ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Genou

Une contention souple de la hanche pour traiter les gonarthroses ? A tester

Rédigé par le Mercredi 15 Août 2012



Une contention souple de la hanche pour traiter les gonarthroses ? A tester
Si la perturbation des mouvements de hanche se retrouve lors d’une surcharge du compartiment médial chez les gonarthrosiques, pourquoi ne pas stabiliser la cuisse vers la rotation latérale et l’abduction de façon à éviter les instabilités du genou dans le plan frontal ?

C’est ce qu’a essayé de faire cette étude en comparant la marche de 15 gonarthrosiques sur genu-varum «appareillés» à 15 autres patients similaires sans contention, sur une même journée.

Une piste ?
La dynamique pelvienne est modifiée, pas celle du genou...mais bon, les sujets auraient tendance à incliner plus le tronc sur le membre atteint, ce qui diminuerait transitoirement la surcharge du compartiment médial.

Selon les auteurs, la contention allègerait le travail du MF et du GF.
A la vue de la photo (issue de l'article), le sartorius pourrait aussi bénéficier de cet adjuvant.

Il s'agit du Donjoy SERF strap utilisé selon les recommandations de Powers dans le syndrome fémoro-patellaire.

Noter que cette étude n'est nullement une validation de l'efficacité de cette thérapie adjuvante...

Références bibliographiques

Wallace D, Barr C. The Effect of Hip Bracing on Gait in Patients with Medial Knee Osteoarthritis. Arthritis. 2012;2012:240376. Epub 2012 Jul 25.

Article disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1306 fois


1.Posté par Herve ROBIN le 19/08/2012 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour moi ce lien oriente vers le résumé (un anglophone dit alors abstract), alors que c'est plutôt ce lien-là qui oriente vers l'article in extenso (comme dirait un latiniste...). Décidément, les professionnels de santé parlent une langue différente de celle de leurs patients, et ce n'est guère plus à démontrer ;-D Reste à lire l'article...

2.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 20/08/2012 08:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, vous pouvez trouver le 2° lien en cliquant sur "free full text" dans le premier que vous citez.

Je vous rejoins sur le langage parfois obscurs des professionnels de santé. Mais il est normal qu'un charpentier utilise un vocabulaire servant à désigner ses outils ou pratiques inconnu de ses clients.

Par contre, il existe un vocabulaire de profs incompréhensible des praticiens et ceci est plus préoccupant pour des communicants.
Nous n'en sommes pas exempts....N'hésitez donc pas de nous demander de préciser le cas échéant.

3.Posté par moitry le 20/08/2012 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans l'introduction, ils parlent de "external knee adduction" qui met en charge le compartiment médial. comment interprétez vous cela ?

4.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 20/08/2012 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une inclinaison latérale de la jambe, qui correspond, à partir d'un axe sagittal passant par le genou, à une adduction de la jambe sur la cuisse ? Pour obtenir un genu-varum, il faut une translation latérale du genou. Le terme external est "confusant"...

5.Posté par moitry le 20/08/2012 20:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une inclinaison latérale de la jambe, qui correspond, à partir d'un axe sagittal passant par le genou, à une adduction de la jambe sur la cuisse

Inclinaison latérale de la jambe par rapport au pied si je comprends bien

6.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 20/08/2012 22:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui. Je ne vois pas par contre ce que pourrait être une internal knee adduction...

7.Posté par Jean-Luc Nephtali le 20/08/2012 23:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonsoir,

il faut prendre en compte les termes "external knee adduction moment", ou "moment des forces externes (moment externe) d'adduction du genou". Par forces externes, on entend, le poids du corps (moins le poids de la jambe) et la force de réaction du sol appliquée au pied. Dans le plan frontal, le moment de ces forces externes (moment externe) par rapport au "centre articulaire" du genou , si l'articulation a déjà une tendance au varus, entraine une adduction de la jambe (du genou), et ainsi une exagération du varus et une mise en charge du compartiment médial.
Le moment "interne", correspondrait au moment des forces internes, c'est à dire, le moment, par rapport au centre du genou, de toutes les forces produites par les structures corporelles, muscles, ligaments, capsule articulaire...

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Christian Barton sur les déficits retrouvés chez les patients avec syndrome femoro-patellaire