ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Echographie et kinésithérapie

Rédigé par JL E le Jeudi 9 Septembre 2010

Une mesure valide de l'activité des muscles rachidiens



Image issue du site de la Performance Stability Clinic
Image issue du site de la Performance Stability Clinic
Il y a de plus en plus de preuves en faveur de l’utilisation de l’échographie en rééducation pour la mesure des volumes musculaires lors des contractions isométriques sub-maximales. Voici une revue systématique sur le sujet, disponible depuis peu sur le site du Journal of Physiotherapy.

Cela semble une pratique communément admise, notamment dans le cadre de la lombalgie, pour évaluer multifide et abdominaux. La fiabilité en intra et inter-opérateurs semble être bonne.

Vous disposerez dans l’article d’un tableau récapitulatif des différentes études analysées.

Etonnant que les tonicités abdominales et leurs variations soient une préoccupation majeure des auteurs. Ils en font même des livres sur le sujet !
J’aurais plutôt utilisé ce dispositif pour voir l’évolution d’un hématome de cuisse par exemple, ou à visée diagnostique post-traumatique ?
Après, c’est une question de prix, d’utilité et de législation : Est-ce que les kinésithérapeutes français peuvent utiliser de tels appareils ?

Shane L Koppenhaver, Jeffrey J Hebert, Eric C Parent and Julie M Fritz. Rehabilitative ultrasound imaging is a valid measure of trunk muscle size and activation during most isometric sub-maximal contractions: a systematic review. Australian Journal of Physiotherapy. 2009. 55. pages 153-169

Article disponible en ligne

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 4788 fois


1.Posté par F Gaume le 15/09/2010 08:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Est-ce que les kinésithérapeutes français peuvent utiliser de tels appareils ?" : surement pas, vu le peu de choses que l'on a le droit de faire en France ! ...

2.Posté par Johnny le 09/08/2011 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas très constructif ta réponse Bob, au lieu de nous montrer le peu de réparti dont tu sembles faire preuve tu aurais pu nous indiquer les références légales étayant ton discours.

3.Posté par thomas le 09/08/2011 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'ai une question sur ces techniques de diagnostic et "nos" ultra-sons ?

quelles différences de signals, fréquences, puissances ou autres existent-ils entre les US "thérapeutiques" et l'échographie diag ?

4.Posté par JLN le 09/08/2011 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Thomas,

on peut trouver des détails sur la technologie et les applications des US en imagerie pour la rééducation, si le sujet intéresse, dans le numéro d'aout 2007 du JOSPT, entièrement accessible en ligne
http://www.jospt.org/issues/type.2,year.2007,month.8/pastissues.asp

Pour essayer de répondre à ta question, je crois qu'en thérapeutique, les fréquences utilisées vont de 1 à 3 MHz, alors qu'en imagerie, ça va de 3,5 à 15 ou 20 MHz. A vérifier...

5.Posté par thomas le 09/08/2011 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci des liens, je vais m'atteler à cette lecture.
la question de la nocivité étant une des clefs, à moyen terme on pourrait donc espérer un droit diagnostic limité (comme les SF et l'écho gynéco) si notre profession évolue ;-)

(écho TSA, ostéo-art...)

6.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 09/08/2011 22:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des valeurs de 10 Mhz m'ont été données par un radiologue lorsque je lui évoquait la nocivité potentielle des US en kiné. Il n'avait pas l'air d'en faire trop de cas, même lorsque les US étaient longuement dirigés sur un foetus. Niveau de preuve ? Une vieille étude de PT indique des cellules éclatant in vivo au bout de quelques secondes d'insonisation.

7.Posté par jeanbat le 10/08/2011 19:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
beaucoup de radiologues cherchent a se debarasser de leur vieille bécane de 6Mhz trop obsolete pour eux, parfois très utile pour nous, on les trouve souvent sur le bon coin! jean louis, pour les 10Mhz, c'était en courant continu ou alternatif? ou les deux?...

8.Posté par thomas le 10/08/2011 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et a-t-on le droit de les utilisés ?

9.Posté par jeanbat le 10/08/2011 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
utiliser tu peux, facturer je pense que c plus compliqué, étant donné que tu ne dois surtout pas diagnostiquer, en gros c un super outil ou il faut un DU pour savoir s'en servir, mais tu ne peux a l'heure actuelle le faire facturer reellement, ni donner de diagnostic a ton patient.. ça viendra!!

10.Posté par thomas le 10/08/2011 21:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quel DU ?
ouvert au MK ???

11.Posté par JLN le 10/08/2011 23:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faut pas rêver Thomas... ce sont des DU pour les médecins non radiologues, ou alors des DU destinés aux sages femmes... Cela dit, il existe bien une formation à distance ouverte à ces gens là mais aussi aux... ostéopathes. http://www.echographie.com/
Dans la vidéo de présentation, le responsable de cette formation considère l'échographie comme un outil indispensable aux médecins généralistes... reste plus qu'à le convaincre que ce serait le cas aussi pour les physios...

A toutes fins utiles, un petit doc sur les effets biologiques de l'échographie en obstétrique....
http://www.sogc.org/guidelines/public/160F-CPG-Juin2005.pdf

12.Posté par jeanbat le 12/08/2011 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'ai rencontrer un mec diplomé de belgique qui avait son DU imagerie médical au pays de la frite, donc pourquoi ne serait il pas accessible aux kinés français? en france ça ne m'etonne meme pas qu'il ne soit pas ouvert, ou alors realisable sans validation ( le DU drepanocytose est ouvert aux paramed par exemple, mais malgré le suivi des cours, on ne peut le valider sans etre medical, pas mal hein?) c'est dommage, l'imagerie amenerait beaucoup, que ce soit dans la thérapie manuelle que sur le traitement des tendinopathies et lésions myo aponévrotique..

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base