ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Arthroscopie sous-acromiale : le geste chirurgical est inutile

Rédigé par le Samedi 25 Novembre 2017



La décompression sous-acromiale arthroscopique (décompression de l'espace sous-acromial en enlevant les éperons osseux et les tissus mous sous arthroscopie) est une chirurgie courante pour la douleur sous-acromiale de l'épaule, mais son efficacité est incertaine. Cette étude a évalué son efficacité et étudié le mécanisme de décompression chirurgicale.

Méthodes :

C’est un essai multicentrique, randomisé, pragmatique, en groupes parallèles, contrôlé par placebo, en trois groupes, dans 32 hôpitaux au Royaume-Uni avec 51 chirurgiens.

Les participants étaient des patients qui présentaient une douleur sous-acromiale depuis au moins 3 mois avec des tendons intacts de la coiffe des rotateurs, étaient admissibles à une chirurgie arthroscopique et avaient déjà suivi un programme de prise en charge non opératoire incluant un traitement par exercice et au moins une injection de stéroïdes.

Les ruptures complètes de la coiffe des rotateurs étaient exclues.
Les participants ont été assignés par tirage au sort à la décompression sous-acromiale arthroscopique, à l'arthroscopie expérimentale seulement ou à l'absence de traitement (simple attente avec un rendez-vous de réévaluation avec un spécialiste de l'épaule 3 mois après l'étude).

L'arthroscopie isolée était un placebo car l'élément chirurgical essentiel (élimination des os et des tissus mous) était omis.

Dans les groupes d'intervention chirurgicale, les patients étaient en aveugle du type de chirurgie qu'ils recevaient.
Les patients ont été suivis à 6 mois et à 1 an après la randomisation; Les chirurgiens ont coordonné leurs listes d'attente pour planifier des chirurgies aussi près que possible de la randomisation.

L’indicateur principal était l'Oxford Shoulder Score (score de 0 [pire] à 48 [meilleur]) à 6 mois, analysé en intention de traiter.
Le calcul de la taille de l'échantillon était basé sur une différence cible de 4,5 ± 9,0 points. Cet essai a été enregistré à ClinicalTrials.gov, numéro NCT01623011.

Résultats :

Entre le 14 septembre 2012 et le 16 juin 2015, 313 patients ont été assigné au hasard à des groupes de traitement (106 à la chirurgie de décompression, 103 à l'arthroscopie seulement, et 104 à aucun traitement).

24 [23%], 43 [42%] et 12 [12%] de la décompression, arthroscopie seulement, et aucun groupe de traitement, respectivement, ont fait défaut et n'ont pas reçu le traitement pour lequel ils étaient assignés.  

À 6 mois, les données de l'Oxford Shoulder Score étaient disponibles pour 90 patients affectés à la décompression, 94 à l'arthroscopie et 90 à aucun traitement.

Le score ne différait pas entre les deux groupes chirurgicaux à 6 mois (moyenne pour la décompression à 32.7 ± 11.6 points vs arthroscopie à 34.2 ± 9.2 points, pour une différence moyenne de -1.3 IC95%[ -3,9 à 1,3] points, p = 0,3141).

Les deux groupes chirurgicaux présentaient un léger avantage par rapport au groupe sans traitement (29,4 ± 11,9 points, avec une différence moyenne vs décompression de 2,8 points IC95%[0, 5-5,2], p = 0,0186, une différence moyenne vs arthroscopie de 4,2 IC95%[1,8-6,6], p = 0,0014) mais ces différences n'étaient pas cliniquement importantes.

Six complications liées à l'étude ont été retrouvées (capsulite rétractile) (chez deux patients dans chaque groupe).

Interprétation :

Les groupes chirurgicaux avaient de meilleurs résultats pour la douleur et la fonction de l'épaule comparé à l'absence de traitement, mais cette différence n'était pas cliniquement importante.
De plus, la décompression chirurgicale semblait n'offrir aucun avantage supplémentaire par rapport à l'arthroscopie seulement.

La différence entre les groupes chirurgicaux et l’absence de traitement pourrait être le résultat d'un effet placebo ou de la physiothérapie postopératoire.

Les résultats remettent en question la valeur de cette opération pour ces indications, et cela devrait être communiqué aux patients pendant le processus partagé de prise de décision du traitement.

Référence bibliographique :

Pr. David J Beard et al. Arthroscopic subacromial decompression for subacromial shoulder pain (CSAW): a multicentre, pragmatic, parallel group, placebo-controlled, three-group, randomised surgical trial. The Lancet Published online November 20, 2017

Accès à l’article

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 5608 fois


1.Posté par CHRISTOPHE CADOT-BURILLET le 28/11/2017 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est gonflé de faire une arthroscopie placebo, ils sont fous ces anglais !!!

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base







accès direct acide hyaluronique acromio-claviculaire acte individuel acupuncture AINS anti-inflammatoires antétorsion fémorale assurance maladie biostatistiques calcanéus camptocormie canal carpien canal lombaire étroit capsulite retractile Cervical. Abord préliminaire Cervical. Bilan actif Cervical. Bilan passif Cervical. Généralités Cervical. Neurodynamique Cervical. Traitement actif Cervical. Traitement passif chicago technique chiropractique chirurgie coiffe des rotateurs conflit sous-acromial contrôle moteur contrôle postural course à pied coxalgie coxarthrose coxo-fémorale Diagnostic différence de longueur des membres inférieurs disque inter-vertébral douleur chronique drainage lymphatique manuel drapeaux jaunes droit femoral Dry needling dégénérescence discale entorse de cheville entorse du genou essai controle randomise etirements EVA evidence based practice Examen du sujet exercices thérapeutiques fasciathérapie fasciite plantaire Fibromyalgie fléau cervical fuseau neuro-musculaire gainage Genou gonarthrose goniométrie GROC hallux valgus hernie discale IFMK inclinométrie incontinence urinaire IRM kappa kinesiotaping kinesitherapie ligamentoplastie Lombaire. Abord préliminaire Lombaire. Généralités Lombaire. Traitement passif Lombalgie lombo-sciatique Maitland manipulation vertébrale massage McKenzie MDT Membre inférieur. Abord préliminaire Membre inférieur. Généralités MRP Mulligan multifide nerf médian nerf radial nerf sciatique nerf tibial nerf ulnaire neuro-sciences neurodynamique nociception oedème Oldies but goldies ondes de choc ostéopathie ostéoporose palpation pelvis Physiotherapie pied piriforme Placebo plagiocéphalie podalgie podologie podomètre poignet points-gâchettes posture posturographie posturologie professions de santé proprioception psoas PSR PTG PTH quadriceps questionnaire rebouteux recommandations de pratique clinique red-flags regle de prediction clinique renforcement musculaire rythme crânio-sacré réflexothérapie rééducation posturale globale sacro-iliaques sacrum scapulalgie sciences de l'éducation scoliose semelles orthopédiques SFP SLR slump-test stabilométrie Start Back Screening Tool strain et counterstrain stretching symphyse pubienne syndrome des jambes sans repos syndrome douloureux regional complexe syndrome du canal carpien syndrome du canal tarsien talagie tapis roulant Temporo-mandibulaire. Bilan actif tendon achilléen tenségrité Test testing therapie manuelle therapie miroir Thoracique. Généralités Thoracique. Traitement passif thrust torticolis Traitement Épaule. Traitement passif épicondylalgie équilibre