ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Organisations des soins

Docteur, qu'est-ce que je pourrais faire plus tard ?

Rédigé par le Mardi 17 Avril 2012



Docteur, qu'est-ce que je pourrais faire plus tard ?
A l'heure où la communauté française de Belgique (Master 1, 4 ans d'étude) essaye de rattraper la communauté flamande (Master 2, 5 ans d'étude) pour la création de spécialisations, le gouvernement français demande aux médecins quelles spécialisations seraient pertinentes pour les kinés en France.
Vous trouverez le courrier en pièce-jointe adressé à Monsieur Olivier Goeau-Brisonniere (Président de la Fédération des spécialités médicales). Est-ce que ce Professeur de médecine peut citer les spécialités reconnues pour les kinésithérapeutes à travers le monde ? Est-ce qu'il peut citer les articles de référence sur le sujet ? Nous aimerions savoir quels sont les critères de sélection et les arguments qui sont utilisés pour répondre à cette question et la connaissance de ce qu'est la kinésithérapie au niveau mondiale.

La Belgique a proposé : la cardiologie, la thérapie manuelle, la kinésithérapie neurologique, la rééducation abdomino-pelvienne, la kinésithérapie respiratoire et la pédiatrie (mise à jour de l'information le 17/04/2012) (cf note ActuKiné du 04/06/2010 sur ce lien )

Les principales associations de kinésithérapie à travers le monde propose des spécialisations dans de nombreux domaines et des publications démontrent l'efficacité de la prise en charge.

En France, nos syndicats sont contre les spécialisations et le débat ne semble pas ouvert. Le conseil de l'Ordre propose un Master 1 de kiné-ostéopathe.

Une opportunité politique s'ouvre, mais de combien de centimètres ?

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3883 fois

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

28.Posté par jm.O le 18/04/2012 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais parce que c est très actuel à l'heure de l'ADSL!
on remet en place sur un crack et basta! même si ça coute 5 fois le prix d'une séance de kiné et que c est pas remboursé, pas d'effort pas de fatigue!" travaillez moins pour vous faire assister ça vous rappelle pas quelqu'un.."
vous ne rencontrez pas de plus en plus de jeunes patients ou moins jeunes qui ne veulent plus faire d'efforts, qui ne veulent même pas passer au gymnase alors que c est là qu'on va pérenniser le soin!

27.Posté par LIONEL ROYER le 18/04/2012 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jean-Louis ESTRADE, je ne critique pas la manipulation vertébrale, mais l'utilisation massive de ce grade 5 ainsi que la volonté de certain thérapeute de vouloir tout remettre en place (kiné, chiro, ostéo, rebouteux.....). Bref, le discours que l'on tient à son patient est primordial essayons d'en tenir un commun le plus logique, scientifique et raisonné possible.




26.Posté par Didier LANTZ le 18/04/2012 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pierre je suis désolé mais je ne peux laisser dire que tous les syndicats sont contre les spécialités, la spécialisation ou l’expertise. Il y a au moins le syndicat dans lequel je milite, et tu le sais très bien, qui prône depuis sa création le développement des spécialités. Et ALIZE continu malgré les déconvenues de la réingénierie du DEMK. Cela pour la spécialisation dans de nombreux domaines de la kinésithérapie et non de l’ostéopathie contrairement à l’ordre, à la FFMKR et à l’Union.

Pour la courrier adressé au Président de la Fédération des Spécialités médicales, il est parfaitement logique et conforme à la lettre de cadrage des Ministres de la Santé et de l’Enseignement Supérieur par laquelle nous avons appris l’absurdité d’une première année de sélection, certes universitaire, mais de filières différentes avec seulement 3 années d’études professionnelles toujours en dehors de l’université même si cela va apporter 240 ECTS qui seront très peu monnayables pour une poursuite de cursus universitaire.
Et le destinataire du courrier ne prendra aucune décision. Il va diffuser auprès des sociétés savantes des spécialités, organiser un groupe de réflexion et fera une synthèse sur les possibilités, s’ils en trouvent(!) de permettre aux kinésithérapeutes d’avoir un niveau M2, soit 60 ECTS de plus, mais toujours aussi peu négociables, dans tel ou tel domaine de la kinésithérapie. Je dis kinésithérapie car je ne pense pas qu’ils élargissent à la rééducation, même si les kinésithérapeutes ont toute capacité à devenir la première profession intermédiaire niveau master2 qui manque comme le décrit si bien un certain rapport !
Mais nous verrons les conclusions de Monsieur Olivier Goeau-Brisonniere ce qui nous permettra de compter les « amis » des kinésithérapeutes et aussi de savoir ce que les médecins de MPR sauront et seront capables de nous « donner » !
Je parle des médecins de MPR car ils sont spécifiquement nommés dans la lettre de cadrage.
Et, soyons réalistes, il n’est même pas question de spécialités mais de pratiques avancées ayant une connotation d’expertise. Il est à craindre que nous soyons encore à des années de ce qui se passe dans les pays au système de santé développé !

Pour suivre l’actualité :
La FFMKR vient de créer une association pour les kinés-ostéopathes dont la cotisation est exorbitante mais qui est comprise dans l’adhésion à la FFMKR qui elle est moins onéreuse. La FFMKR est devenue un syndicat d’ostéopathes car elle manque de kinésithérapeutes cotisants.

25.Posté par Jean-Pierre le 18/04/2012 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Scht rassure toi, il ne s'agit que d'une provocation!
je répondais ça uniquement parce que je ne vois pas pourquoi l'ostéopathie ne devrait pas être pratiquée par les Ni-ni...?
Il existe des arguments pour et d'autres contres un peu comme pour nous donc je ne pense pas que le discours "l'ostéopathie ne doit être pratiquée que par les kinés et médecins" tienne plus la route que "l'ostéopathie ne doit être pratiquée uniquement par les médecins"... enfin c'est ce que je pense.

24.Posté par Jean-Pierre le 18/04/2012 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Scht pourquoi ne pas aller plus loin dans ton raisonnement?
Il est très important de savoir poser un diagnostic précis afin d'être le plus sécuritaire possible pour le patient. Il faut savoir éliminer certaines pathologies organiques mimant des troubles musculo-squelettique par conséquent la thérapie manuelle ou l'ostéopathie en première intension ne devraient être possible uniquement aux médecins!

J'ai dit une bêtise? :-)

23.Posté par Scht le 18/04/2012 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jean-Pierre, je ne vois pas pourquoi l'ostéopathie devrait seulement être une "spécialité" médicale, alors que les kinés sont les plus à même d'avoir cette pratique (le médecin n'est pas formé initialement à la pratique manuelle... le kiné si et c'est l'essentiel de sa formation, c'est sont métier, après certains cas font exception, mais il y a des personnes non impliquées dans toutes les professions)!! Au contraire, la pratique devrait être uniquement kiné (surtout) et médecin!

22.Posté par thomas le 18/04/2012 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Yannick et ceux intéressés par autres choses que le débat TMO-DO :
http://www.sante.gouv.fr/rapport-relatif-aux-metiers-en-sante-de-niveau-intermediaire-professionnels-d-aujourd-hui-et-nouveaux-metiers-des-pistes-pour-avancer.html

http://www.sante.gouv.fr/remise-du-rapport-sur-la-prevention-et-la-prise-en-charge-des-accidents-vasculaires-cerebraux-avc.html datant de 2009, avec un intérêt pour la pratique avancée en neuro

je réitère, si nous pouvons apporter nos connaissances sur notre métier, sur les pratiques actuelles en France et à l'étranger, comment ne pas prendre l'avis d'autres professions déjà en place ? surtout si notre futur champs de compétence doit empièter sur ce qui actuellement leur appartient

21.Posté par Nicodeme Didier le 18/04/2012 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il me semble que l'article de Pierre parlait de différentes spécialités et revoilà le débat recentré sur l'ostéopathie. Laissons l'ostéo à ces praticiens; faisons la promotion de la TMO auprès des patients, des médecins, en leur prouvant que c'est de la kinésithérapie mais une kinésithérapie intelligente, réfléchie basée sur un examen clinique. Fini les soins à l'emporte pièce et le package "IR, massage ,électro"comme c'est encore trop souvent le cas.
Faisons paraitre des articles dans la presse expliquant ce qu'est la TMO. Un article sur l'intérêt de l'osteo dans la lombalgie est paru dans un "femme actuelle" récemment; assez pitoyable....A nous de faire de même avec la TMO.
Quant aux syndicats qui ne veulent pas de spécialités, ils sont aveugles puisqu'elles existent déjà de fait; en vestibulaire, en pneumo, en DLM....on assiste de plus en plus à des activités centrées sur quelques disciplines et parfois des cabinets très spécialisés et forcément plus experts mais pas forcément mieux rémunérés de leur savoir faire. Et c'est là que le bas blesse.

20.Posté par yannickbarde le 18/04/2012 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Thomas
Pourrais tu indiquer les liens correspondants à ces rapports pour recentrer les débats et ne pas tomber dans l'habituel conflit kiné-ostéo.
D'avance merci.

19.Posté par thomas rulleau le 18/04/2012 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à la lecture de ces nombreux commentaires sur cette bonne question, plusieurs remarques :
le rapport Heinart, comme le rapport Fery-Lemonnier propose des "pratiques avancées", pas des spécialités, ni des orientations, encore que ces termes recouvrent aussi des disparités (cf les spé infirmieres, certaines donnant une connaissance étendue (puèr) quand d'autres ajoutent des compétences exclusives (IBODE et IADE))
Les rapports parlent aussi de concertations entre les acteurs présents (si il y a gain de compétences, c'est nécessairement sur une profession existant déjà, même si celle-ci n'exploite pas cette compétence)

Doit-on nécessairement ce calquer sur ce qui ce fait à l'étranger ?
n'est-ce pas légitime d'avoir l'avis et une discussion entre les représentants de la profession (ayant une connaissance de la profession) et les spécialités médicales (puisque ce sont certains de leurs champs de compétences qui vont être "envahis") ? c'est d'ailleurs le sens des rapports que je vous invite à lire, ça aide à comprendre de quoi nous parlons

18.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 18/04/2012 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@lionel : beaucoup d'amertume dans vos propos, non ?

Factuellement, lisez le dossier du JOSPT sur les lombalgies. De fortes preuves en faveur de la manipulation vertébrale. Qui parfois peu effectivement se résumer à un crac.

Ouvrez les yeux : la CNAM (et de plus en plus les prescripteurs) se sont désengagés de la prise en charge de la lombalgie aiguë. De ce côté la partie est perdue (ou gagnée...) et vous devrez, comme les physiothérapeutes étrangers, réclamer 50 $ à un patient qui viendra une fois tous les 6 mois parce qu'il n'est pas remboursé.

C'est une révolution culturelle dans la tête des MK dont certains déplorent encore la disparition de la DEP qui permettait par contrat, d'obtenir des dizaines de séances auprès de la CNAM....
Il est encore temps d'arrêter d'ouvrir des IFMK. Nous n'allons bientôt plus savoir quoi faire de tous ces diplômés qui arrivent sur le marché :-))

17.Posté par lionel le 18/04/2012 01:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
petite visite sur forum.osteopathe.com


http://www.lemonde.fr/vous/article/2012/03/23/l-osteopathie-en-mauvaise-posture_1674761_3238.html

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/92/67/80/NICE_MATIN.pdf

optimisme et dérision

16.Posté par Renaud hage le 17/04/2012 23:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il ne faut être trop pessimiste, les différences doivent amener les gens à être complémentaires et non opposés.

15.Posté par lionel le 17/04/2012 21:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
yes Renaud, mais qui décide? nos politicosss ne comprennent que les chiffres (en euros). Les ostéo sont t'ils rentables? S'ils sont reconnus et remboursés combien pourra couter une séance d'ostéo? accepteront ils d'être payés 25 euros la séance de 30 minutes? (nonnnnn) crac crac et c'est fini; sinon ils continueront à faire passer leur séance d'ostéo sous un code Kiné (ou deux ou trois......pour être rentable). Les patients sont des pigeons qui se satisfont d'explications hasardeuses tel que "crac ...c'est remis en place" haaaa ça fait du bien. Nous on lutte par la science contre les croyances, mais c'est tellement plus simple de croire. S'ils veulent être reconnu, ok, faudra arrêter de les appeler "thérapeutes manuelles" . On refond tous les sites internet et les publications, qui font l'amalgame. On veut comprendre leurs techniques qui divergent de celles qu'on connait déjà, si elles existent, on veut un discours scientifique et juste. Ils devront se plier aux mêmes règles que les kinés, car il faut placer les ostéo au bon niveau dans la hiérarchie médicale et certainement pas au dessus de celui de kiné et notamment les spécialistes en thérapie manuelle qui sont concurrents directs. La kiné est en perte de vitesse. Bravo aux personnes qui souhaitent préserver notre profession. On nous demande de respecter les règles (rigueur scientifique, bilan, communication inter thérapeutes....) et on se fait dépasser par ceux qui, il me semble, ne les envisagent même pas.

CRAC. c'est remis en place?

14.Posté par GRUWEZ François le 17/04/2012 21:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Renaud
Voila une bien bonne idée très bien exprimée et qui devrait satisfaire tout le monde
Amitié
François

13.Posté par renaud Hage le 17/04/2012 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne pense pas qu'il faille arrêter avec les techniques musculo squelettique utilisées par les ostéopathes mais bien avec l'ostéopathie.
Il faudrait que les ostéopathes comprennent qu'ils n'ont rien de différents des autres spécialistes en musculo de type kinés spécialisés. Sauf si l'ont parle de techniques viscérales ou MRP...dans ce cas il s'agit de médecine //.
Donc, le mieux serait de créer des rapprochements voir même un enseignement // thérapie manuelle et ostéo mais qui ne s'appellerait plus ni thérapie manuelle ni ostéo mais plutôt spécialisation en "neuro-musculo-squelettique".
Il faut la critique serve à avancer et non pas à reculer. Les thérapeutes de tout bords doivent travailler ensembles afin de faire évoluer les choses.
Le jour ou Maitland à imaginer et construit toutes ses techniques, elles n'étaient pas "prouvées". Pourtant, son raisonnement clinique très scientifique à pousser ses collègues des universités à chercher et à prouver ce qu'il avançait. Je veux dire par là que les ostéos doivent jouer le jeux de la recherche et cesser de penser qu'ils font autre chose que de la médecine au sens large du terme. Ce ne sont jamais que des kinés spécialisés....quoi qu'ils disent et pensent !

12.Posté par Jean marc o le 17/04/2012 20:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment est ce possible que l ordre des kines propose une specialite kine osteo?! Alors que l osteo vient a peine d etre reconnu et que nous savons tous que nous sommes en concurence sur le terrain! Tout le monde se tire dans les pattes. Avec toutes nos specificites!! C est une insulte a la profession!

11.Posté par Nicodeme Didier le 17/04/2012 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nos instances ordinales et syndicales défendent l'ostéopathie; il vient à l'initiative de la FFMKR de se créer une association de kiné ostéo. Mais arrêtons avec cette discipline et son développement franco français, regardons ce qui se fait ailleurs et tachons de promouvoir des spécificités identiques afin de pouvoir communiquer , échanger, et développer des experts dans ces domaines.
Ne devrait on pas informer nous même ce professeur de ce qui se fait ailleurs?

10.Posté par lionel le 17/04/2012 17:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je constate que la France s'isole du reste du monde. Drôle de médecine. On s'en rend compte quand on voyage. J'ai une question......mes patients me la posent souvent. C'est quoi l'ostéopathie?????

merci pour vos référence : site internet, articles et publications présentant les résultats significatifs des études scientifiques réalisés par des ostéopathes qui permettent de justifier leurs outils thérapeutiques et leurs méthodes.

un grand merci.

9.Posté par Jean-Pierre le 17/04/2012 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'irais même plus Mme Valy, l'ostéopathie ne devrait être une spécialité uniquement pour les médecins... ;-)

1 2 3
Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Organisations des soins | Déontologie Ethique | Politique Professionnelle | Documentation | Enseignement | Recherche | International | Infos spécifiques | Communication | Infos générales