ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Enseignement

Réforme de la formation : Le niveau de sortie des étudiants kinésithérapeutes français est le M1

Rédigé par le Vendredi 28 Octobre 2011



Réforme de la formation : Le niveau de sortie des étudiants kinésithérapeutes français est le M1
Source FNEK :
C'est officiel aujourd'hui vendredi 28 Octobre 2011, après une réunion au Ministère de la Santé, la réforme de la formation initiale (réingéniérie) des kinésithérapeutes français a donné son résultat:
Sortie en niveau M1, sélection par la Première Année Commune aux Etudes de Santé (PACES) des professions médicales (généralisée d'ici 2017), spécialisation possible en M2 dans les années à venir.

Plus d'information sur le site de la FNEK qui a communiqué le premier sue ce sujet par Twitter

Màj (29/10/2011) :
- info sur le site internet du Ministère
- lettres aux représentants de la profession

courrier_kinesitherapeutes.pdf courrier_kinesitherapeutes.pdf  (406.35 Ko)


Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 11196 fois

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

35.Posté par stella le 13/11/2011 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bjr Thomas,
Le M2 que tu fais, il est dans quelle filière ?? STAPS ? Ou une autre?

34.Posté par thomas le 09/11/2011 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comme on en avait discuter dans le forum "thése et kinésithérapie", il m'aurait été impossible de faire 2 années de master alors que le seul M2 est gérable dans les périodes de repos d'un salarié

on en reparle en janvier après les résultats du premier semestre,
mais sur le fond je n'ai pas eu de problème,
sur la forme plutôt, un problème de temps que tu as du connaître.

33.Posté par pierre le 08/11/2011 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Justement, à la limite il vaut peut etre mieux ne pas chercher à avoir l'équivalence M1. Le master comprend les deux années et finalement sauter le M1 c'est un peu perdre une partie de la formation. Tu n'as pas trop ramé en entrant directement en M2 ?

32.Posté par thomas le 08/11/2011 20:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et la "plupart" comme tu dis sous-tende leurs pratiques par quoi en l'absence de recherche en France ?
ils justifient une prise en charge sécu par quoi et se basent sur quoi pour les référentiels ?
ils font comment sans connaissance de statistique et d'analyse critique pour sélectionner des articles de qualité à lire et de première main?

la reconnaissance politique fera fait la différence entre un niveau technicien et un niveau d'ingénierie... pour encore améliorer la prise en charge de nos patients

31.Posté par Titi le 08/11/2011 19:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et en résumé ça sert à quoi, ne sommes nous pas destinés pour la plupart à avoir une activité libéral!!! En quoi cela va changer nos honoraires? Ne vaut t il pas mieux avoir la reconnaissance de nos patients plutôt que de nos politiques!!!

30.Posté par thomas le 08/11/2011 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
réflexion judicieuse, Pierre, mais si on nous donne le droit de nous inscrire sans avoir de M1, c'est après une validation des acquis statuant justement sur le fait que ces bases sont acquises.

le futur niveau M1 simplifiera les démarches, j'ai par exemple dans ma promotion un kinési diplômé en Belgique avec un M1 qui n'a pas eu les dossiers en 4 exemplaires, le mémoire de parcours des acquis en 3 exemplaires et autres :-)

29.Posté par Cyril Duclos le 08/11/2011 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous
C'est aussi une bonne nouvelle pour être reconnu dans les universités étrangères pour suivre une formation de recherche en rééducation (maitrise ou doctorat). Ces diplômes seront sans doutes nécessaires pour l'enseignement dans les nouveaux diplômes M1 ou M2 si la formation dépend de l'Université.

Cyril

28.Posté par Pierre moitry le 07/11/2011 21:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ceci étant, Entrer directement en master 2 n est peut être pas le mieux il manque quand même toutes les bases du master1..

27.Posté par Shahmaei le 06/11/2011 23:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
thomas :
le but n'est pas de savoir qui sait le mieux écrire
et je pense être d'accord avec toi
ce qui m'importe c'est le système dans lequel notre profession évolue, les outils deviennent alors obsolètes

quand les tutelles sont gouvernées par un autre corps de métier que le notre, la matrice n'est malheureusement pas la même et les compétences avec

je n'en rajouterai pas plus et je m'incline devant ton attitude alerte ;)

une citation me vient : "Qui tolère admet, certes, mais à contrecoeur"

a trés bientôt

26.Posté par Shahmaei le 06/11/2011 23:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
thomas :
le but n'est pas de savoir qui sait le mieux écrire
et je pense être d'accord avec toi
ce qui m'importe c'est le système dans lequel notre profession évolue, les outils deviennent alors obsolètes

quand les tutelles sont gouvernées par un autre corps de métier que le notre, la matrice n'est malheureusement pas la même et les compétences avec

je n'en rajouterai pas plus et je m'incline devant ton attitude alerte ;)

une citation me vient : "Qui tolère admet, certes, mais à contrecoeur"

a trés bientôt

25.Posté par thomas le 06/11/2011 08:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ouistiti:
je me suis mal exprimé je pense,
quand je dis "avoir le M2" c'est entrer en M2, pas valider le M2.

shahmaei:
je ne pense pas qu'un PhD puisse-t-être "obsolète", par définition, il est à la pointe.
tout comme je ne pense pas que la valeur ajouté du master soit "subjective"
on peut objectivement apprécier une formation en analyse critique de la littérature, en biostatistique, en développement de projet, en ingénierie...

24.Posté par Ouistiti le 05/11/2011 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Thomas... ca dépend des écoles IFMK. Car, apparemment, certaines des DE MK que je connais n'ont justement pas pu avoir le M2... ni le M1. Et ils ont bataillé ferme pour reprendre des études à l'université en master.

Donc cette idée comme quoi on a une validation des acquis à M2 en sortant actuellement d'IFMK est IFMK dépendante.

23.Posté par Shahmaei le 05/11/2011 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis bien d'accord avec toi sur le PhD obsolette
mais j'entendais par là un doctorat qui fait valeur de référence et d'autorité
aujourd'hui ce n'est qu'une valeur ajoutée ( subjective), tout comme le master

c'est le système universitaire qui est à adapter, cf cursus médical

22.Posté par thomas le 05/11/2011 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ben si c'est juste pour faire un PhD,
ça existe déjà sur des domaines utiles à la kinésithérapie, et quelques confrères en sont déjà titulaires :
http://www.cpcnu.fr/sectionsCnu.htm

si c'est pour un PhD ou un PTD spécifique, il faudra encore s'activer, mais est-ce nécessaire ? c'est une question encore assez fréquente dans la profession, certains ne comprenant même pas la volonté du M1-M2

et Michel, pourquoi tant de méfiance, si nos gouvernants ne voulaient pas faire évoluer les choses, rien n'obligeait à faire cette annonce, pas de grève massive, un pouvoir de nuisance plus que modeste, pas de manifestation,
par contre plusieurs rapports ministériels allant dans le sens d'un master pour les MK existent (2009 sur l'AVC, 2010 Henart, 2011 sur l'AVC, moi je fais de la neuro, donc c'est ma préoccupation, il en existe peut-être dans d'autres secteurs)
http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_relatif_aux_metiers_en_sante_de_niveau_intermediaire_-_Professionnels_d_aujourd_hui_et_nouveaux_metiers_-_des_pistes_pour_avancer.pdf
http://www.cofemer.fr/UserFiles/File/planAVC17avr2010.pdf
http://www.sofmer.com/download/AVC_rapport_final_vf.pdf

21.Posté par Shahmaei le 05/11/2011 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le but est le doctorat lui-même et pas sa spécificité, c'est ce sésame qui ouvre l'accès à bon nombre de compétences reconnues
la kinésithérapie a l'atout d'être encore une discipline généraliste et le cursus LMD peut imposer sa vision de la physiothérapie

pourquoi ne pas distinguer un doctorat généraliste et des spécialités : ostéo, respi, cardio, neuro, etc...

devenons nos propres pairs...

20.Posté par Michel GOURGUES le 05/11/2011 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel doctorat ? Dans quelle discipline? Le doctorat en kinésithérapie a peut de chance d'exister un jour. Nous sommes même loin du Master!
Et certains essayent,toujours, de nous faire prendre les vessies pour des
lanternes.

19.Posté par Shahmaei le 04/11/2011 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo maintenant le doctorat !!!!

18.Posté par Michel GOURGUES le 02/11/2011 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il ne s'agit pas de galvauder notre satisfaction. Le projet de réforme de nos études initiales constitue une avancée.
Mais ne nous enflammons pas.
Rappelez -vous. Les années préparatoires de type universitaire ont été instituées :" par dérogation aux textes en vigueur et à titre expérimental. ", à la discrétion des IFMK, et en pérennisant le concours archaïque, depuis bientôt ...23 ans !

Pour la sélection par la PACES (encore décriée par certains) on ne peut parler de généralisation ni d'harmonisation. Les ministères concernés tiennent, mordicus, à des filières d'accès diversifiées.
Quant au conditions de poursuite vers le Master2, en l'état , les propositions s'avèrent, pour le moins, sinueuses.

Bien entendu, tant que ces mesures ne sont pas précisées et actées dans le droit écrit, elles n'existent pas, du moins légalement.
Nous sommes donc, au stade des promesses qui n'engagent que ceux qui les croient . Les MK et leurs responsables ne peuvent ignorer que s'en contenter, conduit à d'amères désillusions.
Alors réjouissons-nous. Mais restons vigilants.

17.Posté par Porto éric le 30/10/2011 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est comme la victoire de 1998...la kinésithérapie va avancer et pouvoir évoluer vers la recherche..tout reste à faire. Notre thérapie manuelle pourra etre ainsi évaluée et valorisée ...en déplaise à certains.

16.Posté par Didier Nicodeme le 29/10/2011 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bravo
l'occasion nous est donnée de faire reconnaitre notre thérapie manuelle comme une spécialisation de niveau master 2

1 2
Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires