ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Il faut interdire les IRM & les arthroscopies pour les ménisques dégénératifs !

Rédigé par le Lundi 1 Octobre 2018



Une situation clinique de plus en plus courante est celle d'un patient d'âge moyen ou âgé présentant une douleur au genou sans événement traumatique majeur.

Beaucoup de ces patients sont diagnostiqués comme porteurs d’une lésion méniscale dégénérative, bien que ces lésions méniscales soient également répandues chez les patients ne souffrant pas du genou. Ce n’est donc pas une explication pertinente de la gonalgie.

Les lésions méniscales sont souvent contemporaines d'autres pathologies du genou, ce qui complique l'investigation de la cause sous-jacente des symptômes du patient.

Malgré cela, l'IRM du genou est fréquemment utilisée pour confirmer la présence de lésions méniscales, et le médecin conclue à la nécessité d’une chirurgie arthroscopique du genou.
Les guides cliniques recommandent désormais de ne pas faire d’arthroscopie pour les patients souffrant de gonalgie avec présence de signes dégénératifs.

L'utilité de l'IRM dans ce scénario clinique courant est de plus en plus discutable, à l'exception des cas où un sarcome ou une infection sont suspectés, ou bien en suite d’un traumatisme avec un genou ne pouvant s’étendre complètement.

Trois stratégies

1°- L’IRM pour des présomptions de méniscose dégénérative ne devrait plus être remboursée par l’Assurance-Maladie. Elle conduit à des surcoûts et des comobidités liées à une chirurgie arthroscopique inefficace.

2°- Les professionnels de santé ne doivent pas la prescrire ni encourager le patient à demander cet examen. Il faut fournir un récit alternatif cohérent pour le genou douloureux d’une personne.

3°- Les patients doivent être invités à se prendre en charge en utilisant des stratégies spécifiques fondées sur des données probantes qui leur permettent de surmonter leur handicap.
La lutte contre la sédentarité et la suppression des apports caloriques disproportionnés sont le véritable traitement.

Commentaires AK

Les ménisques ne sont pas innervés, comment pourraient-ils être la cause des douleurs ?

La dose efficace, c'est une heure d’exercices actifs, deux fois par semaine, pendant 6 semaines, comme dans le programme Good Life with Osteoarthritis in Denmark.
 


Références bibliographiques

Meng D, O'Sullivan K, Darlow B, O'Sullivan PB, Ekås GR, Forster BB. MRI for degenerative meniscal lesions: cease and desist! A three-step action plan. Br J Sports Med. 2018 Aug 14. pii: bjsports-2018-099663. doi: 10.1136/bjsports-2018-099663. Article en pré-publication.

Résumé disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Søren T. Skou, Ewa M. Roos. Good Life with osteoArthritis in Denmark (GLA:D™): evidence-based education and supervised neuromuscular exercise delivered by certified physiotherapists nationwide. BMC Musculoskeletal DisordersBMC series – open, inclusive and trusted201718:72

Accès à l’article

Programme d'exercices à partager

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1320 fois


1.Posté par ALBAN VENNEUGUES le 01/10/2018 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il me semble que le ménisque est justement hautement innervé, surtout dans le tiers périphérique, ainsi que dans les cornes ant et post (terminaisons nerveuses libres, corpuscules de Ruffini et Pacini, ONTG)

Gray JC. Neural and vascular anatomy of the menisci of the human knee. JOSPT;
29(1) 23-30.1999.

2.Posté par JLE le 01/10/2018 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Damned ! je dois encore raconter des bêtises aux patients...et je sens que je vais récidiver rien que pour faire réfléchir leur cerveau..
D'un autre côté, que la partie externe, capsulaire soit largement innervée, comme les insertions sur l'os, c'est plutôt normal. Mais un corps de ménisque fendu, une portion arciforme qui lâche en partie interne ?

Merci en tout cas pour votre vigilance & la biblio !

3.Posté par AUFRERE le 02/10/2018 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il me semble bien que le le menisque possede une innervation sensitive à la périphérie à partir de la capsule

4.Posté par JL E le 03/10/2018 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, mais au centre, là où il se déchire habituellement ?

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base