ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Des preuves scientifiques montrent (malheureusement) que le travail c’est la santé : WTF !

Rédigé par le Dimanche 18 Juin 2017

Alors qu’il fait (à nouveau) trop chaud pour travailler dans le sud de la France, un coup de Mistral (suivi de près par un bon coup de soleil) vient de déposer sur la table où repose mon anisette, juste à côté de mon hamac, une saleté d’étude…



© MH - Fotolia.com
© MH - Fotolia.com
110 patients cervicalgiques (fléau cervical) et en arrêt de travail ont participé à cette affreuse étude macroniste*. Ils ont complété une batterie de mesures (des questionnaires d’auto-évaluation de la sévérité de leur douleur, de leur état dépressif, du niveau de stress post traumatique, du catastrophisme à la douleur et du niveau d’incapacité fonctionnelle ainsi qu’un examen physique des amplitudes cervicales) avant et après un programme standardisé en centre de réhabilitation. Un entretien téléphonique en suivi à un an a permis d’évaluer à nouveau la sévérité de leur douleur, les améliorations perçues de leur état de santé, les traitements reçus depuis leur sortie du centre et leur statut professionnel actuel.


Après la période de 7 semaines, 42 sujets (38%) ont repris leur travail à plein temps, 31 (28%) à temps partiel et 37 (34%) sont restés en arrêt.

Les participants qui ont repris le travail après la réhabilitation ont montré des réductions de leur douleur qui se sont maintenues à un an alors que ceux qui n’ont pas repris leur travail et qui avaient également une réduction significative de leur douleur à 7 semaines n’ont pas conservé ces bénéfices à un an.

En moyenne, les participants qui n’ont pas repris le travail ont perdu 46% des bénéfices acquis pendant le programme de rééducation. 77.5% des participants qui ont repris le travail sont parvenus à maintenir les bénéfices du traitement à un an.

Les participants ayant repris le travail sont 82% à indiquer que leur état de santé s’est amélioré depuis la sortie du centre contre 51% chez ceux qui n’ont pas repris le travail.

Le rapport entre le retour au travail et le maintien des bénéfices du traitement à un an reste significatif même en contrôlant les facteurs de confusion comme la sévérité de la douleur, l’amplitude réduite des cervicales, la dépression et le catastrophisme.


Conclusion des auteurs sans appel : le traitement des cervicalgies par fléau cervical doit donner la priorité à une reprise de travail précoce !

Pffffffffffff, je retourne faire la sieste…



Références

*La fausse étude des complotistes :
Macron E, El-Khomri M. 2017. The « I FEEL GOD » study : how to explain to people that they are going to work more and more until their mort because it’s good for health. Journal of the CAC, p40.

La vraie étude :
Sullivan M, Adams H, Thibault P, Moore E, Carriere JS, Larivière C. Return to work helps maintain treatment gains in the rehabilitation of whiplash injury. Pain. 2017 May;158(5):980-987. doi: 10.1097/j.pain.0000000000000871.

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1593 fois


1.Posté par Corentin GLON le 19/06/2017 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai pas lu l'étude, mais c'est sûr que ce n'est pas parce qu'ils vont mieux qu'ils reprennent le travail plutôt que grâce au travail qu'ils vont mieux ?

2.Posté par Yannick BARDE-CABUSSON le 19/06/2017 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Corentin, a priori non car le programme de réhabilitation améliore significativement (et dans les mêmes proportions) ceux qui ne vont pas reprendre (en tout cas sur les critères de mesure étudiés)... mais le design de l'étude ne permet pas vraiment de répondre à la question que tu poses car ici, les auteurs se sont focalisés sur ce qu'amenait la reprise du travail sur les bénéfices de la période de rééduc à savoir gains maintenus ou pas.

3.Posté par Raphaël Grellet le 22/06/2017 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Yannick !

C'est intéressant, c'est la première fois que je vois ici un "contrôle" des facteurs de confusion... Je découvre ^^ mais du coup, est-ce que tu veux bien confirmer ce que dis pour être sûr : on ne peut corriger qu'en fonction des facteurs de confusion connus, non ?

Je veux dire, en tant que paramètres qui n'auraient pas de corrélation avec l'effet observé, mais dans l'absolu on est pas à l'abri d'un facteur de confusion inconnu, c'est bien ça ?

Tu vois ce que je veux dire ? ^^'

Merci d'avance pour ta réponse !

4.Posté par Yannick Barde-Cabusson le 22/06/2017 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Raphaël, merci pour ton message. Effectivement, c'est bien cela : ils ne peuvent évaluer l'impact possible que des 4 facteurs qu'ils ont mesuré au départ sur le maintien des gains au suivi. Du coup, d'autres facteurs ont pu impacter potentiellement impacter ces résultats.

5.Posté par Raphaël Grellet le 22/06/2017 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça roule, merci :-)

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base







accès direct acide hyaluronique acromio-claviculaire acte individuel acupuncture AINS anti-inflammatoires antétorsion fémorale assurance maladie biostatistiques calcanéus camptocormie canal carpien canal lombaire étroit capsulite retractile Cervical. Abord préliminaire Cervical. Bilan actif Cervical. Bilan passif Cervical. Généralités Cervical. Neurodynamique Cervical. Traitement actif Cervical. Traitement passif chicago technique chiropractique chirurgie coiffe des rotateurs conflit sous-acromial contrôle moteur contrôle postural course à pied coxalgie coxarthrose coxo-fémorale Diagnostic différence de longueur des membres inférieurs disque inter-vertébral douleur chronique drainage lymphatique manuel drapeaux jaunes droit femoral Dry needling dégénérescence discale entorse de cheville entorse du genou essai controle randomise etirements EVA evidence based practice Examen du sujet exercices thérapeutiques fasciathérapie fasciite plantaire Fibromyalgie fléau cervical fuseau neuro-musculaire gainage Genou gonarthrose goniométrie GROC hallux valgus hernie discale IFMK inclinométrie incontinence urinaire IRM kappa kinesiotaping kinesitherapie ligamentoplastie Lombaire. Abord préliminaire Lombaire. Généralités Lombaire. Traitement passif Lombalgie lombo-sciatique Maitland manipulation vertébrale massage McKenzie MDT Membre inférieur. Abord préliminaire Membre inférieur. Généralités MRP Mulligan multifide nerf médian nerf radial nerf sciatique nerf tibial nerf ulnaire neuro-sciences neurodynamique nociception oedème Oldies but goldies ondes de choc ostéopathie ostéoporose palpation pelvis Physiotherapie pied piriforme Placebo plagiocéphalie podalgie podologie podomètre poignet points-gâchettes posture posturographie posturologie professions de santé proprioception psoas PSR PTG PTH quadriceps questionnaire rebouteux recommandations de pratique clinique red-flags regle de prediction clinique renforcement musculaire rythme crânio-sacré réflexothérapie rééducation posturale globale sacro-iliaques sacrum scapulalgie sciences de l'éducation scoliose semelles orthopédiques SFP SLR slump-test stabilométrie Start Back Screening Tool strain et counterstrain stretching symphyse pubienne syndrome des jambes sans repos syndrome douloureux regional complexe syndrome du canal carpien syndrome du canal tarsien talagie tapis roulant Temporo-mandibulaire. Bilan actif tendon achilléen tenségrité Test testing therapie manuelle therapie miroir Thoracique. Généralités Thoracique. Traitement passif thrust torticolis Traitement Épaule. Traitement passif épicondylalgie équilibre