ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Épaule

Bilan de l’épaule : Impact des postures rachidiennes anormales sur la présence de rupture de coiffe

Rédigé par le Jeudi 26 Mars 2015



Les auteurs ont émis l'hypothèse que la prévalence de la coiffe des rotateurs serait plus élevée chez les personnes ayant une mauvaise posture, indépendamment de la présence ou non de symptômes douloureux.

Méthodes :

L'étude comprenait initialement 525 habitants d'un village de montagne ayant participé à un bilan de santé annuel. Les participants ont rempli un questionnaire concernant leur état général et des examens physiques ont été réalisés pour évaluer la fonction de l'épaule, ainsi qu’une échographie pour déterminer la présence ou non d’une rupture de coiffe.

Les participants ont été classés en fonction de la présence ou non de rupture.

La posture a été classé par deux observateurs en quatre types selon la classification de Kendall, comme suit : un alignement idéal, une posture cypho-lordotique, une posture en dos plat, une posture en station postérieure translation antérieure du bassin (sway back posture).

Des analyses univariées ont été effectuées pour comparer les différences dans les caractéristiques de base entre les groupes, une analyse multivariée a été réalisée pour identifier les facteurs associés à la coiffe des rotateurs.

Résultats :

L'analyse finale a été effectuée pour 379 participants (135 hommes, 244 femmes) de 62,0 ans de moyenne d’âge (étendue entre 31 et 94 ans) présentant la même classification de la posture par les deux observateurs.

Parmi ceux-ci, 93 (24,5%) présentaient une rupture de la coiffe des rotateurs dans une épaule et 45 (11,9%) dans les deux.

La prévalence des ruptures de coiffe était de 2,9% avec un alignement idéal, de 65,8% avec une posture cypho-lordotique, 54,3% avec un dos plat, 48,9% avec une sway back posture.

L’analyse de régression logistique a identifié l’augmentation de l'âge, une posture anormale, et la présence de douleur dans le passé comme facteurs associés à la rupture de la coiffe des rotateurs.

Conclusion :

Une anomalie posturale rachidienne représente un facteur prédictif indépendant des ruptures de la coiffe des rotateurs symptomatiques comme asymptomatiques.

Références bibliographiques :

Yamamoto A, Takagishi K, Kobayashi T, Shitara H, Ichinose T, Takasawa E, Shimoyama D, Osawa T. The impact of faulty posture on rotator cuff tears with and without symptoms. J Shoulder Elbow Surg. 2015 Mar;24(3):446-52. doi: 10.1016/j.jse.2014.07.012.

Résumé de l’article disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1494 fois


1.Posté par Bernard DELALANDE le 27/03/2015 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
somasimple
Le full text est [là] ******
On peut tout au si bien conclure que les problèmes de coiffe de rotateurs sont responsables de la "mauvaise" posture.

****** Lien supprimé : diffusion d'un article payant sur une plateforme publique - JLN

2.Posté par Seb BUCHAILLOT' le 27/03/2015 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On peut juste conclure qu'il y a une relation entre les deux... on choisira de croire à une relation de cause à effet dans un sens ou l'autre en fonction de la chapelle à laquele on appartient...manque plus qu'une étude prospective qui analyse la survenue de rupture symptomatique ou non en fonction de la classification de Kendall...

3.Posté par Seb BUCHAILLOT' le 27/03/2015 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On se demande ce qu'attendent les Mezieristes et autres reconstructeurs pour s'engager dans la brèche.... ;-)

4.Posté par Jean-Luc NEPHTALI le 28/03/2015 18:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Bernard Delalande,

Puisque vous avez accès à l'article vous avez dû noter que le modèle de régression logistique est établi à partir de variables dites "explicatives" (postures, score SST, angle d'élévation antérieure, force en rotation externe, douleurs passée et présente) pour expliquer la variable "rupture de coiffe".
Il ressort de ce modèle (prédictif) que parmi ces variables, la posture, et dans une moindre mesure, la douleur passée, sont prédictives de la rupture de coiffe.

Si vous avez envie de montrer que c'est la rupture de coiffe qui engendre une posture dégradée, libre à vous de construire votre propre modèle et de le publier. Ce sera plus convainquant et ça présentera plus d'intérêt qu'un commentaire en une ligne.
A moins de vouloir réinventer la statistique mathématique (ce qui, je n'en doute pas est à la portée d'un esprit brillant comme le vôtre, mais pas pour tout de suite...), vous ne pouvez pas conclure autre chose à partir du modèle qui est proposé ici.

Par ailleurs, il semble qu'il ne soit pas permis par la loi de diffuser sur une plateforme publique un article qui n'est pas libre de droits. Dans le doute, je préfère supprimer de votre commentaire le lien vers l'article, dans l'attente d'éléments autorisant cette publication.
Ne me remerciez pas, j'aurais eu aussi la possibilité d'aiguiller le lecteur vers une partie peu confraternelle de votre site...

5.Posté par SAFIN JL le 02/04/2015 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sur le sujet, il y a un travail intéressant de Ouaknine sur les conséquences posturales rachidiennes cervicales et dynamiques scapulaires chez les personnes (et professionnels du chant) présentant un forçage vocal.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



DisKiné