ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Politique Professionnelle

Résultat du match : Etudiants 2000 - Syndicats professionnels 800

Rédigé par P T le Samedi 12 Juin 2010



Jeudi 10 juin était organisée une manifestation des kinésithérapeutes à l'appel des syndicats professionnels (FFMKR et L'Union Nationale des Syndicats de kinés libéraux: SNMKR et OK. Autour de 800 personnes ont défilé dans les rues de Paris. Alizé, un autre syndicat, est fier d'avoir promené sa banderole parmi la masse présente. Rappelons qu'il y a 69000 kinésithérapeutes en France et que les étudiants ont été tout seul pour revaloriser leurs études mais tout de même 2000 en mars dernier (voir sur ActuKine ici et ).
Le record actuel du nombre de manifestants dans les rues de Paris est autour de 10000 (sur 35000 kinés à l'époque) en mars 1988 (suite au rapport Heuleu/Albert demandé par Michèle Barzac sur l'état de la profession et qui recommandait de réduire la théorie et d'augmenter la pratique et d'indexer la lettre-clé sur l'inflation).
Quel message ou rapport de force est adressé au monde politique ? La réponse est sûrement évidente.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1792 fois


1.Posté par michel gourgues le 12/06/2010 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Conclusion : les kinésithérapeutes sont satisfaits de leur sort.

2.Posté par raphael masson le 12/06/2010 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à première vue semble t'il....

et le 9 notre ministre : "Au-delà de ces mesures techniques d’économie, je souhaite que la CNAMTS accentue ses efforts dans le déploiement des référentiels de prescription, pour les soins de masseurs kinésithérapeutes comme pour les arrêts de travail. " (http://www.sante-sports.gouv.fr/commission-des-comptes-de-la-securite-sociale-discours-de-roselyne-bachelot-narquin,6458.html)

3.Posté par raslesp le 13/06/2010 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Conclusion : les kinésithérapeutes sont satisfaits de leur sort.
ou ils pensent qu'il n'y a aucun espoir!

4.Posté par jyga le 14/06/2010 13:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Conclusion : la fermeture du cabinet pour aller défiler avec la banderole n'est plus (pas) le moyen adapter : à la mobilisation de la profession, à la mise en scène médiatique, et donc à l'interpellation des pouvoirs publics .

5.Posté par Lainé Xavier le 16/06/2010 05:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Alizé, un autre syndicat, est fier d'avoir promené sa banderole parmi la masse présente." Quel mépris affiché!
C'est grâce à ce mé^ris de la profession que les syndicats historiques FFMKR et SNMKR (accoquiné désormais à Objectif Kiné) ont réussi le tour de force en 20 ans de démobilmiser et déresponsabiliser totalement les kinés.
A force d'être bernés et de voir les revenus fondre, il est clair que la plupart d'entre nous sont en situiation de simple survie (du moins quand nous faisons encore de l'acte individuel, résistant encore à l'appât du gain des cabinets infustriels).
De plus, ces mêmes syndicats qui se lamentent de n'avoir eu que 800 manifestants, n'ont rien fait pour que la province soit au courant et puisse s'organiser pour se rendre à Paris.
Le gouvernement et les responsables de la sécu doivent bien rigoler de ce fiasco scandaleux.
Voilà le beau résultat de tant d'années à se battre pour obetnir un ordre inutile et coûteux, sans un regard pour la réalité vécue par les kinés de base, réduits à la solitude et au silence dans leur cabinet qui ne leur rapporte plus rien (sauf à tricher, ou à faire du dépassement toléré).
Bravo les syndicats historiques! Félicitations! Avec votre ordre, vous allez peut-être encore nous seriner que la profession est en ordre de maturité?
Et je ne lis ici que mépris pour ceux (encore trop peu nombreux sans doute) qui ont rejoint les rangs du syndicat Alizé?
La profession va mal, j'en suis convaincu depuis bientôt trente ans: rassurons-nous, avec de telles attitudes de suffisance, elle ne pourra aller que de mal en pis, l'acte individuel respectueux d ela personne disparaissant au profit d'un travail en batterie et au rabais.
SNMKR et FFMKR viendront alors, la bouche en cul de poule, aux côtés de leurs amis de la CNAMTS, nous parler doctement de référentiels de qualité, tout en diminuant tyoujours plus nos revenus!
L'économie est, décidément, une affaire trop sérieuse pour être laissée aux seuls dirigeants syndicaux et administratifs aux ordres!
Il est temps de préparer la révolte et de résister aux sirènes de l'immobilisme!

6.Posté par Didier LANTZ le 16/06/2010 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alizé est fier d'avoir promené sa banderole...!!!

Aucune fierté dans la présence d'ALIZE!
Alizé a estimé qu'il était nécessaire de montrer une unité de la profession face au Ministère et aux tutelles. Mais il est certain, que nous n'avons pas été convié à participer à cette manifestation et encore moins à discuter avec la conseillère de la ministre. Peu importe nous l'avons déjà fait et nous le referons avec nos idées, notre conviction et notre engagement de bénévoles.

Depuis 2 ans ALIZE montre une autre voie et parle d'une autre voix, ce qui inquiète les "historiques" dont les adhérents s'évanouissent.

Le français est réputé pour être raleur, le kinésithérapeute semble en être la caricature!
Personne n'est content mais personne ne bouge!
Alors venez travailler avec nous, il y a de quoi faire et les enjeux sont importants comme les échéances proches.

La kinésithérapie a besoin que l'on s'occupe d'elle car il y a trop longtemps que les syndicats historiques s'occupent d'eux et d'eux seuls comme l'ordre.
Et ce n'est pas Alizé qui le dit mais la majorité des professionnels.
Et bien que cette majorité nous rejoigne et nous changerons les choses!

Mais ALIZE défend la kinésithérapie comme profession de santé au service des patients et du handicap et pas pour être gourou du bien être ou esthétiostéobainsdouches!

7.Posté par Fred S le 17/06/2010 19:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas certains qu'il soit judicieux de comparer et d'opposer indirectement la mobilisation professionnelle à celle des étudiants.
D'après les kinésithérapeutes présents et même d'après les RG les kinésithérapeutes étaient bien plus que 800 jeudi dernier. C'est boulevard de grenelle que le cortège était le plus dense. Arrivé au Ministère il y avait effectivement moins de monde.
Mais que l'on ait été 5000 ou 10 000 n'aurait rien changé au résultat.
Quant à ceux qui étaient présents...plus on est de fous plus on rit

8.Posté par Philippe le 17/06/2010 23:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai participé à cette manifestation d'un bout à l'autre par conviction, pour défendre une profession que j'aime.
Objectivement, je pense que nous étions au plus fort de la manifestation entre 2000 et 3000 (les RG reconnaissent 2000 au plus fort en milieu d'aprés midi).
Par la suite beaucoup ont du rejoindre leur train.
Une bonne ambiance, beaucoup de retrouvailles et de discussions avec des syndicalistes convaincus (trés intéressantes).
Beaucoup de SNMKR un peu de FD, une banderolle de OK, quelques étudiants isolés.
Beaucoup de CRS et de RG échaudés par la manifestation du SNMKR et OK du 28/5, un grand moment aussi pour la profession avec le blocage du périphérique.
Nous aurions du etre 10000, tant pis, moi j'ai participé.
A la profession de trouver elle meme les solutions.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires