ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Syndrome sous-acromial : pas de chirurgie, des exercices, mais de la thérapie manuelle ou pas ?

Rédigé par le Vendredi 12 Août 2016

Revue systématique



© vege - Fotolia.com
© vege - Fotolia.com
Le but de cette revue systématique était de synthétiser les preuves en faveur ou non de la kinésithérapie pour les syndrome sous-acromiaux.
N.B: syndrome sous acromiaux ou appelez les comme vous voulez, moi j'sais plus... Jeremy Lewis peut peut être nous aider.

Pas d'accès à l'article complet, mais les résultats semblent montrer que les exercices thérapeutiques sont aussi efficaces que la chirurgie, et plus efficaces que pas de traitement ou un placebo pour améliorer la douleur, la fonction et la mobilité à court et moyen terme.
La thérapie manuelle de manière isolée ne semble pas bénéfique mais permettrait de diminuer davantage la douleur à court terme si elle est couplée aux exercices thérapeutiques. Les auteurs recommandent ces derniers comme traitement de choix, en première ligne.
Champs magnétiques, thérapie laser, et taping ne sont pas recommandés.

Commentaire Actukiné
Les exercices thérapeutiques ont toujours la cote mais pour la thérapie manuelle on était pas bien sur, même si une revue systématique de l'an dernier allait dans ce sens.
Par contre, les exercices thérapeutiques comme traitement de première ligne, en pratique on y est pas encore...

Référence
Haik MN, Alburquerque-Sendín F, Moreira RF, Pires ED, Camargo PR. Effectiveness of physical therapy treatment of clearly defined subacromial pain: a systematic review of randomised controlled trials. Br J Sports Med. 2016 Jun 10. pii: bjsports-2015-095771

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2173 fois


1.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 12/08/2016 08:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Par contre, les exercices thérapeutiques traitement de première ligne, en pratique on y est pas encore... "

Parce qu'on a longtemps répandu l'idée que l'actif ne devait se faire qu'après le passif, une fois que les douleurs ont disparu, pour faire une carapace musculaire à une articulation arthrosique donc fragile et éviter la récidive.


On fonctionne toujours sur ce schéma que nous ont inculqué les médecins, qui ne prescrivaient de la kiné que dans un deuxième temps, puisque la douleur devait être combattue par les AINS et au mieux les massages si 15 jours d'antalgiques ne suffisaient pas.

Pourtant, rien n'empêche d'utiliser le muscle contre forte résistance, en dynamique pour mobiliser une articulation limitée passivement et/ou par la douleur. C'est même la structure conçue pour ça.

2.Posté par Nicolas Savouroux le 12/08/2016 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, c'est le fameux "libérer les tissus puis renforcer".

La kiné en 2ème temps c'est déjà bien, je vois un paquet de gens qui "essaient" un traitement conservateur pour la 1ère fois pour préparer leur future
opération...

3.Posté par VincentD le 13/08/2016 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui encore une fois, une communication adaptée est à la base de la réussite du traitement. Comment obtenir des résultats si le patient "essaye" la kinésithérapie ? C'est un discours que l'on retrouve régulièrement.
Faut il encore que les prescripteurs connaissent ces études, et la c'est à notre profession et aux sociétés "savantes" de communiquer davantage.

4.Posté par Franck LAGNIAUX le 20/08/2016 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour aller dans ce sens, il y'a également cet article du JOSPT :

Cervicothoracic manual therapy plus exercise therapy versus exercise therapy alone in the management of individuals with shoulder pain : a multicenter randomized controlled trial
Paul E. Mintken, Amy W. McDevitt, Joshua A. Cleland, Robert E. Boyles, Amber R. Beardslee, Scott A. Burns, Matthew D. Haberl, Lauren A. Hinrichs, and Lori A. Michener ; Journal of Orthopaedic & Sports Physical Therapy, Vol. 46, No. 8: 617-628.
http://www.jospt.org/doi/10.2519/jospt.2016.6319?ai=mvke&ui=7uvw&af=T

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base







accès direct acide hyaluronique acromio-claviculaire acte individuel acupuncture AINS anti-inflammatoires antétorsion fémorale assurance maladie biostatistiques calcanéus camptocormie canal carpien canal lombaire étroit capsulite retractile Cervical. Abord préliminaire Cervical. Bilan actif Cervical. Bilan passif Cervical. Généralités Cervical. Neurodynamique Cervical. Traitement actif Cervical. Traitement passif chicago technique chiropractique chirurgie coiffe des rotateurs conflit sous-acromial contrôle moteur contrôle postural course à pied coxalgie coxarthrose coxo-fémorale Diagnostic différence de longueur des membres inférieurs disque inter-vertébral douleur chronique drainage lymphatique manuel drapeaux jaunes droit femoral Dry needling dégénérescence discale entorse de cheville entorse du genou essai controle randomise etirements EVA evidence based practice Examen du sujet exercices thérapeutiques fasciathérapie fasciite plantaire Fibromyalgie fléau cervical fuseau neuro-musculaire gainage Genou gonarthrose goniométrie GROC hallux valgus hernie discale IFMK inclinométrie incontinence urinaire IRM kappa kinesiotaping kinesitherapie ligamentoplastie Lombaire. Abord préliminaire Lombaire. Généralités Lombaire. Traitement passif Lombalgie lombo-sciatique Maitland manipulation vertébrale massage McKenzie MDT Membre inférieur. Abord préliminaire Membre inférieur. Généralités MRP Mulligan multifide nerf médian nerf radial nerf sciatique nerf tibial nerf ulnaire neuro-sciences neurodynamique nociception oedème Oldies but goldies ondes de choc ostéopathie ostéoporose palpation pelvis Physiotherapie pied piriforme Placebo plagiocéphalie podalgie podologie podomètre poignet points-gâchettes posture posturographie posturologie professions de santé proprioception psoas PSR PTG PTH quadriceps questionnaire rebouteux recommandations de pratique clinique red-flags regle de prediction clinique renforcement musculaire rythme crânio-sacré réflexothérapie rééducation posturale globale sacro-iliaques sacrum scapulalgie sciences de l'éducation scoliose semelles orthopédiques SFP SLR slump-test stabilométrie Start Back Screening Tool strain et counterstrain stretching symphyse pubienne syndrome des jambes sans repos syndrome douloureux regional complexe syndrome du canal carpien syndrome du canal tarsien talagie tapis roulant Temporo-mandibulaire. Bilan actif tendon achilléen tenségrité Test testing therapie manuelle therapie miroir Thoracique. Généralités Thoracique. Traitement passif thrust torticolis Traitement Épaule. Traitement passif épicondylalgie équilibre