ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Et c'est quand que je n'aurais plus mal au cou ?

Rédigé par le Dimanche 4 Février 2018

Le pronostic pas évident des cervicalgies



Une cervicalgie s’améliore généralement dans les premières semaines après le début de l’épisode douloureux, mais la douleur résiduelle et l'incapacité au-delà de cette période sont souvent sévères et persistent pendant au moins 1 an.

Sous-grouper les cervicalgiques en fonction de leur pronostic pourrait améliorer les résultats du traitement en permettant des stratégies de traitement et de prise en charge adaptées.

Cependant, bien que de nombreux modèles ont été développés et étudiés pour leur capacité à prédire le rétablissement des patients cervicalgiques, peu sont utilisables.

Deux modèles de troubles associés à la cervicalgie attribuée à un fléau cervical et un modèle associé à la cervicalgie non spécifique se sont avérés adaptés à une utilisation en milieu de soins primaires, d'après cette revue systématique.

Les modèles de prédiction étaient précis s'ils étaient capables de discriminer les sujets avec et sans résultat. La performance discriminative du modèle a été jugée acceptable si l'aire sous la courbe ROC était ≥ 0,7.

La capacité discriminative du modèle concernant la cervicalgie non spécifique correspondait à une aire sous la courbe de 0,65 (IC à 95% 0,59 à 0,71).

Celle d’un des deux modèles consacré à la cervicalgie attribuée à un fléau cervical correspondait à une aire sous la courbe de 0,85 (IC à 95% de 0,79 à 0,91).

Pour le second modèle concernant aussi la cervicalgie attribuée à un fléau cervical, la spécificité était de 99% (IC 95% 93-100) et la sensibilité était de 44% (IC 95%: 23-65) pour la prédiction de non-récupération, 86% (IC95%: 73-94) et 55% (IC à 95% de 41 à 69) pour la prédiction de récupération, respectivement.

Les scores initiaux du NDI et l'âge ont été identifiés comme des facteurs pronostiques cohérents dans ces trois modèles.

Un des 2 modèles concernant la cervicalgie attribuée à un fléau cervical prédit un rétablissement complet avec un NDI ≤ 32% et un âge ≤ 25 ans, une incapacité modérée à grave permanente avec un NDI ≥ 40%, un âge ≥ 35 ans et la présence d’une échelle de diagnostic post-traumatique ≥ 6 (?).

L’autre modèle concernant la cervicalgie attribuée à un fléau cervical a prédit l'invalidité par le NDI initial, l’âge, une perte de la rotation à gauche (!!), le seuil de douleur provoquée par le froid, et d’autres facteurs obscurs, mais que vous allez m’expliquer.

Le modèle destiné à la cervicalgie non spécifique prédit un rétablissement en fonction de l'âge, de l'intensité de la douleur, des maux de tête, du coude et de l'épaule, des antécédents de cervicalgie, du statut professionnel et de la qualité de vie (EuroQOL).

Ces trois modèles nécessitent cependant une validation et une évaluation plus poussées de leur impact clinique avant qu’une large utilisation clinique puisse être préconisée.

Commentaire AK

En gros, plus t’es vieux et plus t’as mal et moins tu auras de chances de guérir. Des heures et des heures de travail pour arriver à cette conclusion de concierge…mais encore une fois l’intérêt d’avoir connaissance du NDI initial.

Références bibliographiques

Wingbermühle RW, van Trijffel E, Nelissen PM, Koes B, Verhagen AP (2018) Few promising multivariable prognostic models exist for recovery of people with non- specific neck pain in musculoskeletal primary care: a systematic review. Journal of Physiotherapy 64: 16–23

Article disponible en ligne

 

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1461 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires