ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Arthrose de genou et de hanche: thérapie manuelle, exercices thérapeutiques ou les deux ?

Rédigé par le Lundi 15 Juillet 2013



© DOC RABE Media - Fotolia.com
© DOC RABE Media - Fotolia.com
Les traitements non-pharmacologiques et conservateurs, particulièrement les exercices thérapeutiques et la thérapie manuelle sont recommandés comme traitement de choix pour les patients avec arthrose de hanche et de genou.

Contexte de l'étude

Il existe quelques preuves en faveur d'efficacité à long terme des exercices thérapeutiques, mais il semble y avoir peu de preuves en faveur d'une efficacité de la thérapie manuelle.

Les exercices thérapeutiques sont efficaces pour réduire la douleur et augmenter la fonction physique des personnes arthrosiques. Cependant, nous ne savons pas quels types d'exercices fournissent les meilleurs bénéfices, et les plus persistants dans le temps.

Pourquoi cette étude?

Les auteurs de cette étude néozélandaise ont cherché à déterminer l'efficacité de la thérapie manuelle et/ou d'exercices thérapeutiques en complément d'une prise en charge classique (médecin généraliste) pour les personnes avec de l'arthrose de hanche ou de genou.

Méthode

206 patients (moyenne d'âge de 66 ans) ont participé à cet essai clinique et ont été répartis aléatoirement de manière imprévisible en 4 groupes: groupe physiothérapie manuelle (n=54), groupe physiothérapie multi-modale d'exercices thérapeutiques (n=51), combinaison des 2 interventions (n=50), traitement classique chez le médecin généraliste (n=51).

Critères d'exclusion: arthrite rhumatoïde, PTH ou PTG de l'articulation atteinte, chirurgie des membres inférieurs de moins 6 mois ou prévu dans les 6 mois, injection de corticostéroïdes ou d'analgésique datant de moins de 30 jours, des déficits physiques ne concernant pas la hanche et le genou et compromettant la réalisation de l'évaluation ou des traitements, des problèmes de compréhensions.

Les patients ont tous été évalués au départ, à 9 semaines, à 6 mois et à 1 an.

Le critère de jugement primaire était un changement dans [l'index WOMAC]url:http://en.wikipedia.org/wiki/WOMAC à 1 an.

Les physiothérapeutes évaluant les patients étaient en aveugle et ne participaient pas aux traitements .
Les médecins étaient eux en aveugle pour les traitements qu'ils prodiguaient.
Les statisticiens analysant les données étaient en aveugles de l'assignation aux groupes.

Les comparaisons principales concernaient la thérapie manuelle VS pas de thérapie manuelle et exercices thérapeutiques VS pas d'exercices.
Le calcul du nombre de participants a été fait de tel sorte qu'il se prémunit de sujets perdus de vue (biais d'attrition).

L'essai a été enregistré au préalable auprès d'un registre ce qui permet de garantir que les paramètres de l'essai n'ont pas été modifiés à posteriori pour "arranger" les résultats.

Résultats

L'analyse en intention de traiter (tous les patients ont reçu le traitement qu'ils étaient censés recevoir) montre une réduction du score du WOMAC en faveur de la thérapie manuelle, des exercices thérapeutiques, et de la combinaison des 2 (plus prise en charge classique) en comparaison à la prise en charge classique seule.

Seul le groupe thérapie manuelle offre cependant une différence significative par rapport à la prise en charge classique pour le score de WOMAC.

Les exercices offrent des bénéfices significatifs mais sur des critères de jugements secondaires (tests de performances physiques), ce qui ne permet pas de conclure catégoriquement dessus.

Pour les participants n'ayant pas eu de chirurgie de prothèse de hanche ou de genou durant l'essai clinique, la thérapie manuelle, les exercices thérapeutiques ainsi que la combinaison des 2 étaient tous trois supérieurs à la prise en charge classique (critères de jugement secondaires).

Conclusion

Les auteurs ont montré que la thérapie manuelle offrait des bénéfices significatifs, cliniquement importants, et maintenus dans le temps pour les patients souffrant d'arthrose de hanche ou de genou.

Les exercices thérapeutiques offrent des bénéfices de mêmes genres mais sur des tests de performance physique (critères de jugement secondaires).

L'utilisation combinée de thérapie manuelle et des exercices n'offrent pas de plus value et semble même montrer une interaction antagoniste. Cela signifie que leurs effets tendent à s'annuler lorsqu'ils sont prodigués en même temps. Les auteurs expliquent cela par le fait qu'effectuer les 2 interventions en même temps fait baisser l'efficacité des 2 interventions par manque de temps à consacrer à chacune. Il manque des données sur ce point dans cet essai.

Commentaire ActuKiné:
Cet essai clinique est, au niveau méthodologique, plutôt robuste (avec un ou 2 bémols). Il pourrait être utilisé pour servir d'argumentaire auprès des médecins.
La physiothérapie pour le traitement des conséquences de l'arthrose (de genou en particulier) commence à être bien fourni en terme de preuves. Par exemple, lorsque l'on tape "osteoarthritis AND knee" dans PEDro on obtient 663 résultats (essais cliniques, revues systématiques ou recommandations).
Les techniques manuelles et exercices utilisés dans cet essai sont relativement "basiques" pour des gens formés en thérapie manuelle orthopédique. On retrouve des techniques de mobilisations, manipulations, d'étirements, mobilisations; des exercices aérobies, du renforcement musculaire, des exercices de contrôle moteur, couplés à des programmes à domicile (pour ne citer que cela).


[résumé Pubmed de l'article disponible en ligne]url:http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23313532

Référence
Abbott JH, Robertson MC, Chapple C, Pinto D, Wright AA, Leon de la Barra S, Baxter GD, Theis JC, Campbell AJ; MOA Trial team. Manual therapy, exercise therapy, or both, in addition to usual care, for osteoarthritis of the hip or knee: a randomized controlled trial. 1: clinical effectiveness. Osteoarthritis Cartilage. 2013 Apr;21(4):525-34



Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2275 fois


1.Posté par L'APA le 15/07/2013 20:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peut-on voir dans cet article une collaboration entre MK et enseignants APA??

2.Posté par Nicolas Savouroux le 15/07/2013 21:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour l'APA, je n'ai pas compris votre question, pouvez vous être plus explicite?

3.Posté par Sim le 16/07/2013 18:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Sait-on quelle est la technique de thérapie manuelle utilisé?

Merci

4.Posté par Nicolas Savouroux le 17/07/2013 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Sim, il y a pas mal de techniques qui ont été utilisées. Il y avait des interventions qui ont été faites de façon systématique et d'autres qui étaient "facultatives".
Faire la liste serait un peu fastidieux mais il s'agit grosso modo de distraction, mobilisation antéro-postérieur ou postéro-antérieur, des mobilisations simples, des manipulations, des techniques sur les tissus mou, des étirements etc...
Vous pouvez essayer de demander l'article aux auteurs, ils sont en général ok pour envoyer leur papier.

5.Posté par Sim le 17/07/2013 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ok merci, je vais suivre votre conseil.

6.Posté par Julien75 le 25/07/2013 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A noter qu’il existe également des solutions chirurgicales contre l’arthrose.
http://www.entrepatients.net/fr/sante/dossiers/796850-arthrose-chirurgie-de-l%E2%80%99arthrose

7.Posté par JLN le 26/07/2013 00:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour le scoop, Julien... A essayer avant le traitement médical et la physiothérapie ?

8.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 26/07/2013 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu es injuste JLN : Julien fait juste de la pub pour son site de patients.

Sur la forme, je le trouve pas mal présenté.

Sur le fond, j'ai l'impression qu'il s'agit d'une traduction. Je me trompe ? :

"-.... La récupération et l’adaptation

Mise à part les compétences du chirurgien et les affections sous-jacentes, le succès de l’opération repose sur l’attention et les soins reçus après l’intervention.

La rééducation nécessite environ six semaines afin de reconstruire les muscles adjacents et renforcer les ligaments. Cette période de récupération et de rééducation est très éprouvante pour les patients. Cependant, beaucoup de patients affirment que la douleur est moins forte après cette intervention et leur permet de retrouver leur mobilité. Les patients doivent s’habituer à leur prothèse...."


"...Les chirurgiens ont exploré une multitude de techniques pour assurer une « invasion minime » en ce qui concerne la chirurgie du genou et de la hanche. Ces techniques incluraient l’usage d’instruments permettant de réduire les incisions. Le but de ces recherches serait de réduire la durée de récupération ainsi que la douleur post opératoire. Cependant, l’arthroplastie assurant une invasion minime est toujours en cours de test...."

9.Posté par JLN le 26/07/2013 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ouais... mais c'est très vilain de faire de la pub sans demander l'autorisation.

Les auteurs citent cette source

Ça vient peut-être de

Recovery and Rehabilitation. Aside from the surgeon's skill and the patient's underlying condition, the success rate depends on the kind and degree of activity the joint receives following replacement surgery. Physical therapy takes about 6 weeks to rebuild adjoining muscle and strengthen surrounding ligaments. Patients typically experience considerable pain during this time. While many patients find that joint replacement eventually provides pain relief and restores some mobility, they need time to adjust to the artificial joint.

Source: Osteoarthritis | University of Maryland Medical Center http://umm.edu/health/medical/reports/articles/osteoarthritis#ixzz2a9AEXMix
University of Maryland Medical Center


Minimally Invasive Arthroplasty. Surgeons are exploring a variety of new techniques for a “minimally invasive” approach to knee and hip arthroplasty. They include using a shorter incision, and new types of smaller specialized instruments. The goal is to give the patient a shorter recovery time and less postoperative pain. However, minimally invasive arthroplasty is still in its early stages.

Source: Osteoarthritis | University of Maryland Medical Center http://umm.edu/health/medical/reports/articles/osteoarthritis#ixzz2a9AUmxqN
University of Maryland Medical Center

En français, "invasion minime", ça se dit "chirurgie mini-invasive"...

10.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 26/07/2013 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trop fort le JLN !
Tu vois que c'est pas si mal Google Trad !
Mais ça se trouve, Julien est pigiste au Wall Street Journal, va savoir.

11.Posté par Nicolas S le 26/07/2013 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On lui fait pas à JLN...

12.Posté par JLN le 26/07/2013 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moque toi... Master 2 de trichotétratomie (pour être poli...). Et toi ?

13.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 26/07/2013 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trikotéraquoi ?

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base







accès direct acide hyaluronique acromio-claviculaire acte individuel acupuncture AINS anti-inflammatoires antétorsion fémorale assurance maladie biostatistiques calcanéus camptocormie canal carpien canal lombaire étroit capsulite retractile Cervical. Abord préliminaire Cervical. Bilan actif Cervical. Bilan passif Cervical. Généralités Cervical. Neurodynamique Cervical. Traitement actif Cervical. Traitement passif chicago technique chiropractique chirurgie coiffe des rotateurs conflit sous-acromial contrôle moteur contrôle postural course à pied coxalgie coxarthrose coxo-fémorale Diagnostic différence de longueur des membres inférieurs disque inter-vertébral douleur chronique drainage lymphatique manuel drapeaux jaunes droit femoral Dry needling dégénérescence discale entorse de cheville entorse du genou essai controle randomise etirements EVA evidence based practice Examen du sujet exercices thérapeutiques fasciathérapie fasciite plantaire Fibromyalgie fléau cervical fuseau neuro-musculaire gainage Genou gonarthrose goniométrie GROC hallux valgus hernie discale IFMK inclinométrie incontinence urinaire IRM kappa kinesiotaping kinesitherapie ligamentoplastie Lombaire. Abord préliminaire Lombaire. Généralités Lombaire. Traitement passif Lombalgie lombo-sciatique Maitland manipulation vertébrale massage McKenzie MDT Membre inférieur. Abord préliminaire Membre inférieur. Généralités MRP Mulligan multifide nerf médian nerf radial nerf sciatique nerf tibial nerf ulnaire neuro-sciences neurodynamique nociception oedème Oldies but goldies ondes de choc ostéopathie ostéoporose palpation pelvis Physiotherapie pied piriforme Placebo plagiocéphalie podalgie podologie podomètre poignet points-gâchettes posture posturographie posturologie professions de santé proprioception psoas PSR PTG PTH quadriceps questionnaire rebouteux recommandations de pratique clinique red-flags regle de prediction clinique renforcement musculaire rythme crânio-sacré réflexothérapie rééducation posturale globale sacro-iliaques sacrum scapulalgie sciences de l'éducation scoliose semelles orthopédiques SFP SLR slump-test stabilométrie Start Back Screening Tool strain et counterstrain stretching symphyse pubienne syndrome des jambes sans repos syndrome douloureux regional complexe syndrome du canal carpien syndrome du canal tarsien talagie tapis roulant Temporo-mandibulaire. Bilan actif tendon achilléen tenségrité Test testing therapie manuelle therapie miroir Thoracique. Généralités Thoracique. Traitement passif thrust torticolis Traitement Épaule. Traitement passif épicondylalgie équilibre