ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Neurologie & Neurosciences

Repérer les mauvais coucheurs

Rédigé par JL E le Samedi 13 Février 2010



Repérer les mauvais coucheurs
Il était intuitivement possible de reconnaître un sujet s’étant levé du pied gauche.
Cette étude cherche à établir une corrélation entre les patients qui se couchent de travers sur leur lit et leurs fonctions supérieures.
Des chercheurs qui cherchent, tout et n’importe quoi, il faut croire qu’on en trouve… L’étude, allemande, a recruté 23 neurologues qui se sont mis d’accord sur la position de travers versus la position en rectitude, et l’ont comparée à des tests de fonctions supérieures (mini-mental state examination, DemTect, and clock drawing test) sur 110 patients.
En Allemagne, 90% des examinateurs considèrent que l’angle oblique minimal est de 7°. Une angulation au delà de cet angle prédit des perturbations cognitives avec une spécificité entre 89% et 96% et une sensibilité entre 27% et 50% lorsque l’on demande au patient de se mettre au lit.

Une info comme çà, le premier avril, vous n’y croyeriez pas. C’est bien pour cela qu’elle est publiée aujourd’hui.

Kraft P, Gadeholt O, Wieser MJ, Jennings J, Classen J. Lying obliquely : a clinical sign of cognitive impairment: cross sectional observational study. BMJ. 2009 Dec 16

Article disponible en ligne.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1218 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base