ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Politique Professionnelle

Retour sur la manifestation des étudiants en kinésithérapie : une sélection universitaire et des promesses

Rédigé par le Samedi 10 Novembre 2012

Ce mardi 6 novembre suite à l'appel de la FNEK, près de 2 000 étudiants ont manifesté à Paris pour la réforme de la formation initiale



Photo P. Lucas
Photo P. Lucas
Venus de toute la France suite à l'appel de la Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie (FNEK), les étudiants en kinésithérapie portaient plusieurs revendications "l'intégration pleine et entière à l'université de la formation, avec une sélection universitaire et quatre années de formation initiale, soit une sortie avec un DE reconnu au grade de Master" comme l'explique Mathieu Noirot, le président de la FNEK. "Les étudiants demandent également une prise en charge intégrale de la formation par l'état et un guichet unique pour leurs aides sociales : le CROUS."

Au cours de cette manifestation, une délégation a été reçue au ministère des affaires sociales et de la santé par deux conseillers de la ministre, un conseiller du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche et une représentante de la direction générale de l'offre de soins (DGOS).

Que retenir de cette manifestation ?

Comme l'explique Mathieu Noirot et comme nous pouvons le lire dans le dernier communiqué de presse de la FNEK, le discours du ministère a changé.
- "Les deux ministères sont d'accord sur le principe de la sélection universitaire. Les modalités seront à définir avec l'ensemble des acteurs.
- Le ministère n'évoque "plus de licence et suggère l'idée d'une première année de master"
- "L'intégration universitaire est une priorité pour les professions de santé"
- Le ministère s'engage "à former des groupes de travail sur le sujet du coût des études"

L'IGAS et l'IGAENR ont été saisies afin de mener une enquête sur notre réingénierie. "Le rapport doit être élaborer d'ici fin mars".

Globalement, les réponses apportées sont encourageantes mais pas satisfaisantes pour Mathieu Noirot. "Il faut rester mobiliser".

Quelles sont les suites envisagées ?

La FNEK va "très rapidement contacter les deux ministères pour leur rappeler leur engagements et leur demander un calendrier précis des rendez-vous avec une échéance pour l'application de la réforme" des études. Les étudiants sont réunis ce weekend à Rouen pour le Week-End de Formation. A cette occasion, ils décideront des suites à donner aux réponses ministérielles.

Dans un courrier commun daté du 5 novembre, la plupart des organisations professionnelles et étudiantes ont sollicité un rendez-vous commun avec le ministère de la santé.

Dans un communiqué publié le 07/11/12, le SNMKR appelle à l'union de la profession. Nous apprenons dans celui-ci que "les ministres prendraient la parole devant l'ensemble des représentants, vraisemblablement avant la fin de l'année afin de donner le cap et un calendrier pour 2013".

Lors d'un débat à l'Assemblée Nationale relatif à la section santé du projet de loi de finances 2013, la formation des kinésithérapeutes a été abordée avec des informations encourageantes (cf. pdf en infra, page 10, texte surligné en jaune).

Quelques reprises de la presse :
- Interview de Mathieu Noirot sur France Info
- Articles publiés dans Challenges, l'Est Républicain, l'Union ou encore le Nouvel Observateur.

A lire aussi, le document réalisé par le syndicat Alizé sur cette manifestation.

courrier_organisations_mk_ministere_reingenierie_formation_05_11_2012.pdf courrier_organisations_MK_ministere_reingenierie_formation_05_11_2012.pdf  (65.04 Ko)
assemblee_nationale_~_projet_de_loi_de_finances_pour_2013___commission_elargie___sante.pdf Assemblée nationale ~ Projet de loi de finances pour 2013 - Commission élargie _ Santé.pdf  (513.79 Ko)


Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 16466 fois


1.Posté par Baptiste MICHAUX le 11/11/2012 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La ministre Touraine semble avoir entendu les étudiants puisqu'elle est intervenue lors d'un débat à l'Assemblée Nationale pour le Projet de loi de Finances 2013 :
"L’universitarisation de la formation est d’ailleurs une attente de l’ensemble des professions paramédicales et, aujourd’hui même, les kinésithérapeutes ont manifesté pour la reconnaissance de leurs grades. C’est pourquoi Geneviève Fioraso, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, et moi-même avons engagé une révision complète des modes d’accès à ces professions. Il nous faudra construire des parcours universitaires pouvant aller jusqu’au doctorat – c’est par exemple une demande des infirmières dont la première promotion de licenciées est d’ores et déjà formée –, déterminer le niveau de sortie professionnalisant et prévoir des cursus plus spécifiques. Ce travail sera mené dans les mois qui viennent."

Je trouve cela plutôt positif et encourageant. Bravo à la FNEK, à tous les étudiants (et quelques professionnels...) qui sont montés à Paris.
A nous, pros et étudiants, de faire le lobbying qu'il faut pour que les réformes se lancent rapidement !

2.Posté par Baptiste MICHAUX le 11/11/2012 21:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le lien des débats si cela vous intéresse :
http://www.assemblee-nationale.fr/14/budget/plf2013/commissions_elargies/cr/C016.asp
(désolé pour le double post!)

3.Posté par Antoine ZACZYK le 12/11/2012 07:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
antoine_zaczyk
Salut Baptiste,

Merci de l'information mais elle est déjà présente dans le pdf joint à l'article. ;)

4.Posté par Baptiste MICHAUX le 13/11/2012 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça m'apprendra à ne pas lire l'article jusqu'au bout !

5.Posté par albert le 13/11/2012 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salut aux jeunes collègues de la FNEK!
et petit conseil d'un vieux briscard de 30 ans de D.E. : ne vous laissez pas enfumer par une promesse de M1, qui ne veut absolument rien dire puisque la maîtrise n'existe plus.
X.Bertrand nous avait déjà enfumé avec ce niveau de reconnaissance; promesse qui ne lui coûtait pas bien cher quand il l'a faite, juste avant les dernières échéances électorales.
La revendication doit être le master, c'est-à-dire 1 première année de sélection par l'université et 4 années d'études en IFMK.
Je ne suis pas un "médecin refoulé", il y a 30 ans, j'étais infirmier...

6.Posté par Shahmaei le 17/11/2012 01:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
2000 ouaouh !!!!
et les chiffres du ministère de l'intérieur ;)

je plaisante : bravo la fnek
après est-ce que DE et master sont compatibles : y'a des exemples antérieurs, jurisprudence ?

y'a 10 ans ça défilait déjà, les revendications presque les mêmes, certainement plus structurées aujourd'hui, à poursuivre

Bernanos disait : "Ce qu'il nous faut c'est l'espérance, et la plus haute forme d'espérance, c'est le désespoir surmonté."

7.Posté par albert le 19/11/2012 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le master est un niveau universtaire de 5 ans d'études validées reconnu par l'université; ce niveau peut également nous être reconnu après 5 ans d'études validées.
Les médecins passent un doctorat alors que leur diplôme est également un D.E.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires