ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Sport : Tout savoir sur la tendinite du tendon patellaire, "jumper's knee".

Rédigé par le Mardi 9 Août 2016



Avec les jeux olympiques, voici une bonne occasion de jeter un oeil sur l'article paru dans le "Journal of PHYSIOTHERAPIE" des phytothérapeutes Australiens :
Physiotherapy management of patellar tendinopathy (jumper’s knee)
C'est une pathologie qui affectent les sportifs de l'adolescence jusqu'à la quatrième décade de la vie, elle se présente sous la forme de tendinopathie de la partie supérieur, tendon quadricipital, ou moins fréquemment sur l'insertion tibiale. La douleur s'exprime dans les sauts ou les changements de direction dans la course. Dans une pratique amateur, c'est le volley ball qui présente la prévalence la plus haute, 14,4% (ce qui n'est pas rien), mais c'est le basket ball professionnel qui affiche ses 36% de tendon diagnostiqués sur imagerie sans pour autant être tous symptomatiques.
Le tendon dégénératif présente un aspect caractéristique à l'échographie qui permet de diagnostiquer le problème, la douleur n'étant pas systématiquement associée à cette dégénération.
Les facteurs de risques extrinsèques impliquent la typologie du sport, le volume d'entrainement, mais également la qualité des chaussures et la nature du sol. Les facteurs de risques intrinsèques impliquent le sexe (risque très élevé des hommes/femmes), l'augmentation du volume quadricipital, la rétraction des ischiosjambiers, une diminution de la dorsiflexion, une stratégie de réception de saut plus sur les hanches que sur les genoux, ou une raideur du quadriceps.

On trouve dans les bilans et tests deux points clés :
- Le Victorian Institute of Sport Assessment VISA-P, questionnaire qui permet de suivre l'évolution des activités
- Le single-leg decline squat ou eccentric decline squat (voir video), squat monopodal à 90°, pied sur un plan incliné de 25°, on enregistre alors l'angulation de l'apparition de la douleur, plus le problème est grave, plus elle arrive tôt.
Les autres tests sont en plus :
- Des tests de sauts peuvent être entrepris en mesurant l'angle de la douleur ou la hauteur du saut déclenchant la douleur.
- La mesure de la dorsiflexion
- Mais c'est l'échographie qui présente le meilleur moyen pour visualiser le tendon dégénératif.

La prise en charge comprend en premier lieu une approche isométrique qui réduit la douleur (les adjuvants ou le massage transversal profond présente un faible impact au regard des exercices isométriques, principal travail initial.)
La suite intègre des mouvement lents en charge pour retourner progressivement vers des exercices plyométriques plus proches de l'activité sportive.
Les thérapies manuelles incluant un travail myofacial du quadriceps sont également intéressantes (comprenez entre autre les techniques d'étirements)
Les ondes de chocs ou les injections de corticoïdes ont quand à elles, une preuve d'efficacité limitée.
Le ktaping ou les genouillères n'ont aucune efficacité.
Une éducation au management de l'activité sportive doit accompagner le traitement, en effet, la dégénérescence et l'inflammation précèdent l'apparition de la douleur parfois avec un délai de 24 heures. La limite de tolérance peu donc être facilement franchie si l'athlète ne fait pas attention au volume de sollicitation produite. Une fois apparue, la douleur est alors associée à l'activité immédiate.
Cette séparation entre douleur (qui déclenche la consultation) et trophicité musculaire est pour l'instant mal comprise dans son mécanisme, les risques de récidives sont importants et d'autres recherches sont à suivre pour comprendre ce phénomène qui certainement inclue une régulation centrale.
Tout est là :

Physiotherapy management of patellar tendinopathy (jumper’s knee)://
www.journalofphysiotherapy.com/article/S1836-9553(14)00091-5/pdf
Score visa p, le questionnaire (en anglais)

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3498 fois


1.Posté par Olivier le 10/08/2016 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour et merci pour cet article. Un petit ajout, le VISA P (comme le A) est désormais traduit et validé en français.

Une recherche "adaptation visa p" sur le JOSPT ou google vous permettra de trouver de pdf

2.Posté par JP28 le 17/08/2016 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Dry Needling semble être efficace sur ce genre de tendinopathie. Plusieurs études semblent aller dans ce sens.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires