ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Divers

Sitting is the new smoking : l'activité physique encore et toujours

Rédigé par le Jeudi 8 Septembre 2016



© yanlev - Fotolia.com
© yanlev - Fotolia.com
C'est la journée mondiale de la kinésithérapie, et c'est l'occasion de porter à votre connaissance 2 publications, publiées dans des revues prestigieuses, faisant la promotion de l'activité physique.

La première est une méta-analyse parue dans le BMJ et elle met avant le fait qu'entretenir un niveau d'activité physique au delà du seuil recommandé par l'OMS permet de diminuer davantage le risque de développer certaines pathologies telles que les cancer du sein et du colon, les AVC, les infarctus et le diabète.
Actuellement, l'OMS recommande un niveau de 600 MET minutes par semaine mais monter le curseur à 3000 à 4000 MET minutes/semaines est le seuil recommandé par l'étude.

La seconde publication est également une méta-analyse, paru dans le Lancet, qui a étudié la relation entre l'IMC et la mortalité. Elle a analysé les données sur les différents continent (Océanie, Asie, Europe, Amérique du Nord) sur plus de 10 millions de patients (!). Sans surprise le surpoids et l'obésité sont associés à une mortalité plus élevée.

Ces 2 publications peuvent être gardées sous le coude pour convaincre vos patients de bouger ! Elles sont toutes deux en accès libre (cliquez sur les références).

Bonne journée mondiale de la kinésithérapie !

Références :

Kyu Hmwe H, Bachman Victoria F, Alexander Lily T, Mumford John Everett, Afshin Ashkan, Estep Kara et al. Physical activity and risk of breast cancer, colon cancer, diabetes, ischemic heart disease, and ischemic stroke events: systematic review and dose-response meta-analysis for the Global Burden of Disease Study 2013 BMJ 2016; 354 :i3857

The Global BMI Mortality Collaboration. (2016). Body-mass index and all-cause mortality: individual-participant-data meta-analysis of 239 prospective studies in four continents. Lancet (London, England), 388(10046), 776–786. http://doi.org/10.1016/S0140-6736(16)30175-1

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2065 fois


1.Posté par Serge Olivares le 13/09/2016 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans le même ordre d'idée, une étude suédoise a suivi sur 45 ans (oui 45ans !!!), une cohorte d'hommes habitant Goteborg. Publiée récemment par l'European Journal of Preventive Cardiology, elle montre que la VO2max est un des facteurs principaux permettant de prévoir la mortalité des sujets

En libre accés :
http://cpr.sagepub.com/content/23/14/1557.full.pdf+html

2.Posté par Nicolas S le 14/09/2016 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour l'information

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Divers | Technologie | Formations spécifiques | Gériatrie | Incontinence et Santé de la femme | Oncologie | Pédiatrie | Domaines spécifiques (Vidéos)




Inscription à la newsletter