ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
Evidence Based Practice

Le B-B score - Rédigé par le 06/06/2018

Cette mesure n’inclut que deux mouvements combinés, main dans le dos (Hand to the Back) et main en l’air, comme pour changer une ampoule (hand upwards as to change a Bulb). Elle est une illustration de ce qu’il est possible de réaliser à l’aide des capteurs 3D d’un smartphone. Procédure Un IPod...

Observation d'une dyskinésie scapulaire - Rédigé par le 05/06/2018

Note originellement publiée le 8/8/17 Les exercices de stabilisation scapulaires ont été au centre de nombreux programmes de formations au cours de la dernière décennie. Qu'il s'agisse de la stabilisation du rachis ou des scapula, les cliniciens et les formateurs ont approuvé ces programmes, en grande partie basés sur de la théorie conceptuelle et des expériences cliniques anecdotiques. La notion selon laquelle une scapula instable serait liée à une dysfonction de l'épaule et à une pathologie...

Observation et vidéo de l'élévation active de l'épaule € - Rédigé par le 04/06/2018

Le sujet doit être debout pour limiter la tension des grands dorsaux et la cyphose thoracique. Demander au patient de lever les bras en l’air au maximum, par le côté (abduction anatomique), jusqu’à placer les faces dorsales des mains en contact, puis de lever les bras en avant, en flexion, en lui recommandant de freiner la descente notamment à proximité de l’horizontale (des décollements de la scapula sont fréquents, l’excentrique peut être douloureux au passage des 90° d’abduction). Les...

Manoeuvre de Jobe € - Rédigé par le 03/06/2018

Mise à jour du 31/5/2018 Les spécialistes de l'épaule m'en diront plus sur la différence entre O'Brien et Jobe ? J'en perds ma nomenclature latine. Procédure pour la manœuvre de Jobe (test de la cannette vide) Elle ciblerait le supra-épineux. Les procédures divergent en fonction des auteurs. Jobe en 1982 propose le empty can test, une manœuvre isotonique ciblant la force du muscle, le même auteur ciblant en 1983 l’intégrité du supra-épineux. La rotation médiale pourrait favoriser la mise...

Traitement neurodynamique du membre supérieur II : Mobilisation cervico-scapulaire favorisant le glissement neural foraminal € - Rédigé par le 02/06/2018

Le kinésithérapeute, à la tête du patient en décubitus, invite le patient à réaliser des flexions / extensions actives crânio-cervicales avec une prise mentonnière, sans décoller la tête. L’autre main empaume le deltoïde et incite le patient à réaliser une alternance d’abaissement / élévation du moignon de l’épaule. Lors de la flexion du cou, le moignon de l’épaule est mobilisé crânialement, ce qui autorise un glissement crânial des racines cervicales. Lors de l’extension, il est mobilisé...

Travail actif du genou en charge et gonarthrose € - Rédigé par le 01/06/2018

Pourquoi le patient ne va pas mourir s'il travaille son genou arthrosique en charge Certains exercices pourraient surcharger le genou arthrosique. En conséquence, les activités en charge sont considérées depuis toujours comme potentiellement néfastes pour la gonarthrose. Cette étude [Kuntz 2018] propose un programme d'exercices à partir de postures de yoga présentant un moment d'adduction minimale du genou pour ne pas surcharger le compartiment médial. Il a été comparé avec des exercices...

Technique de flexion / décompression lombaire et drop pelvien € - Rédigé par le 30/05/2018

Pourquoi on peut s'en passer Selon les auteurs, la thérapie de flexion-distraction lombaire est utilisée pour plus de 50% des traitements chiropratiques en pratique clinique. Cette thérapie est sensée réaliser une décompression discale et réputée pouvoir aider la partie expulsée des disques intervertébraux postérieurs à se centraliser. Elle induit également une traction lombaire et met en tension les ligaments longitudinaux antérieurs et postérieurs. Le drop est un dispositif escamotant...

Traitement neurodynamique du membre supérieur I : Mobilisations cervicales en ouverture et glissement foraminal € - Rédigé par le 29/05/2018

Dans l’hypothèse vasculaire de la souffrance du membre supérieur, le principe classique vise à ouvrir les différents défilés passivement ou activement, en étirant les muscles dits «fermeurs», en faisant travailler les muscles «ouvreurs». Dans l’hypothèse neurale, le jeu neural sera considéré comme d’autant moins entravé que l’interface ostéo-articulaire sera libre. In fine, quelle que soit l’hypothèse, la proximité des structures neurales et vasculaires conduit à une prise en charge...

Test neurodynamique du nerf médian € - Rédigé par le 28/05/2018

Appelé selon les auteurs MNT1 ou ULNTT1 (Upper Limb Tension Test 1), c’est un test préalable du membre supérieur qui permettra au kinésithérapeute de s’orienter ou non vers une piste neurale [Shacklock 2005, Butler 2000]. Le nerf médian, comme son nom l’indique, est médian au niveau du plexus brachial. Le tester permet de tester globalement la souffrance neurale du membre supérieur. Procédure Le patient est en décubitus, sans coussin de tête, le plus symétrique possible, sans rotation de...

Test d’Adson-Wright € - Rédigé par le 27/05/2018

Le syndrome du défilé thoraco-cervico-brachial est une entité pathologique mal définie, avec des symptômes attribués à une origine artérielle, veineuse et/ou neurologique, survenant plus fréquemment chez des femmes jeunes. Peet [Peet 1956] “inventeur” du syndrome et de sa rééducation (protocole de Peet), s’est basé sur des considérations anatomiques pour en déduire des hypothèses physio-pathologiques, aujourd’hui discutées [Hooper 2010]. Les signes cliniques artériels cherchent à objectiver...

Mobilisation passive C0-C1 en flexion € - Rédigé par le 26/05/2018

Cette technique, inspirée de la méthode de Kaltenborn, est réalisée patient en décubitus. Procédure Le kinésithérapeute est à la tête du patient, sa main droite stabilise l’arc latéral de C1, sa main gauche soutient la tête par l’occiput et son épaule réalise un appui frontal gauche en direction de sa main droite, destiné à réaliser un glissement dorsal du condyle occipital droit sur la masse latérale droite de l’atlas. Validité Cette technique n’est pas plus efficace que de demander au...

Posture en extension passive crânio-cervicale (sub-occipital release) € - Rédigé par le 25/05/2018

Elle correspond à une traction manuelle du rachis cervical supérieur et est parfois indiquée comme telle. Procédure Le patient est en décubitus, tête sur la table, yeux fermés. Le praticien est à sa tête, les paumes des mains sous la tête du patient, les doigts en contact avec les condyles occipitaux. Médius et annulaire de chaque main se placent entre les condyles et le processus épineux de l’axis. Les articulations métacarpo-phalangiennes sont fléchies à 90°, les inter-phalangiennes...

Test du glissement condylaire occipital € - Rédigé par le 24/05/2018

Cette manoeuvre mobilise effectivement C0 par rapport à C1. Procédure Le patient est en décubitus. Le praticien, assis à sa tête, lui tient à deux mains et contacte la partie postérieure du processus mastoïdien testé à l’aide de la métacarpo-phalangienne de l’index, le pouce en appui sur l’arcade zygomatique homolatérale. Un appui dorso-ventral et latéro-médial de la métacarpo-phalangienne réalise le glissement en extension et inclinaison latérale. Valeurs Sur cadavre frais de sujets...

Mobilisation passive postéro-antérieure cervicale supérieure € - Rédigé par le 23/05/2018

Elle est proposée à des patients souffrant de céphalées et vertiges chroniques d’origine cervicale présentant une limitation au FRT. Procédure Le patient est en procubitus, la tête en position neutre, le kinésithérapeute est à la tête du patient. Il réalise des poussées postéro-antérieures à l’aide des pouces sur les articulations cervicales supérieures douloureuses ou jugées raides lors de l’examen clinique. L’intensité comme la durée des poussées sont estimées cliniquement....

Mobilisation cervicale supérieure en SNAG (Sustained Natural Apophyseal Glide) € - Rédigé par le 22/05/2018

Elle est proposée à des patients souffrant de céphalées et vertiges chroniques d’origine cervicale présentant une limitation au test de flexion rotation cervicale (FRT). Procédure Le patient est en position assise. Il doit tourner sa tête dans la direction produisant le vertige. Le kinésithérapeute est en arrière de lui. Lorsque le patient effectue le mouvement actif, le kinésithérapeute réalise un glissement maintenu de C1 ou C2. Ces glissements apophysaires maintenus se font dans une...

Auto-mobilisation passive cervicale supérieure € - Rédigé par le 21/05/2018

Il s’agit d’une mobilisation passive inspirée du concept Mulligan. Elle sert à améliorer les amplitudes de rotation cervicale supérieure limitées chez les patients souffrant de céphalées cervicogènes et à diminuer l’intensité des céphalées d’origine cervicale. Procédure Le patient, debout, utilise une sangle dédiée à cet usage (Cervical self-SNAG strap / Manual Concepts, Booragoon, Australia), positionnée sur l’arche postérieure de C1 et tractée horizontalement en avant du visage. Le but...

Test de rotation cervicale supérieure en flexion € - Rédigé par le 20/05/2018

Le test de flexion rotation (FRT) est fréquemment positif dans les céphalées cervicogènes [1]. Procédure Le patient est en décubitus, les cervicales inférieures et les thoraciques supérieures fléchies. Le praticien est à la tête du patient, maintenant la flexion cervicale inférieure de son abdomen. A l’aplomb de la tête du patient, il compare les amplitudes, la présence de douleurs, la résistance au mouvement des rotations passives droite et gauche. L’amplitude maximale est déterminée par...

Test de mobilité atloïdo-axoïdienne € - Rédigé par le 19/05/2018

Le patient est en position assise. Le kinésithérapeute est latéral à lui, stabilisant la tête. Pour le test de la rotation D, le processus épineux de C2 est stabilisé avec le pouce et l'index gauche pour empêcher la rotation. La main droite est placée sur l'arc de C1 et fait pivoter passivement Cl jusqu'à la fin de l’amplitude ressentie. La sensation de fin de mouvement et l’amplitude sont notés et comparés avec le côté opposé. Valeur Elle est quantitative. Le kinésithérapeute estime les...

Facteurs prédictifs de réussite d’un programme d’exercices pour lombalgique - Rédigé par le 18/05/2018

Le symptôme lombalgie englobe des patients hétérogènes susceptibles de ne pas répondre à un traitement unique. Identifier les sous-groupes de lombalgiques peut aider à améliorer les résultats du traitement. Il s'agit d'une étude d'établissement d'hypothèses destinées à créer une règle de prédiction clinique (RPC) permettant de prédire des résultats favorables chez les soldats atteints de lombalgie subaiguë et chronique participant à un programme d'exercices. Méthodes Des militaires...

Contracté-relâché du trapèze supérieur en décubitus € - Rédigé par le 18/05/2018

Beaucoup de techniques sont proposées, mais leur pertinence est peu étudiée. Les étirements des muscles du cou comme de la région scapulaire sont considérés comme utiles dans le traitement de la cervicalgie chronique [1]. Procédure Le patient est en décubitus, le praticien à sa tête. La tête du patient repose sur le ventre du kinésithérapeute ; elle est maintenue par une main inférieure qui enveloppe et protège le cou et la région mastoïdienne. L'autre main stabilise le moignon de...
1 2 3 4 5 » ... 20