ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Evidence Based Practice

GLA:D : se donner les moyens pour un traitement efficace de l’arthrose des membres inférieurs

Rédigé par le Samedi 6 Octobre 2018



Good Life with osteoArthritis in Denmark (GLA:D) a été lancé en 2013 dans le but de mettre en pratique dans l’ensemble du pays les conclusions des guides cliniques pour le traitement de l'arthrose du genou et de la hanche.

Il fallait former les kinésithérapeutes et informer les patients.

Former les kinésithérapeutes

Les physiothérapeutes participent à un cours de deux jours leur donnant les compétences requises pour diagnostiquer l'arthrose et dispenser des soins tels que décrits dans les guides cliniques.
Le cours reprend les preuves existantes sur ces pathologies et leur traitement et une introduction approfondie à GLA: D, ainsi que des instructions pratiques concernant le protocole (formation du patient, supervision et enseignement des exercices et utilisation du recueil de données du GLA:D.

Le physiothérapeute a accès ensuite à une «boîte à outils» numérique contenant tout le nécessaire pour démarrer GLA: D au cabinet, dispensaire ou hôpital, y compris un accès à une plate-forme en ligne avec manuels, présentations Power Point à utiliser dans l'éducation du patient, et tout autre matériel pertinent.

Cela garantit que les physiothérapeutes formés seront capables de dispenser des soins similaires conformément aux directives cliniques à travers le pays.

Des traitements supplémentaires sont autorisés si le physiothérapeute les juge pertinents pour chaque patient. Les informations indiquant si et quels traitements supplémentaires ont été administrés ne sont toutefois pas enregistrées dans le registre.

Informer et faire participer activement les patients

Pour les patients, GLA: D comprend une intervention minimale avec trois séances d’éducation dispensées en deux semaines et douze séances d’exercices actifs sous la surveillance d’un physiothérapeute deux fois par semaine pendant six semaines.

L’éducation des patients comprend deux séances données par un physiothérapeute qualifié et une séance dirigée par un ancien participant à GLA: D («patient expert»).

Les séances proposées par le physiothérapeute visent à informer le patient sur l'arthrose et son traitement, en mettant l'accent sur l'exercice, ses effets bénéfiques sur les symptômes et la santé en général, ainsi que sur les conseils personnels.
La troisième séance a pour but de donner aux patients la possibilité de s’identifier avec un patient expert, qui a considérablement amélioré ses symptômes après avoir suivi GLA: D.

Les trois séances visent à impliquer activement les patients et à leur faire partager leurs expériences.

Les patients sont fortement encouragés à participer au programme d’exercice en groupe NEuroMuscular EXercices (NEMEX), et qui comprend 12 séances d’une durée de 60 minutes chacune.

Les kinésithérapeutes supervisent généralement de 6 à 12 patients en même temps.

Les patients qui, pour une raison quelconque, ne souhaitent pas ou ne peuvent pas participer à l'exercice supervisé peuvent suivre le programme d'exercices à domicile en suivant les instructions détaillées de leur physiothérapeute ou combiner des exercices supervisés et à domicile.

Après le programme de 8 semaines, le patient est encouragé à continuer à faire de l'activité physique et à faire de l'exercice, avec son physiothérapeute ou dans sa communauté locale, pour maintenir les effets du traitement à long terme.
 

Impact du programme GLA:D

Cette analyse [2] a inclus 12 796 patients atteints de gonarthrose du programme Good Life with OsteoArthritis in Denmark.

L'impact du niveau d'activité physique sur la variation de l'intensité de la douleur au genou (0-100) immédiatement après l'intervention et à 12 mois a été estimé à l'aide d'un modèle à effets mixtes ajusté pour l'âge, le sexe, l'indice de masse corporelle (IMC), le niveau d'éducation et la comorbidité.
 
Le niveau d'activité physique a été évalué à l'aide de l'échelle d'activité de l'Université de Californie de Los Angeles (UCLA).

Résultats

La douleur initiale était plus intense chez les patients physiquement inactifs que chez ceux dont le niveau d'activité physique était faible à très élevé (6-15 points de moins; P <0,001).

La douleur a diminué de 13,4 points (IC 95%; 9,7 à 17,1) après le programme de traitement et de 12,8 points (7,7 à 18,0) à 12 mois chez les patients inactifs, avec des améliorations similaires chez les patients ayant un niveau d'activité physique plus élevé (P = 0,278 à 0,851).

Conclusion

Le médicament «activité physique» est efficace chez tout le monde. Chez les patients souffrant de gonarthrose, un soulagement similaire et persistant de la douleur à long terme a été mis en évidence grâce à la thérapie par l'exercice supervisé et à l'éducation, quel que soit le niveau initial d'activité physique.

Les patients ayant un niveau d'activité physique élevé à très élevé peuvent s'attendre à un soulagement de la douleur grâce à une thérapie d'exercice supervisée et à une éducation similaires à celles de patients plus inactifs.

Commentaire ActuKiné

Note établie à partir du seul résumé. Si vous avez accès au texte intégral, merci de me faire part de toute inexactitude ou renseignement complémentaire.  

Références bibliographiques

[1] Søren T. Skou, Ewa M. Roos. Good Life with osteoArthritis in Denmark (GLA:D™) 2017: evidence-based education and supervised neuromuscular exercise delivered by certified physiotherapists nationwide. BMC Musculoskeletal DisordersBMC series – open, inclusive and trusted201718:72

Accès à l’article

Programme d'exercices NeMeX

[2] Skou ST, Bricca A, Roos EM. The impact of physical activity level on the short- and long-term pain relief from supervised exercise therapy and education: a study of 12,796 Danish patients with knee osteoarthritis. Osteoarthritis Cartilage. 2018 Aug 2. pii: S1063-4584(18)31385-2. doi: 10.1016/j.joca.2018.07.010. Article sous presse

Résumé disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1548 fois


1.Posté par Bonn le 06/10/2018 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crois beaucoup aux bienfaits de l exercice physique adapté

2.Posté par JL E le 07/10/2018 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors n'hésitez pas à consulter un kinésithérapeute pour qu'il vous prescrive des exercices physiques adaptés a votre état. En plus, c'est intégralement remboursé par la sécurité sociale et votre mutuelle !

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base