ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Facteurs de risque et syndrome femoro-patellaire

Rédigé par le Jeudi 9 Février 2012

La première revue systématique d'études prospectives concernant ce sujet



Facteurs de risque et syndrome femoro-patellaire
Cette revue systématique avait pour but d'établir quels étaient les facteurs de risque de développer un syndrome femoro-patellaire (SFP).


Méthodologie

Les études éligibles devaient être prospectives, inclure 20 patients ou plus avec un SFP et étudier au moins 1 facteur de risque.

Critères d'exclusion des participants:
-chirurgie ou arthroscopie
-pathologies du genou autres (maladie d'Osgood-Schlater, maladie de Sinding-Larsen-Johansson, tendinite ou bursites, névromes etc…)

Les bases de données interrogées étaient PubMed, EMBASE, Web of Science, le Cochrane Central Register.

7 études ont finalement été incluses dans cette revue.

Elles traitaient de 135 variables et le regroupement a été possible pour 13 facteurs de risque potentiels (taille, masse, IMC, âge, angle Q, moments de force d'extension du genou et de flexion de genou selon différents modes).


Résultats

Les études ont été sous-groupées pour chaque facteur de risque.

Le regroupement des données montre que les moments de force maximaux d'extension du genou étaient significativement plus bas dans le groupe SFP que chez les contrôles.


Conclusion

Une faible force des extenseurs de genou apparait être un facteur de risque de développer un SFP.


Remarques

-Plusieurs facteurs de risques n'étaient décrits que dans une seule étude et d'autres facteurs avec des preuves conflictuelles nécessitent d'être étudiés dans de futures études (alignement de la patella, force de hanche, timing d'activation du VMO, posture, laxité, etc…). Ces facteurs sont souvent décrits comme importants par les experts.

-Une seule étude appuie le fait que les femmes serait à plus haut risque que les hommes, bien que beaucoup d'études et d'experts le suggèrent sans réelles preuves.

-La définition du SFP n'étant pas clairement défini en fonction des études, les critères d'inclusion et d'exclusion ont pu différer d'une étude à l'autre.

-Compte tenu de l'hétérogénéité des études, il convient d'être prudent sur l'extrapolation à une population plus générale présentant un SFP.


Référence
Nienke E. Lankhorst, Sita M. A. Bierma-Zeinstra, Marienke van Middelkoop. Risk Factors for Patellofemoral Pain Syndrome: A Systematic Review. J Orthop Sports Phys Ther 2012;42(2):81-94, Epub 25 October 2011. doi:10.2519/jospt.2012.3803



lien vers l'article

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1793 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base