ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Cardio-respiratoire

kinésithérapie respiratoire et manipulation ostéopathique pour la pneumonie de l'adulte

Rédigé par thomas rulleau le Mardi 23 Août 2011

Comparaison de différentes techniques de physiothérapie respiratoire et ventilatoire (conventional chest physiotherapy; osteopathic manipulative treatment , active cycle of breathing techniques and positive expiratory pressure) versus placebo



une méta-analysede la Cochrane... étonnante de 2010
à prendre cependant avec précaution

Les manipulations ostéopathiques (Myo-Facial-Release (pourtant décrit par Barnes un physical therapist???), inhibition paraspinal et mobilisation de côte) et la pression expiratoire positive réduisent la durée de séjour de 2 jours.

La PEP réduit aussi la fièvre de 0.7 jour quand la manipulation ostéopathique réduit la durée de l'antibiothérapie de 1.9 jour

La physiotherapie respiratoire conventionnelle et les cycles actifs ventilatoires sont sans effets.

Article soumis et accepté le 23/08/2011

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3011 fois


1.Posté par Kamil F. le 24/08/2011 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Osteopathic manipulative treatment (versus placebo) and positive expiratory pressure (versus no physiotherapy) reduced mean duration of hospital stay by 2.0 days "

Interessant, je me demande cependant :

-de quelle manipulation il s'agit, et appartient- elle uniquement a l'ostéopathie?
Je me demande pourquoi on voudrait qualifier une manipulation d' "ostéopathique"? Y at'il une reponse possible dans le texte complet de la meta-analyse?

-quels auraeint été les resultats si on avait utilisé un placebo pour comparer avec la technique de 'positive expiratory pressure'




2.Posté par jeanbat le 24/08/2011 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il est aussi bien spécifié que les études sur les manipulations osthéopathiques étaient petites (je suppose donc peu de patients dans l'étude..) ce qui fausse automatiquement le résultat de la méta-analyse avec la physiotherapie, on sait bien que les petites études font facilement resortir des données erronés... Mais c'est interessant quand meme!! et les triggers points pour la détente des tissus mous, à quand l'étude??

3.Posté par Rompichon le 24/08/2011 19:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Based on current limited evidence, chest physiotherapy might not be recommended as routine adjunctive treatment for pneumonia in adults."
c'est la conclusion de cette méta-analyse...
bon après effectivement la puissance des études ostéo était limitée comme le dit jeanbat et les critères d'inclusions des 6 RCT ne sont (peut-être) pas aussi clair qu'il le faudrait.
thomas si tu as la cochrane en entier ou la biblio ça m'intéresse fortement

4.Posté par Jean-baptiste DUAULT le 24/08/2011 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il y a beaucoup de biais quand meme dans l'étude, et on ne connait pas non plus la validité des 6 études, faire une méta-analyse avec 6 études de grade c, meme si c'est cochrane, ça restera du grade C... bref la piste est interessante, mais il manque vachement d'élément pour vraiment aprécier le niveau de preuve de cette méta analyse..

5.Posté par jeanbat le 24/08/2011 23:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salut Rom au fait ;) j'en ai parlé avec mon chef de service, le probleme de ce genre d'études comporte l'interprofessionalité et intraprofessonialité dépendance.. Le fonctionnement du service, le type de traitements medicamenteux forcément variable d'une pneumonie a l'autre crée encore plus de biais dans l'étude (au fait, dans une "pneumonie", il y a combien de pathologie "pneumologique"!?!?.....)

6.Posté par thomas le 25/08/2011 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour,
comme je le disais en rédigeant, à prendre avec précaution comme les auteurs l'ont précisé dans leur conclusion,

cependant et même si les techniques vont à l'encontre de nos convictions, il est intéressant de voir ce type de traitements évalué avec des RCT (donc plutôt il me semble du grade B: RCT faible puissance, non ?), quand certains (pas tous heureusement) de nos traitements respi restent des recommandations professionnelles, le meilleur niveau pour nos traitements respi étant aussi un grade B
( http://www.em-consulte.com/article/137065/resultatrecherche/7 )
donc comparant ce qui est comparable... on pourrait intégrer ces techniques dans nos traitements respi sans honte, non ?


pour te répondre Kamil, les techniques utilisées sont qualifiés de manipulations ostéopathiques, même si comme je le précisais aussi, Barnes (PT) est le promoteur du MFR et les autres techniques dont aussi utilisées par des physio.
les deux études concernées traitant de l'ostéopathie sont de Noll, publiant dans Journal of the American Osteopathic Association en 1999 et 2000

7.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 28/08/2011 08:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'interprofessionalité et intraprofessonialité dépendance, ce sont d'autres noms pour la fiabilité intra ou inter-examinateurs ?

8.Posté par thomas le 28/08/2011 19:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'avais compris qu'il soulignait les différences inter-services, non ?

9.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 29/08/2011 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors il s'agit d'une étude multicentrique, qui n'est pas de facto une mauvaise étude, au contraire.

10.Posté par Jean-baptiste DUAULT le 30/08/2011 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oui c'est ça dont je parlais. @ JLE, il y a quand meme quelque chose que je ne comprends pas, comment peut on parler de rct ou etude multicentrique dans on ne connait pas la valeur des études sur lesquelles se base cette méta-analyse? et surtout quand il est précisé que toutes les études n'ont pas été réalisé avec le meme nombre de patients! pour l'utilisation des techiniques ostéo (si tenté qu'elles le soient..) moi je suis tout a fait pour prendre tout ce qui "semble" fonctionner, aussi bien du coté physio que du coté "tmo", au contraire!

11.Posté par Fred le 30/08/2011 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Le fait est qu'il faudrait faire une étude à large randomization, avec des critères spirométriques quantifiables et utiliser un panel de patients avec les mêmes critères d'inclusion.
Pour ce qui est des OMT (osteopathic manipulative technique), cela peut être soit des stimulations du sympathique (stimulation par percussion des noyaux latéraux de la chaîne dorsale ou du ganglion cervical supérieur), soit des manipulations costales soit des manipulations vertébrales.On pourrait aussi imaginer tout un travail viscéral sur le diaphragme et les poumons...

je suis en train de procéder à une validation de certaines techniques de stimulation sympathique sur sujet sain qui, si elle se révèle positive pourra être appliquée sur une population pathologique.

12.Posté par JLE le 30/08/2011 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ JLE, il y a quand meme quelque chose que je ne comprends pas, comment peut on parler de rct ou etude multicentrique dans on ne connait pas la valeur des études sur lesquelles se base cette méta-analyse? et surtout quand il est précisé que toutes les études n''ont pas été réalisé avec le meme nombre de patients!

Une méta-analyse utilise volontiers des RCT pour se prononcer.
Elle doit s''assurer que la qualité est au rendez-vous (voir les classifications PEDro ou Cochrane) en fonction de la présence ou non de certains critères (il y a sûrement de bonnes méta-analyses et des mauvaises...).
Elle peut cumuler les patients issus d''études semblables quand celles-ci sont homogènes.
Il n''est pas nécessaire qu''un même nombre de patients soit recruté dans chaque étude.
Ces études sont vraisemblablement faites dans des lieux et à des dates différentes, donc les méta-analyses sont multicentriques, mais ce terme est plutôt utilisé pour une même étude réalisée en des lieux différents, avec des équipes différentes.

13.Posté par Jean-baptiste DUAULT le 30/08/2011 22:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
fred, ton intervention m'interesse, tu pourrais envoyer des précisions sur ta recherche en mail privée via actu kiné? notamment les techniques que tu utilises pour les stimulations du système sympathique?

14.Posté par Fred le 31/08/2011 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jean-Baptiste,

Maile moi dubois.frederic@numericable.be

15.Posté par resiliation mutuelle le 22/02/2012 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi j'ai suivi le traitement kinésithérapie respiratoire et j'ai trouvé efficace.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires