ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Lombales

Yoga & lombalgie

Rédigé par le Mardi 15 Novembre 2011



Si nous n’avions que des patients souples à traiter, nous mettrions la clé sous la porte ?

Procédure

Une étude contrôlée randomisée anglaise conduite entre avril 2007 et mars 2010 a comparé le traitement de 313 adultes lombalgiques. 156 bénéficiaient de séances de yoga, 157 ont été pris en charge classiquement. Les apprentis yogi suivaient 12 cours de yoga en 3 mois. Le score de Roland Morris (Eifel) a été recueilli à 3, 6 et 12 mois, de la même façon que l’EVA et d’autres évaluations de la santé des patients.

Résultats

Les déficits étaient moindres chez les yogi à 3, 6 comme 12 mois, comparativement au traitement usuel. Le score de Roland Morris était 2.17 points IC95% [1.03 - 3.31] plus faible chez les yogi à 3 mois, décroissant à 6 et 12 mois.

Référence bibliographique

Helen E. Tilbrook et al. Yoga for Chronic Low Back Pain. A Randomized Trial. Annals of Internal Medicine. November 1, 2011 vol. 155 no. 9 569-578

Article disponible en ligne

La vidéo est un supplément provenant de l'article

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3175 fois


1.Posté par roland le 15/11/2011 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a de plus en plus d'études concernant les effets thérapeutiques du Yoga, dans le domaine ostéo-articulaire ou psychiatrique......
Il ne faudrait pas oublier que le yoga n'est pas une thérapie, même s'il est profondément thérapeutique.

2.Posté par JL Safin le 15/11/2011 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peut être faut il davantage parler d'amélioration du contrôle moteur et de stabilisation des joints articulaires que de souplesse, comme cela a déjà été montré avec le Tai Qi dans de précédentes études.

3.Posté par JLE le 15/11/2011 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout à fait d'accord, la notion de souplesse est un raccourci.

4.Posté par LUCIE P. le 16/11/2011 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En tant qu'"apprentie yogi" et kiné, je dois bien avouer que je m'inspire de plus en plus du yoga en rééducation. Le yoga est avant-tout un concept qui travaille beaucoup sur le mental, la redécouverte de son corps et de ses possibilités, et donc du travail postural (ceci reste un résumé très succint et simpliste, yoga signifie avant tout "union", avec son corps, son mental, les autres...).
L'amélioration de la souplesse n'est finalement qu'une conséquence, appréciable au demeurant. De plus, si votre prof est compétent et pédagogue, vous avez droit à tout un éventail d'explications biomécaniques et physiologiques pendant le cours, de quoi faire pâlir certains kinés pour qui l'éducation thérapeutique n'a que peu d'importance...

5.Posté par Roland le 16/11/2011 17:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui tout à fait Lucie le yoga est une voie spirituelle, avec des bénéfices sur le plan physique mais il serait terriblement réducteur de n'envisager que cet aspect.
Le travail postural est la partie de cette pratique millénaire la plus connue en occident .
Il faut y ajouter le travail sur le souffle, la concentration, la méditation.....et tant de chose encore.
Alors effectivement nous (masseurs-kinésithérapeutes) pouvons nous en inspirer pour la rééducation et donner de l'autonomie aux patients avec cependant de la prudence.....le yoga peut parfois être dévastateur si il est mal compris ou trop vite transposé à nos patient.
N'oublions pas que le yoga s'adresse avant tout à des personnes en bonne santé ( au moins physique ;-) ).

6.Posté par Yoga ostéo le 16/02/2012 22:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non seulement le yoga aide dans le traitement mais il s'avère aussi excellent dans la prévention et la conservation

7.Posté par sysy le 29/11/2012 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vos reactions et cet article me parlent beaucoup en effet j'envisage de porter mon mémoire sur le yoga comme technique alternative ou complementaire de rééeducation. je suis ouverte a toute discussion ou etudes que vous avez pu réaliser ou bien meme tout ce que vous avez pu remarquer suite a la pratique du yoga. en pratiquand moi meme avant et apres un accident au genou cet hiver , cette maniere que notre esprit a de proteger notre corps de certain mouvement ou posture est incroyable .. c'est ce qui m'a donné envie de realiser mon mémoire sur ce domaine.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Glissements du plexus brachial