ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Épaule

Effet du renforcement de la coiffe des rotateurs surajouté aux mobilisations dans la capsulite rétractile : essai randomisé contrôlé.

Rédigé par le Mercredi 28 Décembre 2016



L'ajout d'un programme de renforcement les muscles de la coiffe des rotateurs à la stimulation électrique transcutanée (TENS) et aux mobilisations manuelles a permis une diminution de la douleur, un gain d’amplitudes et une amélioration de la fonction chez des patients présentant une capsulite rétractile.

Comment les auteurs de cette étude l’ont-ils montré ?

_ Quarante deux patients présentant douleur et raideur de l’épaule depuis 1 à 3 mois avec restrictions d’amplitudes d’au moins 50% par rapport au côté asymptomatique, et gêne fonctionnelle, ont été répartis aléatoirement en 2 groupes :
_ Un groupe (n = 21) a bénéficié d’application de TENS (15 minutes) et de mobilisations manuelles de l’articulation gléno humérale (mobilisations antéro postérieures, cranio caudales, et postéro antérieures) et de l’espace scapulo thoracique (élévation-abaissement, protraction-rétraction, et rotations).
_ L’autre groupe a bénéficié du même protocole et a, en plus, effectué des exercices de renforcement musculaire isotonique des rotateurs à l’aide de résistances élastiques et d’haltères (rotateurs internes, rotateurs externes, abduction dans le plan de la scapula), à raison de 3 séries de 8-12 répétitions par exercice. Lorsque ce travail n’était pas toléré, les sujets pratiquaient un exercice de sollicitation des « abaisseurs », et des contractions isométriques.
_ Le programme a consisté en 3 séances hebdomadaires durant 4 semaines (12 séances).

Qu’ont-ils mesuré ?

_ Les évaluations ont porté sur la douleur (Echelle Visuelle Analogique - EVA - en cm), les amplitudes de l’épaule (en °), et la fonction (Shoulder Pain And Disability Index - SPADI - et Patient Specific Functional Scale - PSFS)…
_... et sur la force musculaire à l’aide d’un dynamomètre manuel...
_ … à l’inclusion et à l’issue des 4 semaines de rééducation.

Qu’ont-ils observé ?

_ En comparant les groupes, celui ayant pratiqué les exercices de renforcement musculaire surajouté aux mobilisations et à la TENS a présenté une amélioration plus importante des paramètres douleur, fonction, et amplitudes…
_ … ainsi qu’une augmentation plus importante de la force musculaire.

Commentaire Actukine

_ Pas banal, simple et pas cher de faire du renforcement (soft quand même… Theraband® rouge, haltères de 1-2 kg) dans les capsulites… à tester au cabinet, peu d'études l'ont évalué, semble-t-il.
_ S'il vous faut des chiffres, jetez un œil sur l'abstract... ou sur l'article si vous y avez accès.

Référence

Rawat P, Eapen C, Seema KP. Effect of rotator cuff strengthening as an adjunct to standard care in subjects with adhesive capsulitis: A randomized controlled trial. J Hand Ther. 2016 Nov 21

 

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 5195 fois

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par Jacky OTERO le 29/12/2016 09:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a des études qui font plaisir 😉

Pas expérience je dirais même que l''étude aurait donné autant de résultats si on enlevait le Tens du groupe renforcement (permettrait en plus d''avoir des temps de traitement identique).

2.Posté par Thibaut MARTIN le 29/12/2016 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour ce résumé. en ajoutant qu'il est préférable d'utiliser des grades de mouvements plus important (III ou IV).
http://ptjournal.apta.org/content/86/3/355

3.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 29/12/2016 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui est révolutionnaire dans cet article, c'est bien d'utiliser de l'actif à la place du passif pour récupérer des amplitudes...passives. Nous ne sommes pas franchement habitués à ça en kiné. Mention spéciale pour l'exercice du "shoulder sling", décrit ainsi :

"The “shoulder sling” exercise can be used to help retrain the initial setting phase of the rotator cuff when initiating abduction. (...) The elastic band creates an “upward and inward” vector of resistance that the patient must push against in a “down and out” vector. This movement simulates the initiation of abduction as well as the depression and stabilization functions of the rotator cuff, which occur before and during abduction. “Shoulder Sling” exercise designed to facilitate “setting” of the rotator cuff. Place an elastic loop under the elbow and around the neck and opposite shoulder. Simultaneously depress your shoulder and initiate abduction."

En gros, la rééducation active des abaisseurs de l'épaule pour en récupérer les mouvements passifs...!!

J'ai bien fait d'arrêter l'enseignement en IFMK à temps : comme on peut faire tout et n'importe quoi, ça ne doit pas être facile de noter objectivement les étudiants ;-)))

4.Posté par Symeon le 29/12/2016 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous,
à tout hasard, quelqu'un aurai accès à l'article et pourrai partager?
Bonne fin d'année

5.Posté par Jean-Louis ESTRADE le 29/12/2016 16:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui. Il faut contacter Charu Eapen. Il suffit de lui envoyer un mail et de lui demander poliment un tiré-à-part. Son adresse :
charu_mak@hotmail.com. C'est celle qui apparait sur le site du Journal of Hand Therapy lorsqu'on clique sur l'accès à l'éditeur dans Medline. Ceci est valable - et légal - pour n'importe quel article.

6.Posté par Jean-Luc NEPHTALI le 30/12/2016 00:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui est révolutionnaire surtout, c'est que les sujets ne soient pas tous morts de décentrages massifs de l'épaule à force d'avoir fait de la rotation interne et des abaisseurs :-D. Mais prudence, il n'y a qu'un recul de 4 semaines, le pire est peut-être à venir...

Jacky, si le TENS avait été retiré du groupe expérimental, il aurait été sans doute plus difficile de comparer les groupes et d'imputer des bénéfices cliniques au seul renforcement musculaire, tu crois pas ? Reste en effet le facteur "temps de traitement". il aurait peut-être fallu un troisième groupe qui fasse quelque chose de neutre à la place du renforcement, genre, je sais pas moi... des extensions en procubitus :-) ?
Par ailleurs, l'usage du TENS et son intérêt dans douleur de la capsulite est justifié dans la discussion.

Le "grade" des mobilisations n'est pas précisé (10-15 repetition of intensive mobilizations were given for all the techniques), mais les auteurs indiquent dans la discussion que, dans la littérature, tous types de mobilisations "high grade" ou "low grade" ont été utilisés dans la capsulite pour améliorer les amplitudes et la fonction.

7.Posté par Stefan ADAMSKI le 30/12/2016 00:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce que j'aime dans le travail des abaisseurs c'est le retour : en fin de travail excentrique et si l'installation et la force sont bonnes, l'amplitude est effectivement maximale ( péri-articulairement ou douloureusement ou les deux ! ) c 'est donc bien un moyen détourné d'arriver de manière répétée au bout des amplitudes passives globales
typiquement pour l'épaule , je trouve même que les sensations ressenties par les patients en fin d'amplitudes excentriques sont bien meilleures qu'en actif-aidé et bien plus agréables qu'en passif ( il en va de même pour les élévations ant , post et latérale; pour la RE et la RI aussi dans mon expérience au cab' )

8.Posté par Jean-Luc NEPHTALI le 30/12/2016 00:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attention, toutefois, ici le travail des "abaisseurs", c'était un mouvement de "piston" de l'humérus vers le bas avec ébauche d'abduction à l'aide d'un élastique passé en écharpe autour du cou et sous le coude (le 'Shoulder Sling' qu'évoque Jean-Louis), pas un exercice d'adduction pure concentrique avec retour excentrique.

9.Posté par Jacky OTERO le 30/12/2016 09:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Jean-Luc, si un groupe avait mobilisation + Tens et l''autre mobilisation + renforcement, ont aurait pu savoir lequel des 2 (Tens ou Renforcement) est le plus efficace, non ?
Pas contre un troisième groupe mouvements répétés, de l''épaule 😉

10.Posté par Jean-Luc NEPHTALI le 30/12/2016 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis pas certain que ça aurait répondu à l'objectif de l'étude, ça... l'idée, à ce que j'en ai compris, n'étant pas de savoir si renforcement fait mieux ou moins bien que TENS dans ce cas de figure.
PURPOSE OF THE STUDY: To study the effect of adding rotator cuff (RC) muscles strengthening to joint mobilization and transcutaneous electrical nerve stimulation (TENS) in patients with adhesive capsulitis.


Quant aux mouvements répétés de l'épaule, ça n'aurait pas été si neutre... Cela dit, une piste à suivre ici ?

11.Posté par Jacky OTERO le 30/12/2016 19:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Jean-Louis.
Effectivement les mvts répétés auraient pu biaiser les résultats si la classification de capsulite était erronée =en cas de dérangement.

C'est aussi un moyen utile pour améliorer la mobilité en cas de Dysfonction multidirec.

12.Posté par Jacky OTERO le 30/12/2016 21:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pardon, merci Jean-Luc !
La technologie c'est parfois imprévisible 😉

13.Posté par Fred S le 31/12/2016 00:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi les auteurs parlent-ils de "renforcement" musculaire et pas d'exercices actifs contre résistance ? Ont-il évalué la résistance maximale des patients ? En ont-ils tenu compte pour mettre en place une résistance suffisamment puissante pour renforcer les muscles sollicités ?
Quels étaient les critères d'inclusion et d'exclusion ?
Désolé je n'ai pas l'article.

14.Posté par Jacky OTERO le 31/12/2016 19:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Question interressante et qui pourrait être la plus judicieuse.

Effectivement le mouvement actif contre résistance est souvent payant dans les pathologie musculo-squelettiques. Donc pourrait être la cause du résultat positif, plus que la force.

15.Posté par Jean-Luc NEPHTALI le 31/12/2016 23:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
_ Du travail actif contre résistance qui permet une amélioration plus importante de la force (mesurée avant et après le programme) par rapport à ceux qui n'en ont pas fait, ça me parait bien ressembler à du renforcement musculaire... ou alors c'est bien imité.

_ Critères d'inclusion : douleurs et raideur de progressives de l'épaule, restrictions d'amplitudes dans tous les secteurs par rapport au côté asymptomatique, difficultés aux activités quotidiennes (habillage, toilette, porter la main en hauteur ou dans le dos), douleurs durant le sommeil...

_ Critères d'exclusion : signes radios d'arthrose ou de traumatisme osseux, hyperlaxité, instabilité, atteinte neurologique, pathologie inflammatoire locale, atteinte systémique (AVC ou IDM), tests neurodynamiques positifs...

16.Posté par Fred S le 02/01/2017 00:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vrai ça ressemble à du renforcement musculaire au sens de l'amélioration de la force musculaire pas forcément à mon avis au sens de l'augmentation de la section des muscles. Dans une capsulite de 1 à 3 mois, la perte de force est probablement davantage due à la douleur inhibitrice de contraction qu'à une perte de force comme celle du quadriceps atrophié après une immobilisation du genou. D'ailleurs je trouve que l'amyotrophie est curieusement .peu présente dans les capsulites que j'ai eu à prendre en charge.
Mais après tout l'important est d'appliquer ce qui semble fonctionner. parfois, répondre au pourquoi est secondaire. En l'occurence il s'agit d'un essai qui mériterait d'être confirmé comme celui qui trouvait des bénéfices à l'application d'ondes de choc pour le gain d'amplitudes des capsulites également.
Pour le moment, je préfère toujours, à cette phase, orienter les patients vers une infiltration intra articulaire.

17.Posté par Jean-Luc NEPHTALI le 02/01/2017 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous faites ce que vous voulez M’sieur… personne ne vous force à prendre en compte les résultats encourageants d’un essai
_ dont l'application en pratique clinique peut être mise en œuvre par n’importe quel professionnel qui s'informe un peu et qui n’a pas de temps ou d’argent à perdre en formation continue longue et coûteuse, ou en matériel aussi onéreux qu’inutile…
_ ... mais qui vont peut-être à l'encontre de vos pratiques et discours habituels (experts, évidemment...) et de vos croyances.

Bonne année !

18.Posté par Fred S le 02/01/2017 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonne année à toi aussi mon cher jean-luc. Tu t'améliores d'année en année, ça fait plaisir.
Quand j'écris qu'à titre personnel je préfère envoyer ces patients en phase chaude de capsulite se faire infiltrer, je suis désolé de te dire que cela repose un peu sur de la littérature et des essais. Y a même un type de l'autre côté de la manche, qui s'y connait un peu sur cette question qui préconise une double infiltration en intra et dans la bourse. Donc je ne vois pas en quoi cela reposerait sur mes "croyances". Ce que je crois en revanche, c'est qu'un patient qui souffre beaucoup doit bénéficier du traitement le plus efficace existant pour diminuer ses douleurs, Que cela ne relève pas de la croyance, de la littérature mais tout simplement de loi. Et que jusqu'à ce que le contraire ne me soit prouvé (et cet essai ne le fait pas) rien ne montre que faire tirer sur des élastiques un patient en phase chaude permettrait de diminuer davantage et plus efficacement, voire de la même façon ses douleurs qu'une infiltration radioguidée. Après ce qui est ennuyeux c'est que ça fait consommer moins de séances de kinésithérapie, mais bon moi ça ne me pose pas de problème.

Quant au fait que la douleur aiguë puisse inhiber la fonction musculaire, si tu penses que cela relève de croyances, je 't'invite à lire plus régulièrement les posts de Yannick. Mais si tu es certain que tirer sur un élastique dans le cadre d'une capsulite en phase chaude, renforce le muscle et que ça n'est pas le fait de diminuer la douleur qui permet de retrouver une fonction musculaire, je suis content que tu sois plein de certitudes à ce point car même "l'expert" que je suis ne le sait toujours pas…

Sur ce, effectivement bonne année. J'éviterai dorénavant de poser des questions sur ce webzine puisqu'apparemment la controverse est systématiquement mal interprétée.
Bonne année !

19.Posté par Jean-Luc NEPHTALI le 02/01/2017 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C’est dommage de fuir la discussion… et de nous priver ainsi de votre expertise enrichissante. Cela dit, je trouve que vous procédez plutôt par affirmations péremptoires plutôt que par questionnements.

La littérature, c’est quand ça arrange apparemment… lorsque il s’agit de prédire et détecter des phénomènes de "décentrages" ou des effets délétères des "abaisseurs", on est moins regardant… je parle pas de vous, hein :-D !

La question n’était pas ici de comparer cette prise en charge à une injection de corticoïdes, ni de quantifier une éventuelle amyotrophie dans la capsulite, ni encore d’identifier les causes d’un déficit de force… tout ceci pourrait faire l’objet d’autres études.
Je suis étonné par votre argumentation, qui commence par un pinaillage sémantique ("est ce bien du ‘renforcement musculaire’ ou du 'travail actif contre résistance' ? " ) et qui se poursuit par une proposition d’alternative thérapeutique (l’infiltration) dont vous n’avez pas, si vous êtes kiné, le pouvoir de décision, et encore moins celui de l’exécution.

Aucun essai n’est parfait, celui-ci compris, et il en faudrait certainement d’autres en effet du même type pour en confirmer les résultats. Cependant, sauf à considérer le kiné devant une capsulite comme un sauvage tout juste bon à proposer à ses patients de "tirer sur des élastiques" sans prendre en compte la présentation clinique, ne croyez vous pas que ce travail apporte une information qui peut permettre une prise en charge (probablement pas incompatible avec une injection si nécessaire…) pour laquelle certains prétendent encore qu'elle ne sert à rien ? Choisissez votre camp, camarade...

20.Posté par Le médiateur le 09/01/2017 01:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Étant donné que tout le monde se chipote rappelez vous simplement que le cerveau par mécanisme archaïque va avoir tendance à retenir les informations qui vont dans le sens de ses convictions en priorité. C'était jadis un Mécanisme tout ce qu'il y a de plus darwinien qui paraît aujourd'hui un petit peu obsolète au regard de vos chamailleries. Mais heureusement vous pouvez lire les revues cochrane. Après tout c'est leur boulot de garder un œil critique sur la pertinence mathématique de tout ce qui est publié sur votre adoré pubmed (et ses amis pedro and co).

Je me passerai bien évidemment de littérature pour justifier ces propos car elle irait forcément dans mon sens.

Je rajouterai que dans le cadre des soins dans mon propre cabinet on aime bien bouffer à tous les râteliers niveau techniques/ cliniques/ littérature Etc Etc parce qu'au final au delà d'aiguiser notre passion cela nous permet surtout de sortir nos patients de la panade.
Et tous les tricks du monde seront les bienvenus si une fois dans ma vie cela aide un seul de mes patients.

(Merci a jean Louis pour l'époque où il m'en a enseigné qqs uns)

Bonne année les dieux de l'épaule
Bonne année les confrères


1 2
Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Examen général | Hanche | Genou | Pied | Cervicales | Thoraciques | Lombales | Pelvis | Épaule | Coude | Poignet | Main | Membre inférieur | Membre supérieur




S'inscrire à la lettre hebdomadaire