ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
International

Une licence européenne en kinésithérapie plutôt qu'un DE français

Rédigé par Jean Mougel le Mardi 12 Octobre 2010



Ahora es posible

Une licence européenne en kinésithérapie plutôt qu'un DE français
Et sans concours s'il vous plaît!

Il suffit dorénavant de s'inscrire pour une année de formation en ligne, en espagnol, proposée par une société spécialisée en pédagogie à distance ayant passé une convention avec l'université de Gérone.

Cette société affirme que 90% des étudiants sélectionnés pour cette année préparatoire seront ensuite intégrés au cursus universitaire espagnol de 4 ans aboutissant à une licence européenne en kinésithérapie.
Voici donc un premier exemple de l'ouverture de la formation en kinésithérapie vers l'équivalence universitaire LMD européenne, au coeur des accords de Bologne ratifiés par la France.

Quels choix pour les IFMK français? Le ministère de la santé serait bien inspiré de hâter la manoeuvre sous peine de laisser notre filière de formation dériver vers une nouvelle exception française...

Cette coopération cursus privé et universitaire associant e-learning et enseignement présentiel, international de surcroît, pourrait vraiment faire bouger les lignes.

Un véritable OVNI pédagogique.

Pour en savoir plus cliquez ici

Article reçu le 07/10/2010, accepté le 12/10/2010

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 6461 fois


1.Posté par JLE le 12/10/2010 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Etonnant... Qu'est-ce qui empêche une équipe pédagogique française d'implanter une antenne hexagonale de cet enseignement en présentiel et en e-learning dont les examens seraient assurés par l'université de Gérone ? Pour les non castillo-fluents, la barrière de la langue est de taille....

2.Posté par Boussion le 12/10/2010 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faire 4 ans d'études et se faire affubler d'une licence Européenne est plutôt une régression!
Chez moi 4 Ans d'études cela fait 240 ECTS soit un M1 et non une licence qui est le modèle réducteur....
Cordialement
Luc Boussion

3.Posté par thomas le 12/10/2010 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce qui est dommage c'est de ne pas créer un par-time niveau master spécilisant intéressant pour les MK déjà diplômés...
ce que je trouve bizarre, c'est que c'est une année pour entrer dans une faculté espagnole, qui je croyais, est en accès de plein droit, non???

4.Posté par Jean Mougel le 12/10/2010 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kineplanete
Attention à ne pas confondre notre façon bien française de concevoir un niveau licence en 3 ans et la façon belge (et maintenant espagnole) basée sur une licence/bachelor diplômante en 4 ans suivi de 1 an de formation pour un master.
Apparemment certains IFMK n'ont pas nettoyé leurs lunettes... Il est encore temps! (humour du 12...)

Voir cette présentation du système de formation belge en kinésithérapie:
http://www.heds-ge.ch/cifep/jeudi-programme/1-ouverture/Quoi-de-neuf-en-Belgique.ppt

5.Posté par Jean Mougel le 13/10/2010 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kineplanete
Suite à la concrétisation de la licence européenne en Kinésithérapie proposée dès cette année par l'université de Gérone en partenariat avec l'organisme de formation en ligne IVAOS, il serait intéressant de s'interroger sur les possibilités et les limites d'implémentation de ce modèle d'équivalence universitaire dans les IFMK français.

La France a signé les accords de Bologne: un kinésithérapeute possédant une licence européenne peut maintenant exercer de plein droit dans notre pays.

Sans évolution à court terme de notre DE national, une cohabitation entre 2 statuts professionnels semble inévitable:
- un DE français isolé à double titre: tant par les frontières européennes d'un point de vue géographique que par son absence de passerelles universitaires.
- une licence/bachelor européenne ouverte sur le monde et sur la suite de cursus universitaire (master et doctorat)

Il va sans dire que la deuxième solution semble également indispensable pour construire le niveau de compétence nécessaire des futurs enseignants universitaires en favorisant l'émergence des doctorats; ce niveau étant un préalable nécessaire à une filière universitaire pérenne en kinésithérapie.

Le Professeur Jean-Claude MANDERSCHEID préside actuellement IVAOS. Il nous propose de contribuer à cette réflexion en participant à ce forum de discussion.
Ce débat se veut constructif et nous comptons sur le comité éditorial d'Actukiné pour en assurer la modération.

Merci à tous pour votre participation.

(discussion à poursuivre dans le forum Actukiné en bas à droite de l'écran)

6.Posté par F Gaume le 20/10/2010 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais notre formation est DEJA une exception française !!

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires