ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Pied

Combien de chevilles faut-il rééduquer pour espérer éviter l’entorse de l’une d’entre-elles ?

Rédigé par le Mardi 19 Décembre 2017



Combien de chevilles faut-il rééduquer pour espérer éviter l’entorse de l’une d’entre-elles ?
Est-ce que l'utilisation de l'entraînement proprioceptif en tant qu'intervention isolée diminue l'incidence des entorses de la cheville initiales ou récurrentes dans une population sportive ?

Le Journal of Athletic Training fait une analyse [1] d’une revue systématique parue il y a 2 ans [2], que vous trouverez en accès libre dans les liens sous-jacents.

Cette revue comparait l’entraînement proprioceptif isolé a un groupe contrôle, le taux de récidives d’entorses de la cheville étant la variable principale retenue.

Sur les 345 études initiales examinées, 7 ont été incluses dans cette revue pour un total de 3726 participants.
Trois analyses portaient sur l'entraînement proprioceptif pour prévenir les entorses de la cheville sans tenir compte des antécédents (n = 3654), pour prévenir les entorses récidivantes de la cheville (n = 1542), ou pour des sujets n’ayant pas d’antécédents d'entorse de la cheville (n = 946).

Dans ce dernier groupe, le NNT* est de 17 IC95%[11, 33]. Chez les personnes ayant des antécédents d'entorses de la cheville, l'entraînement proprioceptif a démontré une réduction des entorses récidivantes de la cheville avec un NNT de 13 IC95%[7, 100]. L'entraînement proprioceptif en tant que mesure préventive sans antécédents d’entorse a  aussi démontré des résultats significatifs, avec un NNT de 33 IC95%[16, 1000]. Étonnants intervalles de confiance, non ?

Pas de quoi grimper au mur de toute façon...

Ça veut dire qu’un kinésithérapeute instituant une rééducation proprioceptive systématique pour l’équipe dont il a la charge peut au mieux espérer qu’un membre de l’équipe échappe à l’entorse... Vaut mieux que cela soit le buteur favori plutôt que le responsable du repassage des maillots.

Quelle posologie ? Quelle rééducation ? Pour un effet sur quelle durée ?

Dans l’étude [2], vous aurez un tableau récapitulant tout ça. En gros de un mois de prise en charge à toute une saison, d’une séance par semaine à une séance quotidienne, pour globalement un suivi sur la saison sportive. La rééducation, c’est bien toujours faire la cigogne sur des structures instables. Reste à comparer le NNT de ce type de rééducation basée sur l’instabilité à celui d’une rééducation basée sur le renforcement des muscles proximaux et non de la cheville...

* NNT = number-needed-to-treat. Nombre nécessaire de patients à traiter pour obtenir un résultat significatif (ici l'absence d'entorse de cheville dans un temps donné) chez un patient traité, comparativement, dans le cas présent, à ne rien faire.

Références bibliographiques :

[1] Rivera MJ et al. Proprioceptive Training for the Prevention of Ankle Sprains: An Evidence-Based Review. Journal of Athletic Training 2017;52(11)

Accès à l'analyse

[2] Schiftan GS, Ross LA, Hahne AJ. The effectiveness of proprioceptive training in preventing ankle sprains in sporting populations: a systematic review and meta-analysis. J Sci Med Sport. 2015;18(3):238–244.

Accès à l’article

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2395 fois


1.Posté par Marc Lecointe le 20/12/2017 07:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est pas très étonnant:
"Ashton-Miller and coworkers suggested that an ankle sprain injury occured in 40 milliseconds (ms), as the vertical ground reaction force peaked at about 40 ms when landing from a jump."

"in sudden inversion tests with healthy subjects in an initial standing position, the peroneal muscle reaction time was reported to be 57–58 ms, 57–60 ms, 58 ms, 65–69 ms, 67–69 ms and 69 ms. For patients with ankle instability, the peroneal reaction time is longer – it was reported to be 82–84 ms and 85 ms. In a sudden inversion in a dynamic walking trial, the reaction time is also longer, as reported to be about 74 ms."

"it is postulated that the human reflex response is not fast enough to accommodate the sudden explosive motion in a sprain injury."

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2724472/

2.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 20/12/2017 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'est pas dit que c'est sans intérêt, simplement, ça ne va pas les guérir de la mort.
Après, les notions que tu avances sont désormais bien connues, mais ne résolvent pas le problème de "quoi faire ?".
L'endurance des fessiers est la piste la mieux établie.
Empêche t'elle le gap d'une absence d'anticipation motrice, comme dans cette belle étude in vivo où un athlète se fait une vraie entorse de cheville alors qu'il est bardé de capteurs, et dont je ne retrouve pas la référence, damned...

3.Posté par Marc Lecointe le 20/12/2017 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que penser alors des techniques de protection par contraction anticipatrice, ou de co-contraction?
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0021929016311563

Par contre je ne comprends pas trop ta référence à l'endurance des fessiers: "This review provides limited evidence that hip muscle performance variables are related to leg, ankle and foot injuries. Emerging evidence indicates this might be a result of the injury rather than a contributor to the injury."
http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/00913847.2017.1280370

4.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 20/12/2017 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca me semblait clairement établi par nombre d'études : la fatigue conduit à une absence de contrôle du pied (et du genou) par les fessiers, notamment chez les femmes sportives dont la laxité constitutionnelle demande plus de co-contractions de contrôle des articulations. Le renforcement de l'endurance des fessiers est un point primordial de la rééducation des entorses de cheville comme du syndrome fémoro-patellaire.

5.Posté par Nicolas S le 21/12/2017 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'avais en tête une autre étude que je ne retrouve pas non plus, mais j'ai celle là sinon:

http://www.jbiomech.com/article/S0021-9290(12)00561-1/pdf

6.Posté par Corentin GLON le 21/12/2017 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Étonnants intervalles de confiance, non ?

C'est pas forcément bizzarre, non. J'imagine que c'est le fait que ça ne soit pas un intervalle répartit équitablement des deux côtés de la valeur qui te surprend. Mais ça ce n'est valable que si la distribution est à peu près normale. Si ce n'est pas le cas, ils utilisent des techniques pour "normaliser" ça (on bosse sur le logarithme plutôt que sur la valeur, et on remet à l'exponentielle après par exemple) puis re-corriger, et ça donne des intervalles "décalés" comme ça.

7.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 21/12/2017 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Corentin ! Je vais me coucher moins bête ce soir :))

8.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 21/12/2017 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Nico : Exact ! elle est en accès libre en plus ! Merci Père Nicoël !

9.Posté par Kiné Vexé le 12/01/2018 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ben où est passé le dernier post de Jean-Louis Estrade ?
Et les commentaires qui allaient avec ?

10.Posté par kiné déçu le 13/01/2018 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
idem

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire



Les FakeMeds, armes de diversion massive


Derniers commentaires