ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Impression subjective de mobilité cervicale : patient et praticien peuvent tomber d’accord, mais...

Rédigé par le Vendredi 12 Octobre 2018



Les amplitudes cervicales amoindries sont fréquemment avancées par les patients souffrant de cervicalgie, ainsi que par leurs kinésithérapeutes. Quel rapport entre les dires de l’un et de l’autre ?

Matériel  

Un CROM device, le Neck Disability Index (NDI) et un questionnaire auto-administré portant sur les amplitudes du cou (S-ROM-Neck).

Méthodes

Dix patients ont participé à des entretiens semi-structurés. Les corrélations ont été analysées à l'aide de tests statistiques non-paramétriques (corrélations de Spearman), les différences entre le patient et l’examinateur ont été évaluées à l’aide du test U de Mann-Whitney.

Résultats

Trente participants (moyenne d’âge 43.80 ans, 21 femmes) ont été inclus.

La corrélation entre le patient et l'évaluateur pour la mobilité du cou était moyenne, avec un coefficient à  0,679 IC95%[0,404-0,884].

La corrélation entre le NDI et les amplitudes était faible à nulle, à 0,178 IC 95%[ -0,233 à -0,533] pour l'évaluateur et de -0,116 IC 95%[ -0,475 à -0,219] pour le patient.

Une analyse qualitative a révélé que les patients présentaient des restrictions générales dans la vie quotidienne et concernant des mouvements spécifiques, mais qu’ils modifiaient leur comportement pour éviter toute déficience.

Conclusion des auteurs

Il y avait une corrélation significative entre les évaluations des patients et des thérapeutes concernant la mobilité de la colonne cervicale.

Commentaire ActuKiné

Pas la première fois que je tombe sur une étude considérant qu’il n’y a pas de relation nette entre les scores et les amplitudes.
J’en étais resté au fait qu’il y a bel et bien une limitation d’amplitude dans le plan sagittal chez le cervicalgique par rapport au sujet sain, mais que cette limitation est trop faible pour être objectivée par les moyens cliniques.

Le problème doit se situer ailleurs que dans nos croyances, puisque le NDI mesure autre chose...

Références bibliographiques

Langenfeld A, Bastiaenen C, Sieben J, Humphreys BK, Swanenburg J. Patient's Subjective Impression of Cervical Range of Motion: A Mixed-methods Approach. Spine (Phila Pa 1976). 2018 Sep 15;43(18):E1082-E1088. doi: 10.1097/BRS.0000000000002627.

Article disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 362 fois

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base