ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Cervicales

Traitements passifs de la région cervicale

Rédigé par le Lundi 18 Juillet 2011



Levée de tension du sterno-cléido-mastoidien [1]

Traitements passifs de la région cervicale
Soit un sterno-cléido-mastoïdien droit à traiter. Patient en décubitus, le kinésithérapeute se place controlatéralement au muscle à traiter. La tête est maintenue entre l'avant-bras et le buste du praticien, avec une prise mentonnière. De l'autre membre supérieur, le kinésithérapeute contacte l'insertion inférieure du sterno-cléido-mastoïdien et le thorax à l'aide de son avant-bras. La tête est amenée en extension, inflexion latérale gauche et rotation droite. La prise mentonnière sert à amener le rachis cervical supérieur en flexion, afin d'étirer un peu plus les fibres mastoïdiennes du muscle.

Traction cervicale supérieure

Traitements passifs de la région cervicale
Patient en décubitus, kinésithérapeute assis en bout de table, soutenant la tête du patient, paumes des mains vers le haut, les doigts en flexion métacarpienne et en extension des IPP et IPD soutenant la zone sous-occipitale. La force correctrice est constituée par le poids de la tête du patient qui vient reposer doucement dans les paumes du praticien au fur et à mesure du relâchement.

Traitements passifs de la région cervicale
Lorsque la tête repose dans les paumes du kinésithérapeute, tracter doucement en direction crâniale.

Levée de tension unilatérale des extenseurs C0-C1

Traitements passifs de la région cervicale
On recherche une mise en tension des extenseurs droits. Le sujet est en décubitus. Les deux mains sur le crâne l’amènent dans le direction de la diagonale limitée, soit ici vers l’arrière et la droite. On demande au patient une contraction très légère des extenseurs, ou simplement de regarder intensivement vers le haut et la droite, puis de relâcher. Rechercher une nouvelle tension dans la diagonale et recommencer. Le patient doit ressentir une tension des muscles sous-occipitaux droits. Comparer ensuite avec le côté opposé.

Levée de tension unilatérale des fléchisseurs C0-C1

Traitements passifs de la région cervicale
On recherche un étirement des fléchisseurs droits. Le sujet est en décubitus. Les deux mains sur le crâne l’amènent dans le direction de la diagonale limitée soit ici en avant et à droite. On demande au patient une contraction très légère des fléchisseurs, ou simplement de regarder intensivement vers le bas, puis de relâcher. Rechercher une nouvelle tension dans la diagonale et recommencer. Comparer ensuite avec le côté opposé.

Mobilisation passive en inflexion latérale C0-C1

Traitements passifs de la région cervicale
La tête du patient en décubitus est placée en rotation. Les deux mains du kinésithérapeute maintiennent la tête en s’affrontant. La main inférieure réalise une traction crâniale, la main supérieure une poussée crâniale. Il faut veiller à ce que la tête (tragus de l’oreille) soit dans l’alignement du sternum. Cette mobilisation doit permettre la décompression de l’articulation inférieure.

Mobilisation en flexion de C0-C1

Traitements passifs de la région cervicale
L'amplitude globale de flexion-extension n'est que de 25°, soit 15° entre C0 et C1, 10° entre C1 et C2.

Sujet en décubitus, la tête sur la table. Le kinésithérapeute empaume le crâne du patient par une prise occipitale et frontale. La main frontale imprime un mouvement de flexion du rachis cervical supérieur pendant que la main occipitale tracte en direction du vertex. Demander au sujet une contraction légère, ou bien simplement de regarder intensément vers le haut, puis un relâchement.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 796 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Si tu es trop ouvert d'esprit, ton cerveau risque de tomber par terre

Info Éric Arnaud.