ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Épaule

Test d'O'Brien

Rédigé par le Mercredi 23 Août 2017



Procédure :

Les spécialistes de l'épaule m'en diront plus sur la différence entre O'Brien et Jobe ? J'en perds ma nomenclature latine.

Validité :

Test d'O'Brien


Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 778 fois


1.Posté par JLN le 23/08/2017 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
_ Jobe se fait en ABD dans le plan de la scapula pour (en principe... ) tester le supra épineux.
_ O'Brien se fait en flexion + un peu d'ADD horizontale pour (en principe...) tester une lésion sup du labrum (lésion SLAP) ou une pathologie de l'acromio claviculaire. Une douleur présente en rotation interne (empty can) qui s'atténue ou disparaît en rotation externe (full can) constituerait un test positif.
_A vérifier...

2.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 23/08/2017 20:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les deux tests ont des ratios de vraisemblance positif comme négatif globalement dans le rouge. Donc globalement, on peut tout écrire, ou tout enseigner, mais...

3.Posté par Jacky OTERO le 25/08/2017 07:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça reste de bon marqueur avant / après.
Même si leurs spécificités à une structure est insuffisante.

Comme toujours pour savoir ce qui est vraiment concerné, il faut exclure certaines origines (cervicales par exemple) et avoir plusieurs tests concordants pour pouvoir conclure de façon probable... Mais jamais certaine.

4.Posté par JL E le 25/08/2017 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Marqueurs de quoi ? mal à l'épaule quand elle bouge / pas mal à l'épaule quand elle bouge ?
Sinon, visiblement et factuellement, il y a autant de chances d'interroger précisément la coiffe des rotateurs avec ces tests que de s'en servir pour savoir si le patient a eu la rougeole.

5.Posté par Jacky OTERO le 25/08/2017 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Marqueur = signe clinique lors de l'examen qui permet de voir si ce que l'on fait ou fait faire au patient durant ses soins à une influancer.

Si un de ces tests est positif en début de séance et négatif après la prise en charge alors le traitement a eu un impact.

Si en plus suite à cette intervention un geste fonctionnel ou une plainte du patient c'est améliorée alors il faut continuer dans cette voie.

Plus clair ?

6.Posté par JLN le 26/08/2017 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les tests orthopédiques de l'épaule comme marqueurs ? Bon courage...

Ton patient peut très bien améliorer sa fonction et être moins douloureux tout en restant positif aux tests, dans lesquels les structures anatomiques, quel qu’elles soient, sont mises à contribution de manières peu physiologique pour que les manœuvres ne soient plus douloureuses en une séance ou même après une série de séances.
Votre collègue Herbowy n'utilise pas les tests orthopédiques pour évaluer l'efficacité de ses mouvements répétés de l'épaule.

Dans les essais, les critères d'évaluation ne sont pas la négativité des tests, qui servent surtout à orienter le diagnostique, mais plutôt des échelles de douleur et de fonction.

7.Posté par Jacky OTERO le 26/08/2017 13:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme quoi chacun a ses habitudes.

Je ne les utilise pas tous mais lorsqu'ils sont positif et qu'il ne le sont plus suite à une évaluation et un traitement cervical, cela m'aide clairement à confirmer une cause cervicale.

Peut-être être pas comme ça qu'ils sont prévus... Mais c'est plus comme ça que je les utilisent = Si les tests le mobilité sont négatifs et que seule la contraction est douloureuse.

Quand au fait qu'ils resteraient positif même si la fonction et les douleurs s'améliorent... Cela ne fait que prouver que chercher une cause structurelles n'est pas indispensable pour aider un patient à récupérer !

Il n'y a pas une façon de traiter ni d'évaluer un patient... Herbowy fait probablement différemment... Ce qui ne veut pas dire que l'on ne puisse faire différemment, non ?

Sans parler que je ne le connais pas personnellement ni n'ai suivi de formation avec lui.

8.Posté par Jo le 27/08/2017 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je rejoins Jacky Otero sur la pertinence d'utiliser ce type de test comme signe comparable afin de déterminer l'efficacité d'une technique manuelle par exemple ou de toute autre prise en charge de l'épaule.

Plusieurs "experts" recommandent cette approche.
Comme Jérémy Lewis qui propose d'oublier les tests orthopédiques comme moyen de diagnostic mais bien pour aiguiller notre prise en charge .

https://www.shoulderdoc.co.uk/article/1478

Il inclue par exemple ce type de tests cliniques lequel utilise un test orthopédique

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/18357656/

Bref, très pertinent cliniquement !

9.Posté par JLN le 27/08/2017 23:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Jo,

Je crois qu'il y a une petite confusion, là... la deuxième référence que vous proposez sur le Scapula Reposition Test, je ne crois pas que ce soit un test diagnotique au sens strict, mais plutôt une manoeuvre sur la scapula pour voir si son repositionnent atténue la douleur chez des patients positifs lors des tests de conflit, Jobe, Hawkins-Kennedy, Neer, en l'occurrence dans cette étude.
Je ne crois pas que ça ait un rapport avec les "marqueurs" dont nous parle Jaky plus haut, à savoir :
Marqueur = signe clinique lors de l'examen qui permet de voir si ce que l'on fait ou fait faire au patient durant ses soins à une influancer.
Si un de ces tests est positif en début de séance et négatif après la prise en charge alors le traitement a eu un impact.


Quant au SSMP, de Jeremy Lewis, oui, on sait, il y a même des références plus récentes, mais ce n'est pas le sujet ici, et comme vous dites, il n'utilise pas les tests orthopédiques pour ses évaluations cliniques... ni comme "marqueurs", donc, d'après ce que j'en comprends.

Sur l'intérêt des tests orthopédiques de l'épaule (y a même du J Lewis là dedans, qui n'a pas l'air de les bouder complètement...)

Hermans J, Luime JJ, Meuffels DE, Reijman M, Simel DL, Bierma-Zeinstra SMA. Does This Patient With Shoulder Pain Have Rotator Cuff Disease?: The Rational Clinical Examination Systematic Review. JAMA. 2013 Aug 28;310(8):837

Hegedus EJ, Goode AP, Cook CE, Michener L, Myer CA, Myer DM, et al. Which physical examination tests provide clinicians with the most value when examining the shoulder? Update of a systematic review with metaanalysis of individual tests. Br J Sports Med. 2012 Nov 1;46(14):964–78

Hegedus EJ, Cook C, Lewis J, Wright A, Park J-Y. Combining orthopedic special tests to improve diagnosis of shoulder pathology. Phys Ther Sport. 2015 May;16(2):87–92

Hegedus EJ, Goode A, Campbell S, Morin A, Tamaddoni M, Moorman CT, et al. Physical examination tests of the shoulder: a systematic review with meta-analysis of individual tests. Br J Sports Med. 2008 Feb 1;42(2):80–92

Bon, maintenant, un petit exercice pédagogique, qui s'y colle pour définir (et différencier) :
Test
Symptome
Signe comparable
Marqueur
Plainte du patient
?

Vous avez 2 heures...

10.Posté par Jo le 28/08/2017 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Je ne pense pas qu'il y ait confusion.

La discussion porte sur la pertinence de continuer à utiliser ces tests qui ont finalement une très faible capacité de diagnostic.

Le scapulaire retraction test, par exemple, utilise le test de Jobe non pas pour déterminer si le supra épineux est atteint mais pour savoir si les symptômes sont améliorés en repositionnant la scapula. Et donc cela peut diriger le traitement vers un travail des muscles scapulaires ou l'utilisation d'un taping.

Ce test fait d'ailleurs partie de la batterie de tests de Lewis. Ces tests sont utilisés comme marqueur . Si les symptômes sont améliorés de plus de 30% par une technique A, B, ou C alors cette technique est transitoirement sélectionnée pour traiter le patient . Donc on ne considère pas finalement ces tests (Jobe, Patte, Yocum,..) comme des tests diagnostics mais bien comme des indicateurs de la pertinence de tel ou tel traitement.

Je ne pense que c'est ce que dit Jacky. Non?

11.Posté par JLN le 28/08/2017 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Repositionner la scapula lors d'un test orthopédique, c'est pas un traitement, c'est un test aussi... Par ailleurs, j'attends l'étude qui retiendra la négativité d'un test orthopédique comme critère d'évaluation d'un traitement.

Sinon, comme je ne lis pas dans les pensées de Jacky, je me contente de lire ce qu'il écrit :

Ici à propos des tests O'Brien et Jobe, je suppose :

Ça reste de bon marqueur avant / après.

Avant/après quoi ?

Marqueur = signe clinique lors de l'examen qui permet de voir si ce que l'on fait ou fait faire au patient durant ses soins à une influancer.
Si un de ces tests est positif en début de séance et négatif après la prise en charge alors le traitement a eu un impact.
Si en plus suite à cette intervention un geste fonctionnel ou une plainte du patient c'est améliorée alors il faut continuer dans cette voie.
Plus clair ?

... et pour le coup, c'est pas plus clair, et j'en reviens à ma question plus haut :

Bon, maintenant, un petit exercice pédagogique, qui s'y colle pour définir (et différencier) :
Test
Symptome
Signe comparable
Marqueur
Plainte du patient
?


Vous avez 4 heures, si 2 c'est pas assez...

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



DisKiné