ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Neurologie & Neurosciences

Du nouveau pour le traitement de la spasticité

Rédigé par le Mercredi 27 Décembre 2017



Plexus brachial wikipedia
Plexus brachial wikipedia
Le New England Journal of Medecine publie ce mois ci une expérimentation prometteuse pour le traitement de la spasticité du membre supérieur.
Il s'agit du transfert de la 7ème racine cervicale au niveau du plexus brachial vers le coté spastique.
36 patients entre 12 et 45 ans atteints d'une paralysie d'un membre supérieur de différentes origines (paralysie cérébrale, accident vasculaire, traumatisme), stabilisée et sans progression depuis au moins 5 ans, sont randomisés en deux groupes de 18 opérés et 18 non opérés. Les deux groupes bénéficient d'une rééducation post opératoire identique basée sur le renforcement musculaire, la mobilité, les étirements, l'ergothérapie, rééducation fonctionnelle. Seul le groupe opéré est équipé d'une attelle de contention post opératoire.

Les résultats sont mesurés par le score de Fugl Meyer et l'échelle d'Ashworth modifiée. On observe dans le même temps par imagerie fonctionnelle la connectivité entre l'hémisphère ipsilatéral et le membre paralysé.
Les groupes comparés au départ sont identiques.
A 12 mois, il y a une amélioration des scores et des fonctionnalités du groupe opéré, jusqu'au développement d'activités impossibles avant l'opération. 16 des 18 patients opérés ont pu utiliser la main paralysée pour effectuer au moins trois tâches: s'habiller, attacher des chaussures, essorer une serviette et utiliser un téléphone portable. Dans le groupe témoin, 7 des 18 patients pouvaient effectuer deux tâches, 3 ne pouvaient effectuer qu'une seule tâche et 8 ne pouvaient accomplir aucune des tâches.
Les changements de la spasticité,mesurés sur l'échelle d'Ashworth modifiée, ont significativement favorisé le groupe chirurgical dans toutes les articulations.
Et du coté du prélèvement du nerf ?
Des événements indésirables liés à la chirurgie sont survenus sur le côté du nerf donneur, une faiblesse au niveau du coude et de l'extension du poignet, ainsi qu'un engourdissement du pouce, de l'index et du majeur et une douleur après la chirurgie.
Du fait de la diversité des étiologies de la paralysie et des âges, les auteurs concluent à la difficulté de généralisation de la technique.
Affaire à suivre.
le texte est en accès libre :
Trial of Contralateral Seventh Cervical Nerve Transfer for Spastic Arm Paralysis

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 3475 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base