ActuKine.com - Actualité de la Kinésithérapie et de la Physiothérapie
              
Musculo-squelettique

Intérêt de la manipulation de la première cote dans la cervicalgie consécutive au traumatisme cervical en coup de fouet (whiplash)

Rédigé par le Jeudi 18 Janvier 2018



Photo : medical news today
Photo : medical news today
Les auteurs de cette étude se basent sur les données qui suggèrent que les manipulations spinales ont une action sur l'excitabilité neuro musculaire et les mécanismes douloureux qui y sont liés. Leur utilisation accélère le processus de récupération.
Le spasme des scalènes dans les cervicalgie de type "coup de fouet" ou Whiplash, peut avoir une action de traction sur la première cote et prendre part au tableau clinique algique. La question était donc de savoir si la manipulation de la première cote avait une incidence sur les mécano sensibilité musculaire.
53 sujets ont été randomisés en deux groupes , le premier avec manipulation de haute vélocité, le second avec placebo.
Le critère de jugement principal est la mesure de la pression minimale nécessaire pour provoquer la douleur, localisées sur des trajets nerveux et le corps de certains muscles (nerf médian, ulnaire, trijumaux, biceps, trapèze, triceps, masséter). Un algomètre de pression est utilisé avec une incrémentation de la pression de 1kg/cm2/s. Rappelons que le changement minimal détectable avec ce type d'appareil est inférieur à cette valeur.
Résultat
Aucune des mesures ne met en évidence un quelconque changement, aussi bien en comparaison pré-post qu'en comparaison intergroupe.

Donc...pas d'intérêt à cette manipulation.

L'étude est cotée à 8 sur l'échelle Pedro

Référence de l'étude :
No immediate changes on neural and muscular mechanosensitivity after first rib manipulation in subjects with cervical whiplash: A randomized controlled trial

Les caractéristiques métrologiques de l'algomètre digital :
Test-retest reliability, repeatability, and sensitivity of an automated deformation-controlled indentation on pressure pain threshold measurement.

Une revue de littérature sur le whiplash par la société française de Rhumatologie
C'est ici

Notez
Cette information a été ouverte par un clic sur son titre 1764 fois


1.Posté par Besson florent le 27/01/2018 20:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'hypothèse de départ me semble déjà source d imprécision. Manipuler systématiquement la première côte dans le cadre du wisplash ne me paraît pas correspondre à un raisonnement clinique rigoureux. Quand a la traction des scalenes sur la première côte, pourquoi ne pas sinterresser a la deuxième côte dans ce cas?
Toute technique est issue d'un bilan et chaque cas peut avoir ses particularités.
Toute technique isolée, non intégrée dans un traitement globale a peu de chance d'être miraculeuse.

Nouveau commentaire :

Merci d'apporter des commentaires constructifs et adaptés et de ne pas porter de propos diffamatoires ou portant atteinte à l'honneur à la profession

Exercice professionnel | Musculo-squelettique | Cardio-respiratoire | Neurologie & Neurosciences | Douleur | Posture et Equilibre | Evidence Based Practice | Domaines Spécifiques | A propos | Vidéos | Technologie de base