ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Perception multisensorielle et conscience du soi

Stanislas Dehaene dans "La tête au carré"

Rédigé par le Jeudi 16 Octobre 2014



L'émission scientifique de France Inter a reçu une nouvelle fois Stanislas Dehaene à l'occasion de la sortie de son nouvel ouvrage "Le code de la conscience"


L'émission courte (ooohhhh !!!) mais passionnante (aahhhhh !!!) est à réécouter ici


Quelques points importants à retenir :

- "Pendant environ 1/3 de seconde, les images conscientes et non conscientes ont le même décours temporel dans le cerveau ; elles suivent le même parcours (...) elles peuvent aller assez loin (...) le sens d'un mot peut être activé alors qu'on a rien vu (...) pratiquement chacune des étapes de traitement peut être effectué de manière non consciente" ;

- "au bout de ce 1/3 de seconde on voit "l'embrasement conscient" (...) tout un réseau du cerveau se met à rentrer en activité beaucoup plus fortement et soudainement (...) c'est une transition de phase (...) le cerveau change d'état" ;

- La notion de conscience du soi est brièvement évoquée par Dehaene : c'est une des signatures de conscience identifiée à ce jour ;

- Ce que Dehaene nomme l'espace de travail conscient est très limité ; il existe une compétition entre les informations avant d'arriver à l'état de conscience : il parle de "goulot d'étranglement" ;

- Au final, il faut se rendre compte que nous sommes inconscient de la plupart des choses qui nous entourent (revoir les vidéos de Daniel Simons à propos des expériences de cécités temporaires) !

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 729 fois


1.Posté par Thomas le 16/10/2014 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Yannick,
je ne suis pas certain de comprendre l'intérêt de ce post dans le cadre de la kinésithérapie,
peux-tu me donner une piste ?

2.Posté par Yannick Barde-Cabusson le 16/10/2014 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Thomas,

Je te remercie pour ta question car je l'attendais avec impatience. Oui le sujet parait à première vue bien éloigné de la kinésithérapie. En plus il est traité dans cette émission de manière assez généraliste.

L'idée première (du post comme de la série) est de sortir les kinésithérapeutes de leur "carcan périphérique" ; non qu'il ne faille abandonné la connaissance et la recherche en matière de "technicités périphériques", il y a et il y aura beaucoup à gagner à s'intéresser au fonctionnement du cerveau dans notre métier.

Il y a un parallèle direct à dégager ici vis-à-vis du couple nociception/douleur : tu peux considérer la douleur (par excès de nociception) comme le volet conscient de la nociception. Ces travaux ouvrent des perspectives fantastiques en terme de traitement car si tu coupes l'accès des informations (par ex la nociception) à la conscience et bien... tu élimines la douleur. Pour le moment je suis d'accord pour ne pas fantasmer plus que de raison car c'est un domaine très jeune et qui nous laisse encore peu d’applications de terrain hormis en éducation à la neurophysiologie de la douleur. En revanche et c'est un autre sujet, de nombreuses techniques commencent à cibler plus spécifiquement ces signatures de conscience (tu connais d'ailleurs bien le domaine de l'imagerie motrice!).

En espérant ne pas avoir répondu trop à côté de la plaque...

3.Posté par Thomas le 16/10/2014 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci Yannick, c'est un point de vue très intéressant,
j'aime beaucoup les rigoureuses précautions sémantiques que tu prends pour manier un concept qui semble, en effet, en devenir.

4.Posté par Thomas le 16/10/2014 20:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oups, manque la fin du message.

Pour ce qui est du "périph" versus "central", j'ai dans l'idée que c'est la même chose que les paradigmes "biomécanique" et "neurophysiologique", il me semble difficile de séparer l'un de l'autre. J'ai par contre peu d'études sur le sujet... Si tu as là aussi des pistes, je suis preneur pour mon prochain papier...

5.Posté par Yannick Barde-Cabusson le 16/10/2014 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon petit doigt me dit qu'il va en être beaucoup question aux prochaines JFK ... ;)

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Expliquer la douleur | Placebo | Veille bibliographique sur la douleur | Perception multisensorielle et conscience du soi