ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Enseignement

Réforme des études

Rédigé par le Vendredi 1 Juin 2012

Quadrature du cercle ?



Réforme des études
Une fois n'est pas coutûme, les syndicats de kinésithérapeutes et la FNEK signent un document en commun sur la réforme des études de masso-kinésithérapie.

Ils rappellent la nécessité d'un passage majoritaire par la PACES et l'obligation d'un mémoire de fin de M1 à la suite d'un stage plein temps de trois mois (sûrement la volonté de faire un mémoire "de recherche").

Cette réforme des études est attendue par tous les IFMK, qui ne se voient pas, d'un coup de baguette magique, appliquer à la lettre en septembre 2012 un texte dont les organisations professionnelles souhaitent la publication en juin.

Force est de constater qu'elle peine à aboutir. Prévue pour 4 années d'études, destinée à aérer les trois années bien chargées de nos études, elle essaie de réaliser la quadrature du cercle : augmenter le nombre de matières enseignées, maintenir voire augmenter le nombre de stages, tout en restant sur 3 ans, puisque le gouvernement a refusé le niveau M2 pour le diplôme d'exercice.

Des coupes sombres sont nécessaires et ce n'est pas la transversalité des matières (estimer qu'un patient rhumato, c'est comme un patient traumato, puisqu'il s'agit de l'appareil musculo-squelettique) qui permettra d'un coup de baguette magique, de réduire drastiquement les heures.

La technologie "de base" de première année ferait les frais de la réforme en voyant le nombre de TP diminuer de façon très importante. C'est sérieux ?

communique_de_presse_reingenierie.pdf Communiqué de Presse Réingénierie.pdf  (116.79 Ko)


Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 9372 fois


1.Posté par thomas le 01/06/2012 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
as-tu des liens à nous proposer sur le continu que tu cites ?

2.Posté par Julien le 01/06/2012 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne trouve rien non plus sur le net concernant ce sujet.

3.Posté par Michel GOURGUES le 04/06/2012 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement, il est très difficile pour le MK lambda, d'avoir des informations sur ce sujet crucial pour l'avenir de la profession. En terme de vigilance c'est au moment de la rédaction des projets de textes (décrets,arrêtes, etc) que l'on peut encore agir. Lorsqu'ils sont publiés au JO ,c'est trop tard., circulez y a rien à voir !
Excellent moyen de mettre les gens devant le fait accompli.

Quant à la technologie "de base", cher Jean-Louis, il faudrait peut être toiletter en se débarrassant des vieilleries.
Pas facile non plus pour les IFMK de trouver du temps dans le format 1+3.
Peut être, en innovant sur la pédagogie et la didactique. Je pense à certaine formes de cours magistraux qui ne devrait pas consister à copier à la virgule près , des textes déjà écrits ailleurs. C'est du temps perdu.
Augmenter les stages ? Pour quoi faire, s' ils consistent principalement à "lever et faire marcher les patients" . Pratiques que je revendique, qui font partie de notre métier, mais qui sont loin de constituer tous les savoirs,les savoirs -faire et la culture indispensables à la formation des MK d'aujourd'hui.
Il y a sans doute du grain à moudre.

4.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 04/06/2012 22:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Assez d'accord pour la technologie de base et les cours.

La première gagnerait à être orientée vers son but et organisée en mouvements limités et non un catalogue de tests et techniques sans liens. S'il y a réduction du temps à y consacrer, il faudra être inventif..

Les seconds ne sont pathétiquement plus en phase avec des étudiants qui sont nés avec un biberon dans une main et une zapette dans l'autre. Le cours "one man show" a vécu et c'est regrettable quand on voit le talent de certains d'entre nous, mais il s'agira dorénavant de savoir de façon inter-active si les étudiants ont bien assimilé le document confié au préalable à la promotion.

Ces formes nouvelles pourront être effectivement un gain de temps.


5.Posté par Didier LANTZ le 05/06/2012 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce communiqué est curieux à plusieurs titres.
D'une part toutes ces structures ont approuvé pour ne pas dire applaudit lors de la parution de la lettre de cadrage des ministres concernés qui indiquait clairement que le PACES ne serait pas la seule voie.
D'autre part le représentant du SNIFMK et les autres directeurs d'IFMK présents comme représentants de différentes structures aux réunions de réingénierie ont tout fait pour faire exploser le stage de 3 mois de fin d'études en le faisant découper en plusieurs périodes et en déclarant que le mémoire ne devait pas être lié à ce stage.
Ce qui pour nous est une aberration dans la perspective d'une universitarisation et le développement de la production de savoir par la profession.
Alors que le président du SNIFMK et les autres structures signent un tel communiqué va dans le bon sens, car ALIZE se sentait bien seul pour défendre ces propositions que nous avions faites dés le début de la réingénierie.
Mais il y a encore des inquiétudes à avoir car nous n'avns toujours pas obtenu que les professionnels tuteurs de stage évaluent la pratique des étudiants... seule les compétences, sur des critères et indicateurs "théoriques", sont auto-évalués!
La "mauvaise-bonne" nouvelle est arrivée hier, le ministère a annoncé que la mise en place du nouveau programme était repoussée à septembre 2013 car il y avait encore à le finaliser (rapidement) à le soumettre à l'enseignement supérieur et aux instances. Avec quelques autres possibles ouvertures comme d'envisager dés maintenant un niveau M2, abandonner au plus vite le concours pour que tous les étudiants passent par une première année universitaire.
A suivre... !

6.Posté par Testu le 08/06/2012 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faisant parti de ses dit étudiants, il est vrai qu'il y a de nombreuses choses à modifier, notamment en terme de contenu des cours. Comme dans notre cher IRFMK où 3 profs différents nous font le même cours, avec un contenu différent. Qui croire?? Que retenir??? Mais heureusement, la plupart de nos enseignants ( ;-) ) tentent de s'appuyer sur un bibliographie solide et impressionnante (quelque fois un peu trop...).
Pour ma part, je préfère passer du temps à apprendre des choses validés qu'à apprendre bêtement des listes de courses...
Les cours de pratiques seront toutefois de plus en plus compliqué à suivre et à comprendre (pour les prochaines générations), avec l'augmentation du numerus clausus et ne s'accompagnant évidemment pas d'une augmentation proportionnelle du nombre d'enseignant...

A bon entendeur

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires