ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Enseignement

Une possibilité ....

Rédigé par le Dimanche 3 Juillet 2011



Une possibilité ....
Le cursus de formation se répartit sur 3 cycles selon le processus de Bologne :

Premier cycle universitaire de niveau licence : 3 ans
Deuxième cycle universitaire de niveau master : 3 ans
Troisième cycle universitaire de niveau doctorat : 3 ans.

Selon les universités, la licence est uniquement destinée à la kinésithérapie ou présente un tronc commun avec les études de Staps durant 2 ans.
Il est fortement recommander de maîtriser au moins une langue internationale, comme le français, l’anglais, l’espagnol, l’italien ou l’allemand.
L’inscription aux études de kinésithérapie est identique aux inscriptions pour les études de médecine en général.
Pour plus d’informations

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2967 fois


1.Posté par olivier le 05/07/2011 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très content de voir que l'on fait de la pub pour des études en roumanie !!!! no comment

2.Posté par KIKI le 06/07/2011 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le LMD c'est 3, 5, 8 années
Soit licence 3 ans, Master 2 ans de plus et pas 3!
Doctorat encore 3 ans de plus!
Au moins la Roumanie est plus en avance que la France dans ce domaine!

3.Posté par Michel GOURGUES le 06/07/2011 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'important est de savoir quel sera le niveau de sortie, permettant l'exercice, des MK français.
Mais... silence radio !

4.Posté par Philippe BLOCH le 06/07/2011 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le LMD en France c'est 3/5/8, le processus de Bologne a pour principe d'harmoniser les cursus de formation entre les pays qui en sont signataires, et non d'uniformiser.
Tous les pays du processus de Bologne s'organisent en licence/master/doctorat et en "1 semestre = 30 ECTS", mais après le nombre de semestre compris dans chaque diplôme est fonction du pays (avec bien sur une cohérence globale, une licence ne sera pas en un an dans un pays et en 5 dans celui d'à côté)

5.Posté par jeanbat le 06/07/2011 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je pense pas etre le seul a avoir vu à l'oeuvre certain physio roumains pour dire que lorsqu'ils arrivent chez nous, c'est quand meme la cata, et bon nombre de ceux qui s'avèrent compétents sont en france depuis plusieurs mois et années! alors la formation dans le fond, qui l'a fait réellement? les universités roumaines ou les centres de réeducations français?...

6.Posté par jeanbat le 06/07/2011 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on a un physio français formé en allemagne dans ces fameuses écoles sans concours mais fortement payantes qui a débarqué dans nos services. Pour un diplomé, il ne connaissait pas un grasping, les risques du diastasis huméral, et apprenait a un patient a se relever du sol sur un cadre de marche a 4 roues sans les freins, interessant non pour un service de neuro? le but nest pas de dénigrer les autres pays (loin de la, bon nombre de kiné en france font des énormités, et bon nombre de physio étrangers ont de nombreuses choses à nous apprendre) mais de dire que le lmd en france est une necessité, le controle des connaissances des physio étrangers aussi! (c'est notre cas quand on veut aller au quebec, canada, australie...) il n'y a rien de raciste la dedans, ne serait ce deja que pour la sécurité de nos patients et la reconnaissance de notre savoir faire..

7.Posté par jeanbat le 06/07/2011 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
donc le lmd est une necessité, mais que va t on y mettre comme le dit michel gourgues, et que la roumanie soit en avance sur le systeme de graduation est une bonne chose, qu'y a t il dans les contenus est egalement une question interessante je pense non? la licence roumaine a t elle les memes exigences que la licence quebecoise?.... quand on voit le volume horaire des 3ans d'ifmk, on est deja sur des volumes de master..

8.Posté par Fred S le 06/07/2011 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les professionnels diplômés dans un pays membre de l'union européenne doivent soumettre leur demande d'exercice à une commission de validation. cette commission donne son avis qui est validé ou non par l'ARS. Le plus souvent cette validation est soumise à la réalisation de stages. Parfois certains kinésithérapeutes exercent déjà en salariat dans des centres de rééducation et réussissent a obtenir la validation de stages sur leur lieu de travail...nnAu delà de ces procédures administratives il paraît tout de même "curieux" (cela n'a rien de curieux en réalité puisque cette situation est totalement préméditée) de mettre en place un numerus clausus d'entrée dans les IFMK basé entre autre sur la démographie professionnelle et de ne pas tenir compte de l'installation de professionnels qui ne sont pas passés par ce numerus clausus.

9.Posté par jeanbat le 07/07/2011 00:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je peux te garantir que les roumains et l'allemand que j'ai vu n'avaient absolument aucun stage de validation des acquis.. et ce malgré le fait que c'était leur premier poste en france.
Pour le numerus clausus, je pense que cela reste une bonne chance, c'est ce qui garantit une (relative je sais bien) quasi assurance de pouvoir travailler en sortant des études, ce qui est plutot positif en ces temps.. La libre circulation des physio ok, mais alors dans les deux sens d'une part, et pas uniquement pour aller se former a l'etranger des pcem1 et concours kinés dans ces cas la..
Pour les raisons démographiques, je pense comme toi fred que c'est se mettre le doigt dans l'oeil, surtout à l'heure ou chacun se déplace de plus en plus dans l'hexagone.. croire que la présence d'un ifmk dans une région apportera une reelle augmentation du nombre de praticiens dans les zones reculées reste a vérifier! à quand les readapteurs physiques et physio comme au quebec qui clarifierait la situation apa, kiné ostéo??... ça aussi je pense réglerait en parti le manque de kiné dans les structures hospitalieres et centres de reeducations.. non?

10.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 07/07/2011 07:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une étude de la DRESS a montré que 40% des étudiants en médecine "loco-régionaux" s'installent effectivement dans leur région d'origine.

11.Posté par Kine-tunisie le 08/07/2011 13:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour ce qui est de la formation en roumanie le niveau du contenu n'est pas si mal que ça pour la simple raison que les universités roumaines se sont mises sur les normes anglosaxones!!! Dans d'autres contrées tel que la Tunisie la formation est a un degres pres un copier coller de celle de la france en plus en français pour toutes les matieres alors une remise en question du systeme de reconnaissance des diplomes axé sur une evAlution plus objective des competences des kiné etrangers permettrais de resoudre une grande partie du probleme des postes vacants en milieu hospitalier car les mesures draconiennes du présent systeme peuvent laisser passer des comptences aussi efficaces que celui d'un praticien français puisque c'est la meme formation ;)

12.Posté par Jean-baptiste DUAULT le 08/07/2011 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
basé sur le système anglo saxon.. alors d'abord la bas ils ont quand une voie par la structure staps, et la c'est pas le système anglosaxon qui prime, et la deuxieme méthode, physio pure, ben quand le jeune roumain me dit qu'il a passé un trimestre sur la réflexologie plantaire parcequ'un des formateurs est le spécialiste national.. je vois pas ou est la norme anglo saxonne..

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires