ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Neurologie & Neurosciences

Stimulations thermiques sur le bras hémiplégique: essai clinique randomisé

Rédigé par JP R le Mardi 21 Septembre 2010



DR actukine.com
DR actukine.com
Résumé
Question: l'utilisation de stimulations thermiques (chaud et froid) peut-elle améliorer l'utilisation du membre supérieur (MS) chez des patients hémiplégiques ?
Contexte: après avoir publiés des résultats préliminaires en 2005 ici, un essai contrôlé randomisé incluant 23 sujets a été réalisé. Résumé disponible ici.
Le protocole: des stimulations désagréables répétées (froid et chaud) ont été appliquées pour "forcer" les patients à déplacer le MS hémiparétique. Les séances se sont déroulées pendant 8 semaines à raison d'1/2 heure, 3 X par semaine. Les patients étaient répartis par hasard soit dans le groupe expérimental (stimulations sur le MS) soit dans le groupe contrôle (stimulations thermiques sur le membre inférieur).
Conclusion des auteurs: il existerait une augmentation plus grande des scores de l'ARA et de la STREAM-membre supérieur, pour le groupe ayant reçu les stimulations sur le bras.

Commentaires: Cette forme de traitement basé sur une stimulation sensorielle intense et usage forcé semble relativement nouvelle. Une revue systématique de la collaboration Cochrane consacrée aux techniques de rééducation visant à diminuer les troubles sensitifs du MS est disponible ici. Toutefois, outre les interrogations (éthiques?) soulevées par l'utilisation de tels stimuli, des risques de biais élevés sont présents dans les 2 études (pas d'intention de traiter ni d'aveugle des sujets ou thérapeutes, nombre de sujets insuffisants, absence de calcul d'effet de taille, etc.). Par exemple, un calcul de la différence nous donne un effet de taille = 2.7 +/- [-2.03; 7.43]. Ce qui ne permet pas de conclure à un effet significatif du traitement en faveur du groupe expérimental. L'intervalle de confiance contenant en effet la valeur 0. Pour plus d'explications. Enfin, on peut se demander pourquoi le score du membre inférieur (groupe contrôle) ne s'est pas amélioré. Vous l'aurez compris, les preuves ne semblent suffisamment robustes pour vouloir appliquer de manière systématique et routinière ce protocole. Que cela ne nous empêche pas de nous informer.

Calculateur en ligne d'une différence et de son intervalle de confiance ici

Référence: Wu HC, Lin YC, Hsu MJ, Liu SM, Hsieh CL, Lin JH. Effect of thermal stimulation
on upper extremity motor recovery 3 months after stroke. Stroke. 2010
Oct;41(10):2378-80

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 4291 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base