ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Evidence Based Practice

Gagner en flexion de cheville en étirant le sciatique

Rédigé par le Samedi 13 Octobre 2018



Cette étude, réalisée pour partie dans une université STAPS nantaise, visait à déterminer si un étirement statique du nerf sciatique sans étirement des fléchisseurs plantaires était susceptible :

1°- de modifier la raideur neurale
2°- d’augmenter l’amplitude maximale de flexion de la cheville.

Procédure

L’étirement neural est réalisé par un physiothérapeute expérimenté qui, en partant d’un sujet en station assise, majore passivement sa flexion coxo-fémorale, lombaire, thoracique et cervicale jusqu’à la fin de l’amplitude de mouvement (estimée par le sujet).  Le genou du membre inférieur traité reste en extension complète ;  le membre inférieur controlatéral est en flexion de genou, pied au sol.

Au cours de cette manœuvre, l'angle de la cheville est maintenu en position neutre (0 °) afin de minimiser l'étirement des muscles fléchisseurs plantaires.

Validité

Un étirement pendant 6 minutes du nerf sciatique induit à la fois une diminution de sa raideur de 13,3 ± 7,9% (P <0,001) et une augmentation de 6,4 ± 2,6 ° de la dorsiflexion maximale de cheville.

La diminution de la raideur du nerf sciatique (estimée par élastographie à ondes de cisaillement) est significativement corrélée à la modification de l’amplitude maximale en dorsiflexion (r = -0,571, P = 0,026).
Ces effets apparaissent en l’absence de modification de la raideur du gastrocnémien moyen et du biceps fémoral.

Conclusions

Ces résultats démontrent que la dorsiflexion maximale de cheville peut être augmentée immédiatement en étirant le nerf sciatique, sans modifier la raideur musculaire.

Commentaire ActuKiné  

Désormais, il va falloir penser à mettre en tension le nerf sciatique pour optimiser la récupération des amplitudes de cheville ! On est de plus en plus loin du petit coussin glissé sous les genoux et destiné à différentier la tension du soleus de celle des gastrocnémiens :))

Références bibliographiques

Andrade RJ, Freitas SR, Hug F, Le Sant G, Lacourpaille L, Gross R, McNair P, Nordez A. The potential role of sciatic nerve stiffness in the limitation of maximal ankle range of motion. Sci Rep. 2018 Sep 28;8(1):14532. doi: 10.1038/s41598-018-32873-6.

Article disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

 

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 2463 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base