de plus en plus difficiles à justifier face à des traitements standards même non validés notamment du fait qu'il est très délicat de masquer la nature du traitement. Le patient est amené à connaître le traitement qu'il va recevoir. Ce qui introduit un biais potentiel important lorsqu'il s'agit d'un placebo. Bonne soirée

10.Posté par JL E le 13/07/2010 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour rebondir sur le sujet, un exemple de faisabilité de double aveugle en kinésithérapie dont nous vous avions fait part il y a quelques mois :
http://www.actukine.com/N-hesitez-plus-entre-AFE-et-ELTGOL-faites-du-TENS-_a84.html


11.Posté par JLN le 13/07/2010 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et, (pour l'anecdote et sans rentrer dans le débat parce que ça m'étonnerait que ce soit généralisable) un exemple de chirugie placebo...
http://content.nejm.org/cgi/content/full/347/2/81

12.Posté par JPR le 13/07/2010 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet article résume très bien le débat et la complexité de déterminer le comparateur : http://www.amub.be/rmb/download_pdf.php?article=303&filename=RMB27N6.Placebo2.pdf Concernant le TENS ou autre adjuvant thérapeutique, ils se prêtent bien sûr extrêmement bien au placebo : ce sont des traitements accessoires et ils peuvent être délivrés en double insu : bref, des candidats idéals pour un placebo, mais cela devient plus difficile dès qu'il y a une intervention humaine, ce qui est le cas de la plupart des traitements de physiothérapie. De plus, il faut noter que ces aspects méthodologiques ont été développés pour des médicaments et peinent à s'adapter aux interventions non médicamenteuses. C'est d'ailleurs une critique des grilles d'évaluation telles que celle de PEDro qui évaluent des items présents dans des essais cliniques médicamenteux, mais rarement présents dans des essais non médicamenteux (l'aveugle par exemple du thérapeute). D'ou l'extension du consort: http://www.consort-statement.org/extensions/interventions/non-pharmacologic-treatment-interventions/
Pour la chirurgie : l'article date de 2002. Tu vas avoir du mal à en trouver beaucoup. Les comités d'éthique ont bien évolué depuis. Je doute que cela puisse être autorisé aujourd'hui d'ouvrir la peau pour faire croire à une intervention chirurgicale. Quelqu'un a-t-il des données, cela m'intéresse? Bonne journée.

13.Posté par thomas le 13/07/2010 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JPR, ma précision sur le "TTT standard vs placebo" viens de mes souvenir d'un cours où justement il était question de cette éthique:
-c'était un article où on testait un médoc vs placebo (malheureusement je ne retrouve plus le nom du médoc):
hurlement des biens pensants sur le thèmes: "un TTT existe, on ne peut pas moralement ne pas le prescrie..." au final, le médoc accélérait la mortalité et augmentait la morbidité... d'où mon attention au "TTT standart"

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires