ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Exercice professionnel

Hypoalgésie liée à l’exercice physique chez l’arthrosique : ce que nous apprend la CPM (1/2)

Rédigé par le Mercredi 14 Juin 2017



© Maridav - Fotolia
© Maridav - Fotolia
Ce qu’on sait (ou que l’on croit savoir) (ou en tout cas ce que l’on croit savoir qu’on sait savoir) :


- L’ostéo-arthrose/arthrite du genou (OAG) implique (au moins pour une sous catégorie de ce groupe de patients) des processus de sensibilisation (notamment centrale)

- Chez le sujet sain, l’exercice physique créer une hypoalgésie au sens de la baisse de la sensibilité douloureuse mesurée par l’évaluation des seuils à la pression mécanique, au chaud, au froid, à la sommation temporelle (au chaud et à des stimuli mécaniques) ou encore par CPM (Conditioned Pain Modulation). Il est spéculé que cette atténuation repose à la fois sur les systèmes opioïdes et non-opioïdes endogènes

- La CPM est la Modulation de la Douleur Conditionnée. Il s’agit d’un paradigme expérimental désormais classique qui consiste à appliquer des stimuli nociceptifs à deux endroits corporels et à évaluer la capacité du sujet à inhiber la nociception au niveau d’un de ces sites. Le but est donc d’étudier l’état de fonctionnement des voies inhibitrices endogènes (notamment DNIC - Diffuse Noxious Inhibitory Control) de la douleur. Pour vous faire une idée du protocole jetez un œil ici

- Les patients atteints d’un syndrome de fatigue chronique, de fibromyalgie et de syndromes assimilés au fléau cervical ont montré une hausse de la sensibilité à la douleur en réponse à des exercices physiques d’intensité modérée à forte. En revanche, les patients atteints de lombalgie chronique, de polyarthrite rhumatoïde et d’OAG ont montré une baisse de la sensibilité à la douleur pour ce type d’exercices.

- Une réponse anormale à la CPM est susceptible d’être un indicateur clinique de processus de sensibilisation douloureuse et a notamment été retrouvée chez environ 40% des patients porteurs d’OAG.


Une équipe a souhaité étudier l’efficacité de l’hypoalgésie induite par l’exercice physique (HIEP) chez des sujets OAG et dont la CPM était soit normale soit anormale. L’idée des auteurs étaient de savoir si des patients avec OAG et CPM anormale montraient un dysfonctionnement de l’HIEP...


A suivre !


Références

Fingleton C, Smart KM, Doody CM. Exercise-induced Hypoalgesia in People With Knee Osteoarthritis With Normal and Abnormal Conditioned Pain Modulation. Clin J Pain. 2017 May;33(5):395-404. doi: 10.1097/AJP.0000000000000418.


Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1118 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base




Inscription à la newsletter

Derniers commentaires