ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
International

Canada : L'ostéopathie recalée à l'Université de Laval

Rédigé par le Mercredi 5 Octobre 2011



Canada : L'ostéopathie recalée à l'Université de Laval
Le quotidien "Le soleil" annonce sur son site web le 3/10/2011 : 'L'Université de Laval ferme la porte à l'ostéopathie". A l'heure où les représentants professionnels de la Kinésithérapie ne parle que d'Université et d'Ostéopathie comme un avenir pour la profession, il serait pertinent de comprendre ce qu'il se passe chez nos cousins.

D'autant que le diplôme de Physiothérapeute canadien est reconnu au niveau international et qu'il n'y a pas d'équivalence directe de notre DE de Kinésithérapeute français.

L'ostéopathie a sa place dans son champ d'exercice mais ce n'est pas un fourre-tout comme cela est en train de le devenir en France avec 85% des formations mondiales chez nous dont la plupart non reconnues comme équivalent à l'étranger.

Le refus de l'Université de Laval au Canada s'articule autour de 2 axes de fond et de forme : " «1. La crédibilité/légitimité scientifique ou professionnelle de la discipline» et «2. Les implications organisationnelles de l'implantation d'un tel programme dans la faculté.» "

Alors que la spécialisation de Thérapie Manuelle est reconnue pour les kinésithérapeutes/physiothérapeutes dans de nombreux pays, peut être serait-il temps pour nous de nous tourner vers l'avenir et intégrer ce qui a été construit et développé pour notre profession. Le raisonnement clinique s'appuyant sur une expertise du mouvement, du contrôle moteur, de la douleur devrait nous permettre de devenir des acteurs majeurs dans le champ de la Santé Publique comme le sont la plupart de nos collègues spécialisés dans le monde. Dépassons le modèle caricatural "c'est déplacé et je remets en place" ! Devenons les experts reconnus d'analyse du mouvement.

Le Forum Inter-associations des 14-15 Octobre 2011 à Paris va expliquer cela avec des intervenants spécialisés du domaine. Plus de 200 kinésithérapeutes sont déjà inscrits à ce forum. Aux kinésithérapeutes de saisir cette opportunité et d'avancer.

Rendez-vous les 14-15 Octobre 2011 à Paris
Inscriptions sur : www.congrestmo.fr

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 4267 fois

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

32.Posté par thomas le 19/01/2012 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je l'ai lu il ya quelques temps maintenant, il me sembalit que c'était une méta-analyse et non une revue systèmatique
et certes il y a des limites, mais quid des autres techniques de chest physiotherapy, dont celles utilisées par nos confères francophones ?

31.Posté par S R le 19/01/2012 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attention a cette revue systématique, la stratégie de recherche n'a pas l'air exhaustive (uniquement une recherche électronique, pas d'infos sur la restriction linguistique ...), tous les résultats positifs sont basés sur des critères de jugements secondaires (et ces derniers sont nombreux, 10 !! quid de la comparaison multiple?) et des essais de petite taille, enfin aucun funnel plot n'est disponible, rendant impossible la visualisation de la potentielle surestimation des essais de petites taille ...

30.Posté par thomas le 18/01/2012 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://summaries.cochrane.org/CD006338/chest-physiotherapy-for-pneumonia-in-adults

je ramènes moi aussi mon résumé, ci-joint montrant un intérêt potentiel que je ne soupçonnais pas des manip ostéo... contrairement à d'autres techniques utilisées dans ce cadre manquant encore de preuve...

29.Posté par laurent le 18/01/2012 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je déplore malheureusement tout autant que toi ce manque d'études expérimentales. Mais pour que les ostéopathes puissent apporter la preuve de ce qu'ils avancent, il serait tellement bien qu'elle soit justement accepter a l'université. Car sans cela, la recherche stagne, les ostéopathes n'étant pas pour la plupart, suffisamment bien formé à la recherche, du moins en France.

Pour que l'ostéopathie puisse prouver ce qu'elle dit, il faudrait justement qu'elle soit accepter à l'université, pour qu'elle aie les moyens de se payer des études ambitieuses, de plus grandes envergures. Ce n'est pas le cas, et c'est dommage.

C'est le serpent qui se mord la queue.
Je suis d'autant plus révolté par ce manque de crédibilité qu'avant d'être ostéopathe, j'ai eu une formation bien scientifique, on ne peut plus cartésienne.

En ostéopathie, il faut être trés prudent sur ce que l'on dit, et toujours émettre des hypothèses au lieu de certitudes. Mais force est de constater que par moment, certains résultats de traitement dépasse toute mes espérances.
Placebo me dirait vous? peut-etre bien, mais a lui seul, je ne le crois pas capable de soulager sensiblement une personne ayant des névralgies trigéminales a frigore par exemple.

Mais quelque part tu n'as pas tort de dire que c'est déprimant, pour que cela change, l'ostéopathie n'aurait jamais du être recalée à Laval. Dommage.




28.Posté par JVC le 18/01/2012 16:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais cela ne te fait pas réfléchir? Que ce soit si subjectif. Ne penses-tu que le fait que tu aies simplement tes mains sur le crâne du patient puisse tout autant expliquer les résultats que ce que tu penses réaliser (corriger une dysfonction)?

Si 2 ostéos ne trouvent pas le même diagnostic comment veux-tu qu'un jour vous puissiez publier qq chose??

Je ne doute pas de ton implication dans ton traitement, de tes qualités de thérapeute et du fait que toutes ces théories sont séduisantes mais cela ne les rend pas vraies pour autant. Et si tu vois toutes les disciplines médicales, l'ostéo doit être la seule à encore faire référence à des théories de près de 100 ans. sans qu'il y ait eu de suite à ces travaux. C'est déroutant.



27.Posté par laurent le 18/01/2012 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout à fait d'accord avec toi sur ce que tu viens de dire, le ressenti des dysfonctions est tellement fine et précise que deux ostéopathes problement ne trouveraient pas le même diagnostic. Mais peu importe, car en plus de la palpation, c'est la plainte du patient, et notre connaissance de l'anatomie qui va nous aiguiller vers telle ou telle dysfonction.

Citons un exemple concret : une patiente se plaint de remontée acides, si on exclut toute pathologie médicale par un examen clinique réfléchi et éventuellement des examens para-cliniques, Nous pouvons deja nous orienter plus précisément vers le temporal pour voir si la suture occipito-mastoidienne, n'est pas en dysfonction (passage du nerf vague par le trou déchiré postérieur) allant innerver sur le plan parasymphatique l'estomac. Il faut alors tester le temporal, et si nous ne trouvons pas de réel blocage selon notre ressenti (effectivement), nous allons chercher une autre cause. Si nous en trouvons une, nous la traitons.
SI l'ensemble du traitement ne donne aucune amélioration, c'est que notre sensation a du être erronée, inefficace. Il faut alors la remettre en question.
Au fil de l'experience, la sensation devient de moins en moins subjective, meme si elle le reste quand meme.

26.Posté par JVC le 18/01/2012 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Le probleme c'est qu'une base de résumé peut tout aussi bien exister qu'on soit d'un bord ou de l'autre. Chacun publierait ici même sa base de résumé respective, et on ne ferait que faire du sur place. "

D'où l'intérêt des revues systématiques de la littérature qui tiennent compte de l'ensemble des infos sur un sujet donné.

25.Posté par JVC le 18/01/2012 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Laurent,

Ne pense tu pas qu'un début serait déjà que tu proposes à qq collègues ostéopathes d'étudier la reproductibilité de ton "ressenti"? Voir si effectivement, plusieurs ostéopathes "en aveugle" font un même diagnostic (j'imagine que vous mettez en évidence des "dysfonctions").

J'ai vu cet après-midi un reportage sur une jeune femme qui parlait aux esprits. Elle en était persuadée. Est-ce que croire à quelque chose en fait une réalité?

Le problème est que l'ostéopathie reste dans des notions de concepts et de croyances.

Pour avoir été dans des jurys de mémoire en ostéopathie, les bases scientifiques de bcp de ces théories, pour ne pas dire toutes, sont extrèmement faibles. Korr, Still,... méthodologie peu claire, outils de mesures non-valides,... Et dire que toute l'ostéopathie se base la dessus...


24.Posté par Stephan ROSTAGNO le 18/01/2012 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Aucune à ce jour n'a permis de dire qu'il existait, mais aucune n'a montré qu'il n'existait pas. 1 partout balle au centre"
C'est un non sens dû a une méconnaissance des principes de la science.
L'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence en effet, et grâce a cette phrase, tous les concepts pseudo-factuels peuvent s'en sortir et botter en touche. En effet une expérience négative ne permet pas d'affirmer qu'une hypothèse est rejetée, par contre un grand nombre d'expériences négatives augmentent la vraisemblance que l'hypothèse soit fausse.
C'est l'intérêt des revues systématiques avec méta-analyses.
OR, aucune méta-analyse ne confirme les hypothèses fondamentales a l'origine de l'ostéopathie.
Dans l'intérêt des patients sortons donc des dogmes instaurés par certains êtres humains pour enfin avancer et faire évoluer nos connaissances et agrémenter notre expérience clinique au gré de la science.

23.Posté par laurent le 18/01/2012 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu as raison Jean Louis, le débat est stérile. Le probleme c'est qu'une base de résumé peut tout aussi bien exister qu'on soit d'un bord ou de l'autre. Chacun publierait ici même sa base de résumé respective, et on ne ferait que faire du sur place.

Oui en effet, aujourd'hui, je n'ai pas grand chose d'utile à faire, c'est mon aprés midi libre, alors je passe du temps sur internet. Comme beaucoup de gens :))

Au plaisir.

22.Posté par laurent le 18/01/2012 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si je m'amusais à te publier des copié/collé d'études montrant exactement l'inverse, c'est à dire révélant la potientelle existence du MRP, on se renverait la balle et ca ne ferait pas avancer le débat.

Je ne sais pas si le MRP est bel est bien comme le dit Sutherland, la conséquence de la motilité des cellules de la névroglie, ce que je sais, c'est que quand je mets mes mains sur un crâne, je sens un mouvement de 8 à 12 battements/minutes, de flexion/extension des os impairs, et de rotation interne/externe des os pairs. Je ne sais pas à quoi cela est du, et aucun scientifique n'a encore la réponse à cette question.

Mais à tu déjà senti le ce mouvement ? As tu deja senti ce qu'on appelle le M.R.P, si tu es ostéopathe, tu dois savoir de quoi je parle, normalement.

21.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 18/01/2012 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désolé d'intervenir dans vos débats, mais vous voyez bien que tout ceci mène à rien : chacun se jette des anathèmes sans fin....
Vu la longueur de vos textes, je suppose que vous avez du temps à passer sur vos ordinateurs ; si vous profitiez de ce temps pour traduire des résumés PEDro afin de porter à tous une connaissance non biaisée par vos croyances ?
Une battle de résumés, çà aurait de la gueule, non ?

20.Posté par M le 18/01/2012 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Amuses-toi avec des références de base électronique et non de site web:


5.Inter- and intraexaminer reliability in palpation of the "primary respiratory mechanism" within the "cranial concept".Sommerfeld P, Kaider A, Klein P.Man Ther. 2004 Feb;9(1):22-9.PMID: 14723858 [PubMed - indexed for MEDLINE]
Related citations

6.Intraexaminer and interexaminer reliability for palpation of the cranial rhythmic impulse at the head and sacrum.Moran RW, Gibbons P.J Manipulative Physiol Ther. 2001 Mar-Apr;24(3):183-90.
PMID: 11313614 [PubMed - indexed for MEDLINE]
Related citations

INTEREXAMINER RELIABILITY
AND CRANIAL OSTEOPATHY
Steve E. Hartman and James M. Norton
We assess the mechanism purported to underlie the health treatment regime labeled "cranial osteopathy" or
"craniosacral therapy." We then summarize all published reports on interexaminer reliability associated with this
modality, reanalyze some previously published data, and critique Upiedger'si often-cited study. Our own and previously
published findings suggest that the proposed mechanism for cranial osteopathy is invalid and that interexaminer
(and, therefore, diagnostic) reliability is approximately zero. Since no properly randomized, blinded,
and placebo-controlled outcome studies have been published, we conclude that cranial osteopathy should be removed
from curricula of colleges of osteopathic medicine and from osteopathic licensing examinations.

19.Posté par laurent le 18/01/2012 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme je le disais tout a l'heure, la JAOA est une association américaine ayant complétement perdu la fibre ostéopathique, elle ressemble plus à une association de médecine allopathique, et de ce fait, n'indexe que peu voire pas du tout d'articles scientifiques sur l'ostéopathie crânienne ou viscérale. Ce qui n'est pas le cas des Russes par exemple, qui eux, ont su préserver l'ostéopathie.

La fameuse phrase "keep it pure" de Still ne résonne plus dans les oreilles des américains. Pourtant il les avait prévenu.

18.Posté par laurent le 18/01/2012 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attention, je n'ai jamais dit que le MRP était une réalité telle que les ostéos la présentent, cependant, je vous mets au défit de trouver une étude prouvant qu'il n'existe pas. Aucune à ce jour n'a permis de dire qu'il existait, mais aucune n'a montré qu'il n'existait pas. 1 partout balle au centre.

Et pourtant, on perçoit bien une flexion/extension des os du cranes de la voute, et un mouvement de flexion/extension au niveau du sacrum. (cf notion de core link).

17.Posté par laurent le 18/01/2012 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Déjà, je te conseille d'aller lire les quelques références que je viens de te donner, et d'en établir la pertinence, si tu en as envie. Tu n'en auras pas assez d'une année pour tout ingurgiter. De plus, le ph.d est ouvert aux étudiants titulaires du master of osteopathy délivré en Belgique (cf Université de Bruxelles), Suisse (cf, Université de Lausanne), et aussi à ceux qui ont fait leur études en Angleterre, par exemple. Les Ph.D en Europe sont encore peu nombreux, c'est vrai, mais aprés tout, peu importe que les études sont faites en Europe ou ailleurs, ce qui importe, c'est qu'elles soient faites dans le respect du concept Ostéopathique, et qu'elles apportent une pierre à l'édifice par une étude rigoureuse sur le plan protocolaire scientifique.

16.Posté par M le 18/01/2012 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On aimerait croire au MRP et tout ca,,,,,,,sauf que la réalité est la suivante:

Faites vos devoirs de chimie organique et de biologie moléculaire et expliquer par un modèle de transport transmembraniare ou métabolique la présence du MRP .....Je vous rappel que la technologie permet d'identifié les acides aminés et leur séquences afin d'expliquer des cascades moléculaires pour le fonctionnement du coprs........le MRP est basé simplement sur rien de moléculaire......malheureusement. Mais en effet il y a une vie permemanente dans l'organisme puisqu'il y de l'activité chimique en tout temps.......si cela est le MRP alors ainsi soit-il si cela vous fait plaisir. Donc c'est de la chimie organique et avec nos main, on ne pas pas jouer sur cette chimie d'une manière .......Faites vos devoirs de chimie.......d'histologie et de biologie moléculaire....(Je sais que Still disait anatomie anatomie , mais c'est dans en 1897....avant l'arrivé des sciences plus développé.......et still n'est pas un bonhomme ésotérique comme venter par les ostéo....c'était un major dans la cavalerie de la guerre de sécession ! donc rien d'ésotérique)

15.Posté par laurent le 18/01/2012 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"et au nom des vrais D.O. américain (doctor of osteopathic medecine) qui ont une formation équivalent aux MD....merci..... ".

Il n'y a quasiment aucun rapport entre la méthode d'approche d'un médecin et celle d'un ostéopathe. Ils ne recherchent pas la même chose, n'ont pas le même type de diagnostic, et n'ont pas du tout, mais alors pas du tout le même type de palpation. Un médecin a beau avoir fait 15 ans d'études, la pratique de la chirurgie ou de la prescription médicale ne pourra jamais lui donner la légitimité d'être un bon ostéopathe, tant l'approche diffère radicalement. Sois les kinés sont ignorants en matière d'ostéopathie, soit il font semblant d'ignorer. Mais on ne peut pas leur en vouloir pour cela.

14.Posté par M le 18/01/2012 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors cite les études que l'on puisse aller les chercher sur les bases de donnée!

De plus que fais-tu du journal JAOA ???? Pourtant il y a des recherches sur les OMT tout les mois qui sortent de cette revue indexée sur MEDLINE......

Connais-tu vraiment des D.O. (non-US) qui ont des PhD afin de faire de la recherche ?

13.Posté par laurent le 18/01/2012 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il te suffit d'aller du le site de l'académie d'ostéopathie. Sont référencés sur ce site un certains nombres d'études intéressantes, menées par des ostéopathes (certes), mais formés à la recherche. Les ostéopathes russes, médecins mais fidèles au concept ostéopathique (pas comme les américains), ont également fait de trés belles choses (cf site Université de médecine de Saint Petersbourg). En France, peu d'études sont faites car un monopole médical trés puissant existe, ne permettant pas l'évolution scientifique de l'Ostéopathie. En effet, auelles seraient la tête des médecins ayant crié au charlatanisme s'ils apprenaient que le Mouvement Respiratoire Primaire existe bel et bien? Que la motilité des viscères n'est pas une théorie fumeuse mais existe bel et bien? Que les traitements ostéopathiques des nourrissons est plus que jamais justifiée dans certains cas? (cf travaux de Roseline Lalauze Paul).
Je ne saurais rappeler de plus anciennes études faites aux états unis (à l'époque ou le concept de l'osteopathie était respecté), du Pr Upledger sur la mobilité des membranes de tension réciproque, du Pr Irvin Koor sur les bases physiologiques de la dysfonction ostéopathique, et encore plus anciennement, celle du Dr Sutterland sur la mobilité des os du crâne. Voila de quoi vous plonger de longues nuits blanches de littératures scientifiques si le sujet vous interesse un tant sois peu.

1 2
Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires