ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Enseignement

Abandon du numerus clausus ? De la filière PACES ? Licence santé pour tout le monde ?

Rédigé par le Jeudi 27 Septembre 2018



L’Étudiant titre «gros lifting pour les professions paramédicales». S’il est dans le vrai, effectivement...
Que dit l’article ?

Tous ensemble, tous ensemble oui !

«Comme pour les études médicales (médecine, pharmacie, dentaire et sage-femme), un premier cycle d’une durée de trois ans – probablement commun à plusieurs cursus – va voir le jour prochainement. A priori, le choix d’orientation (audioprothésiste, par exemple) pourra se faire à différents moments de ce premier cycle».

La licence Santé repointe le bout de son nez.
Infirmier, masseur-kinésithérapeute, psychomotricien, ergothérapeute, ...orthophoniste, tous par la même filière ? Gommer les spécificités de chaque métier, faire comme pour la réforme des cadres de santé, un magma informe de matières transversales avec des enseignements réduits au plus petit dénominateur commun ?

Quand je pense à toute cette énergie dépensée par les collègues enseignants pour la réforme du cursus en 4 ans, pendant des années...
Désormais, le domaine de compétence propre des kinés sera abordé sur deux ans, après la licence générale ?
«Dans le cas d’une entrée dans Parcoursup dès 2019, la nouvelle licence paramédicale serait alors effective à partir de la rentrée 2020.»

Fin du numerus clausus

«Une chose est sûre, les quotas annuels de masseurs-kinés, orthophonistes, psychomotriciens, orthoptistes et audioprothésistes seront supprimés pour de bon. Ces quotas (près de 31.000 places en soins infirmiers, contre 200 à 2.500 places pour les autres cursus) fixent aujourd’hui "le nombre d’étudiants à admettre en première année". Ils sont différents du numerus clausus, qui, lui, fixe le nombre maximum d’étudiants admis en deuxième année dans les filières médicales».

La différence entre quotas et numerus clausus, c’est juste que les médecins sont habitués à parler latin ? Mais alors, il suffit de pousser les murs et yaka faucon ? C’est vrai que 2 années de stages à la place de 4, on peut admettre deux fois plus de stagiaires et qu’avec le e-learning, plus besoin de présentiel. C’est bon de rire des fois.

Parcoursup

Pour les soins infirmiers, Parcoursup semble acté pour 2019. Les IFMK ? On aura passé des années à tenter de résoudre des problèmes insolubles, trouvé tardivement un début de solution et de stabilité et deux ans plus tard, on chamboule tout ?

Les kinés profession paramédicale et non médicale

«Le gouvernement promet de mettre en place plusieurs passerelles entre les formations médicales et paramédicales. Celles-ci remplaceront notamment la possibilité, aujourd’hui offertes aux formations paramédicales, de recruter via la PACES (première année commune aux études de santé), dont la disparition a été annoncée en 2020. Six formations sont concernées : celles de masseur-kinésithérapeute (plus de la moitié des étudiants sont issus de la PACES), technicien de laboratoire médical, manipulateur en électroradiologie médicale, ergothérapeute, pédicure-podologue et psychomotricien».

Un kinésithérapeute pouvant passer directement en 2° ou 3° année de médecine est théoriquement possible depuis peu, mais est-ce que l’un d’entre vous a été le témoin de cette filière, appelée à se développer ?

Les futurs médecins et les futurs kinésithérapeutes n’useront plus dès la première année leurs fonds de culotte sur les mêmes bancs mais le dépit des candidats docteurs à ne se voir proposer qu’une place de masseur pourrait disparaître ?

Les souhaits médicaux sont souvent privilégiés sous des gouvernements de droite, les paramédicaux ont plus d’écoute auprès des gouvernements socialistes. Là ?

Cet article aurait fait un bon poisson de premier avril. On se serait même dit que la ficelle serait un peu grosse. Et là ? Je suis étonné du silence et de la passivité de la profession ? C'est une fake-news ?


 

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2107 fois


1.Posté par fgaume le 30/09/2018 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça fait hélas quelques semaines que la profession est passive... on a la tête sur le billot et personne ne crie... on subit des atttaques comme jamais depuis 40 ans et rien... nous sommes résignés. Et ça, c’est difficilement supportable.

2.Posté par JL E le 30/09/2018 23:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, très étonnant. D'un autre côté, je n'ai pas vu passer cette info ailleurs. Et pas de retour à la suite de la note.

3.Posté par Thomas le 01/10/2018 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous les deux,
Je suis aussi curieux de lire les documents sur lesquels s'appuient "l’étudiant".
Le seul document officiel à ma connaissance est ce rapport MaSanté2022[https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/masante2022_rapport_adaptation_des_formations.pdf] mais celui ci ne parle pas clairement de ce point.
A vous lire,

4.Posté par Thomas le 01/10/2018 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je le retente :
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/masante2022_rapport_adaptation_des_formations.pdf[Ma Santé 2022]

5.Posté par larochelle le 04/10/2018 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jean Louis
précision sur
- quotas : le nombre d'admis correspond globalement au nombre de reçus après X années d'études
- numerus clausus : tout le monde peut suivre le cursus, mais la sélection est drastique. Le nombre des reçus est faible...

6.Posté par JLE le 05/10/2018 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci ! je ne voyais pas la nuance

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires